La prostituée en tant qu’agent fondateur de la civilisation

Je reblogue et approuve sauf la fin : je ne vois pas ce que signifie “spirituellement sémite” ( d’ailleurs il me semble que c’est un pape qui a inventé cette “appellation” pour désigner les chrétiens qui n’étaient pas d’ascendance juive…

Attention : il ne faut pas non plus exagérer comme c’est la coutume de cette constellation de blogs de la “sororité aryenne” que je refuse d’excommunier pour obéir au camp du Bien mais que je ne suis pas comme un toutou : certes la prostituée à un rôle social bénéfique dont nous devons lui etre reconnaissants, mais de là à la voir comme “agent fondateur de la civilisation” il y a un pas que je me refuse à franchir, meme pour provoquer ces imbéciles de féministes littéralement “casses-couilles”, et je refuse aussi de reconnaître le caractère sacré de la prostitution , sans avoir plus de connaissances que tout le monde sur la nature véritable des antiques prostituées sacrées à propos desquelles, me semble t’il , les bouquins de Pierre Gordon chez “Arma Artis” peuvent apporter quelques lumières.Le sexe est l’activité qui représente le mieux le plan vital, notamment avec son caractère contraignant et dictatorial sur la conscience, et il ne peut y avoir aucune “sexualité sacrée” sauf dans le sectes qui escroquent les bobos gogos en prétendant éveiller la “Kundalini ” de Madame ou de Monsieur, ou des deux ensembles, selon des “techniques” prétendûment issues du Tantra ou de temples inaccessibles de l’Asie, mais venant plutôt de “maisons closes” encore ouvertes sous le nom “Eros centers” ou “massage par lors” dans les pays où la loi le permet, et mises en œuvre, à l’aide d'”œufs vaginaux” ou de “godemichés”, par des officiants ou officiantes qu’il est plus indiqué d’appeler par leur nom de “Vénus des carrefours”

Henosophia TOPOSOPHIA μαθεσις uni√ersalis τοποσοφια MATHESIS οντοποσοφια ενοσοφια

En la lointaine préhistoire, à l’aube de l’humanité, dans les hordes primitives les hommes se comportaient comme dans les meutes d’animaux organisés : le ou les plus fort s’appropriai(en)t les femm…

Source : La prostituée en tant qu’agent fondateur de la civilisation

View original post

Advertisements
This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.