En Mai fais ce qu’il te plait (Christian Carion)

Il y a dans ce film une scène vraiment étonnante, à environ 18 minutes de la fin.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/En_mai,_fais_ce_qu%27il_te_pla%C3%AEt_(film,_2015)

Un cameraman filme pour les actualités allemandes l’avancée des troupes du Reich en France, en Mai 1940.
Il se met à filmer des prisonniers anglais, et avise un officier écossais avec une cornemuse (joué par Matthew Rhys) qui ce jour là a perdu tous ses hommes t en a lourd sur le cœur, aussi se révolte t’il, indifférent à la mort et insulte t’il en anglais un soldat allemand. Le cameraman se précipite pour calmer les choses et interpelle l’écossais, le dialogue est en anglais :
“Savez vous jouer de cet instrument ?” Et l’écossais répond en riant , par une autre question: ” what do you give me ?”( “qu’est ce que vous me donnez?”)
Le cameraman :

“eternity..in my film”

Le soldat écossais demande encore : “me promettez vous que je pourrai garder ma cornemuse? Avez vous assez d’autorité pour ça ?” Et le cameraman répond :” bien sûr”
Alors l’écossais se met à jouer un petit bout de temps, pendant que l’autre filme , puis il s’arrête et demande au cameraman “did you enjoy it ?”
Mais il en a vraiment gros sur la patate et sans laisser aux allemands le temps de comprendre il tire son revolver et abat celui qui le filme, on voit tout depuis la caméra qui est en train de filmer, mais pas le sang ni la mort du cameraman, puisqu’il est en train de filmer son meurtrier..on entend juste les cris des soldats germaniques, les rafales de mitraillettes.. Fin de la scène.
Je ne sais pas pourquoi mais cette scène m’a vraiment ému très fort quand je l’ai vue au cinéma, c’était il me semble juste avant les attentats, ce devait être le mardi 10 novembre 2015 au soir.. J’y ai repensé sans arrêt en rentrant chez moi et j’ai pensé oui pensé consciemment que j’aimerais bien être à la place de cet officier écossais , à me voir proposer l’éternité , fût ce dans un film, en échange d’une mort rapide..le 13 novembre au soir apprenant que 130 personnes avaient été tuées par les nouveaux nazis, cette scène m’est revenue à le mémoire, et j’ai pleuré à chaudes larmes…

image

Advertisements
This entry was posted in Cinéma and tagged . Bookmark the permalink.