En l’honneur de Michèle Morgan qui vient de mourir : “Les orgueilleux” (1953) d’Yves Allégret

Un très beau film, avec aussi Gérard Philippe:

https://m.ok.ru/video/87152724667

L’histoire est celle de la rédemption, par l’amour et par l’action altruiste, d’un déchet alcoolique, médecin se reprochant d’avoir tué sa femme en l’opérant ivre mort, enlisé dans les “cantinas” du Mexique comme 15 ans auparavant le “Consul” Geoffrey Firmin d’Au dessous du Volcan dont John Huston à la fin de sa vie a tiré un film extraordinaire … seulement chez le consul,chez Lowry c’est à dire, c’est autre chose… c’est la Kabbale,l’ésotérisme au fond de la bouteille, Dante, la “divine comédie ivre” et bien sûr la séparation de l’androgyne originel car il y a aussi une femme, mais je ne crois pas que l’on puisse superposer Jacqueline Bisset à Michèle Morgan, sans vouloir manquer de respect à l’une ou l’autre de ces deux déesses , qui au moins n’ont jamais montré leur touffe à l’écran, pour autant que je sache du moins..

Le scénario du film d’Allégret est tiré d’une nouvelle de Sartre transposée de la Malaisie au Mexique : Typhus

Voir:

http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/roman/review/1798237-avec-typhus-jean-paul-sartre-scenarise-un-homme-dechu-yves-allegret-en-fera-les-orgueilleux-en-1953

où j’apprends que le film d’Allégret “lisse” l’histoire imaginée par Sartre pour plaire au plus grand nombre!

heureux d’apprendre que je suis le plus grand nombre, mais je m’en fous, que voulez vous, moi les histoire de rédemption d’un ivrogne par l’amour ça me bouleverse!

Ce qui me permet la transition avec un autre film , réalisé par Henri Decoin en 1959, qui bouleverse les midinettes et les “fleurs bleues” dans mon genre :

“Pourquoi viens tu si tard?”

Visible ici:

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2016/10/16/henri-decoin-pourquoi-viens-tu-si-tard-1959/

******

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pourquoi_viens-tu_si_tard_%3F

Un film où c’est Michèle Morgan qui joue la femme alcoolique (chapeau!) et Henri Vidal qui est l’homme qui va la sauver par son amour…

Seulement , les films, comme les livres, mentent trop :dans la vraie vie, c’était Henri Vidal le drogué. Il est d’ailleurs mort cette même année 1959 , à 40 ans.

Advertisements
This entry was posted in Cinéma and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.