Robert Bresson : Au hasard Balthazar (1966)

https://m.ok.ru/dk?st.cmd=movieLayer&st.discId=41659403005&st.retLoc=default&st.discType=MOVIE&st.mvId=41659403005&st.stpos=rec_4&_prevCmd=movieLayer&tkn=7309

L’un des chefs d’œuvre de Bresson, avec Pickpocket, que je n’ai pas trouvé sur Internet.

Mais TOUS ses films sont des chefs d’œuvre.

J’ai parlé de Paul Schrader, eh bien la dernière phrase d'”American gigolo” est imitée de celle d’un film de Bresson (je crois que c’est Pickpocket justement)

L’histoire de cet âne est un symbole de la condition humaine: toute l’horreur du plan vital est là devant nous sur l’écran

Advertisements
This entry was posted in Cinéma and tagged , . Bookmark the permalink.