la stratégie de Badiou pour démontrer l’inexistence du Tout

HENOSOPHIA τοποσοφια μαθεσις υνι√ερσαλις οντοποσοφια

Dans “Logiques des mondes” (LDM) , page 119, section 1, Badiou commence sa présentation du “concept de transcendantal” (qui sera pour nous attaché à la notion de topos, comme ce que l’on appelle “objet-vérité” Ω) en démontrant l’inexistence du Tout.

Seulement, fidèle à sa thèse de la théorie des ensembles (pas n’importe laquelle, celle axiomatisée par Zermelo-Fraenkel) comme ontologie, ou doctrine de l’être en tant qu’être, le Tout doit être pour lui la totalité de “ce qu’il y a” , et comme tout ce qu’il y a ce sont les multiples purs, les ensembles, le Tout doit être la totalité des ensembles.

Mais si le Tout doit être, comme ce qui est, ce sont les multiples, le Tout doit être un multiple, un ensemble.

Conclusion : le Tout doit être un ensemble, et il doit être la totalité des ensembles.

Il ne peut donc être que l’ensemble de tous les…

View original post 979 more words

Advertisements
This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.