Ne tirez pas sur l’oiseau (ou le Sujet) moqueur

Je rebloggue de temps en temps ici des articles d’un blog intéressant :

https://tokillamockinggirlblog.wordpress.com

écrit, si j’ai tout bien compris , par plusieurs jeunes femmes :

https://tokillamockinggirlblog.wordpress.com/over/

tout à fait spirituelles et qui se recommandent de la littérature et de la lecture (et quelles lectures :Faust, Orwell et Nietzsche, pour l’une d’entre elles, Nabokov , pour une autre) du cinéma ( Louis de Funès, cela me touche et Bourvil, qui a tourné avec Melville dans “Le cercle rouge” en 1970 , cela me bouleverserait carrément ) et de l’amour (qui oserait commettre un attentat contre Amour Maître des cieux , surtout après que Badiou en ait fait une des quatre “conditions” de Sainte Philosophie? Pas moi en tout cas! Je sais garder mon rang quand je ne bois pas jusqu’à “rouler dessous la table”!)

le dernier article reblogué ce matin portait sur Slavoj Zizek, philosophe inspiré en partie par la pensée de Badiou , et auteur de “Fragile absolu : pourquoi l’héritage chrétien vaut d’être défendu ” qui a été suivi d’un second “La marionnette et le nain” que je ne connais pas , et dont j’ai appris l’existence par l’article suivant :

La marionnette et le nain

http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article62

Zizek est aussi l’auteur du livre important ” Le sujet qui fâche” qui pourrait se sous-titrer : ”

Ne tirez pas sur le sujet cartésien moqueur

, on comprendra pourquoi en lisant cet article:

http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article98

Il y est fait allusion à une certaine folie de la subjectivité:
Ce livre s’ouvre sur une critique des théories qui s’opposent au Sujet, en réhabilitant celui-ci dans son unité primordiale, en deçà de ses différentes modalités (réflexive, sexuelle, économique…). Arraché à sa déconstruction (ou son dépassement), le sujet y est réaffirmé comme porteur d’une négativité radicale, traversant tout le champ social et politique.

En quel sens le sujet est-il donc, aujourd’hui, le sujet qui fâche ? « Cet ouvrage s’efforce de réaffirmer le sujet cartésien, dont le rejet forme le pacte tacite conclu par tous les partis qui s’affrontent aujourd’hui dans le monde intellectuel : ces orientations ont beau se livrer officiellement une lutte à mort (habermassiens contre déconstructionnistes, scientifiques cognitivistes contre obscurantistes New Age…), tous sont unis dans leur rejet du sujet cartésien.

Zizek ne prétend pas simplement revenir à Descartes et au sujet comme transparence de la conscience à elle-même (certitude immédiate du « je pense ») mais mettre en lumière le moment de folie propre à la subjectivité, sa dimension excessive, transgressive et subversive
Et si cette folie se rapporte à la folie de la Croix dont parle Saint Paul comme votre ramage se rapporte à votre plumage (ô oiseau moqueur!) alors Zizek devient le phénix des hôtes de ce blog!
Car la croix tient ensemble les deux plans , vital et spirituel, qui sont ses deux branches, puisque si je sais encore compter une croix se définit ainsi:

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/croix/20639

Et il me semble , mais cette fois sans que je puisse exhiber de définition “more geometrico” qu’un sujet véritable ne doit céder ni sur un plan ni sur l’autre
et comment une subjectivité ne serait elle pas folle s’il lui faut faire tenir adjointes, voire collées serrées, les “différentes modalités (réflexive, sexuelle, économique..)” dont parle l’article ci dessus d’Actu philosophia allez je le redonne:

http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article98
Car si je ne m’abuse faire tenir ensemble le réflexif et le sexuel, le plan spirituel et le plan vital en personne, c’est un défi de taille, Dionysos s’y est risqué et il en a fini démembré voire crucifié dit Nietzsche qui signait ainsi les derniers temps, après l’Antéchrist:

https://www.unicaen.fr/puc/images/k141214fricker.pdf

Mais il faut endurer, tout et son contraire, pour pouvoir se dire ,se penser, c’est à dire être, un sujet (qui fâche , ou pas)
Mais , pour en revenir à “to kill a mocking girl” :

https://tokillamockinggirlblog.wordpress.com
soit cela renvoie à ceci :

une série qui porte semble t’il le titre “Pretty little liars ; episode 3 to kill a mocking girl”:

http://newepisodes.me/watch-pretty-little-liars-online-free/31917/season-1-episode-3-to-kill-a-mocking-girl

ce qui me déplairait car cela voudrait dire qu’il existe une série que je ne connais pas, or après Twin Peaks je me suis efforcé de les voir toutes,

ou alors cela réfère au livre de (Nelle) Harper Lee: “ to kill a mocking bird” traduit en français par “Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur“:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ne_tirez_pas_sur_l%27oiseau_moqueur
un livre dont l’auteur Nelle Harper Lee était semble t’il une amie proche de Truman Capote, elle apparaît en tout cas(jouée par Catherine Keener) comme un des personnages principaux du film “Truman Capote” :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Truman_Capote_(film)

un film où Philip Seymour Hoffman fait une prestation encore plus remarquable , s’il est possible, que dans les chefs d’œuvre de Paul Thomas Anderson (selon moi le réalisateur occidental le plus important de ces dernières années):
“Punch drunk love” (qui est loin d’être un attentat contre l’amour, contrairement peut être à “Inherent vice” où c’est le joint qui prend les commandes, pas le sexe de la femme, ni, pour mémoire, celui de l’homme) et surtout “The Master”
pour ne pas parler de ” Before the devil knows you’re dead” de Sidney Lumet

http://mathesis.blogg.org/network-de-sidney-lumet-the-world-is-a-business-a115764198

http://mathesis.blogg.org/cinema-c26301412/4

http://mathesisuniversalis.blogg.org/sidney-lumet-7h-58-ce-samedi-la-before-the-devil-knows-you-re-dead-a116492410

http://principiatoposophica.blogg.org/paul-thomas-anderson-punch-drunk-love-there-will-be-blood-a116603802
telles sont les extrémités auxquelles le cinéma, notamment celui de Lumet et de Paul Thomas Anderson,et même celui des frères Larrieu, pouvait m’amener en ce temps là .. Et cela n’a rien à voir avec Louis de Funès…tout par contre avec Mathieu Amalric et Sergi Lopez…

Mais ceci me met littéralement en transes:

“Person you look up to? Oriana Fallaci and Dave Eggers. To crown it with one game changer on world level, Nelson Mandela.
Je ne connais pas ce Dave Eggers, mais ce doit être un type rudement bien, pour que son nom apparaisse ainsi entre ceux de la grandissime Oriana Falacci et de l’admirable Nelson Mandela .

image

image

Advertisements
This entry was posted in Alain Badiou, Christianisme, Cinéma, Descartes, Littérature-Poésie, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Plan vital-plan spirituel and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Ne tirez pas sur l’oiseau (ou le Sujet) moqueur

  1. Merci beaucoup! Ce sont les commentaires comme les vôtres que nous continuons à écrire 😀

    Like

Comments are closed.