Qu’est ce que le nazisme?

Je ne sais plus si c’est ici que j’avais parlé de cet extrait significatif du livre d’Alfred Rosenberg, l'”intellectuel” (aux idées fort embrouillées comme on le vérifiera si l’on lit son livre) du mouvement nazi: “Le mythe du vingtième siècle”:

https://ia800504.us.archive.org/17/items/LeMytheDuXxeSiecle/AlfredRosenberg-LeMytheDuXxeSiecle.pdf

Cela se situe au début du chapitre 1 “Race et âme de la race” page 24 sur 359 du document pdf:

Voici ce qui caractérise notre époque : le rejet de l’absolu, le refus de ce qui serait illimité.
Cela signifie que l’on se détourne de toutes les valeurs existant au delà de la vie organique, que le moi individuel se figurait autrefois pour créer artificiellement une communauté supra-humaine de toutes les âmes. Jadis, la christianisation de la Terre et la promesse d’une Rédemption par le retour du Christ n’avaient pas d’autre but. Puis ce fut, dans le même sens, le rêve d’une “humanisation de l’humanité”. Ces deux idéaux se sont engloutis dans un chaos de sang lors de la guerre mondiale qui représentait une régénération spirituelle”

Oui , vous avez bien lu la dernière ligne: Rosenberg et tous les “penseurs nazis” se félicitaient de la véritable destruction spirituelle de l’Europe par la première guerre mondiale, qui signifiait selon eux la “régénération spirituelle de l’Europe” attaquée par les idéaux chrétiens (“juifs) puis par l’humanisme(philosophiqué né au 17 eme siècle avec Descartes et mort en 1715 avec Malebranche) de l’Occident dont Brunschvicg fait l’apologie dans son livre du même nom:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/ecrits_philosophiques_t1/ecrits_philosophiques_t1.html

Mais qu’est ce que cet absolu dont la conscience des nazis se détourne ? Notre schéma permet de clarifier tous ces vieux problèmes philosophiques..
Etre absolu, éternel cela signifie : se situer sur le plan spirituel, celui des Idées de Platon et des “vérités éternelles” de Descartes. Par contre être contingent et éphémère signifie : appartenir au plan vital.
Le christianisme n’avait pas pour but de “créer une communauté supra-humaine” mais de libérer toute l’humanité de l’esclavage du plan vital (symbolisé dans la Thorah par l’esclavage en Égypte) et d’acheminer les “âmes” de toute l’humanité vers le plan spirituel, vers l’Israel suprasensible qui est la “Terre promise”. C’est cela la Résurrection dont parlent les évangiles: le “corps du Christ” n’est rien d’autre que l’humanité spiritualisée et unifiée, parvenue sur le plan spirituel et y existant “en esprit” ( rappelons nous que cela n’a pas le même sens d’exister sur le plan spirituel et sur le plan vital). Seulement le christianisme n’est pas parvenu à accomplir sa mission parce que comme toutes les religions, il a été incapable de s’émanciper du plan vital, comme le dit Brunschvicg:

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/quelques-citations-eparses-de-brunschvicg-particulierement-eclairantes-voire-illuminatrices/

“Le propre de l’esprit est de s’apparaitre à lui même dans la certitude d’une lumière croissante, tandis que la vie est essentiellement menace et ambiguïté. Ce qui la définit c’est la succession fatale de la génération et de la corruption. Voilà pourquoi les religions, établies sur le plan vital, ont beau condamner le manichéisme, il demeure à la base de leur représentation dogmatique…

L’idéal de “l’humanisation de l’humanité” dont parle Rosenberg pour le condamner, ce n’est autre que l’idéal philosophique du 17 eme siècle né du “déplacement d’axe de la vie religieuse” ( comme dit encore Brunschvicg) que représente l’apparition d’une physique mathématique venant remplacer la vieille physique aristotélicienne. Là encore, humaniser l’humanité cela signifie: l’émanciper du plan vital et lui donner accès au plan spirituel. C’est là aussi la tâche des “Lumières véritables” telles que les définit Kantdans “Qu’est ce que les Lumières?” :
“Les Lumières (Aufklarung) sont la sortie de l’humanité hors de l’état de tutelle dont elle est elle même responsable” ( ce que la Bible appelle symboliquement “sortie d’Egypte”).
Seulement là encore les “Lumières véritables” (celles de Descartes, Malebranche, Spinoza, Kant, Fichte) ont été remplacées , vaincues par ce que Régis Débray appelle “ombre des Lumières” , les Lumières libertines que combattait Descartes ( que l’on voit déjà à l’œuvre chez Gassendi, Arnaud, Diderot,La Mettrie, Mandeville voire Sade ) et qui mènent au marxisme,au nazisme et à l’absurdité moderne des “droits de l’homme”; la formule de ce fiasco est simple : nier le plan spirituel assimilé au christianisme (contre lequel ressentiment et rancœurs s’étaient accumulées depuis plus de 10 siecles) et le remplacer par la pseudo-liberté (qui est en fait l’esclavage) propre au plan vital (en gros : “chacun fait c’ki lui plaît et baise avec qui lui plaît et comme il lui plair”) … Seulement si la liberté c’est faire ce que je veux, il me faut d’abord vérifier si ma volonté est libre des contraintes (inconscientes ) du plan vital, sinon cette liberté est un esclavage (notamment de nos jours vis à vis des pulsions d’achat entretenues par les Goebbels de la publicité)
Le nazisme est donc, comme la pseudo-démocratie représentative et le communisme, le rejeton des Fausses Lumières qui ont nié le plan spirituel des Valeurs ,des Idées et des Vérités absolues et éternelles par les idoles du plan vital : matière, race, hasard, sexe, “bonheur” et ont ainsi empêché l’humanité de se libérer du plan vital grâce à la vraie religion qui consiste à “renoncer à la mort” (ce qui signifie : se libérer de l’emprise du plan vital)

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/2016/02/24/la-seule-vraie-religion/

Une fois de plus, il se vérifie que le formalisme de l’Ouvert, de la dualité plan vital-plan spirituel, simplifie tout, éclaire tout.

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog-plan-vital-et-plan-spirituel-dans-leur-dualite-qui-est-louvert/

J’ai l’intention ici de lui donner un cadre mathématique inspiré de la théorie des catégories et des topos.

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/03/15/les-deux-theories-mathematiques-privilegiees-par-badiou-topoi-et-ensembles-correspondant-aux-deux-plans-vital-ontologique-et-spirituel/

Pourquoi les mathématiques ? Parce que seules elles sont libres du plan vital et de ses instincts alors que le langage ordinaire en est esclave.

Pour finir: pourquoi cet antisémitisme des nazis? Les “juifs” ne sont pas une race (bien qu’ils puissent y être assimilés à cause de la tendance qu’ils ont adoptée, bien forcés pour ne pas être accusés de convertir les filles des chrétiens, de se marier entre eux) donc l’antisémitisme n’est pas un racisme meme s’il en prend la forme. Les “juifs” représentent symboliquement l’entrée en scène du plan spirituel dans l’Histoire , avec l’Exode vers la Terre promise prenant une forme historique (alors qu’il est de nature transcendantale).
D’où la haine dont ils font l’objet de la part des esclaves du plan vital ( dont de nombreux juifs font partie d’ailleurs)
Une haine qui si elle n’est pas un racisme particulier, a bien à voir avec le racisme puisque le sexe, la génération et la race sont les symboles principaux du plan vital.

image

image

image

image

Advertisements
This entry was posted in Anthroposophie, Christianisme, Descartes, Islam, Léon Brunschvicg, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Plan vital-plan spirituel, Platon, Religions, Science, mathesis and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.