The most dangerous game (1932)

En vo (anglais):

le film qui a paraît il inspiré le “tueur du Zodiaque” au début des années 70, tueur jamais arrêté (pas plus que celui du “Dahlia noir” en 1947) qui constitue le thème d’un grand film, de David Fincher, plus grand en tout cas que le médiocre “Gone girl”, le plus récent de Fincher, un cinéaste qui va selon la rumeur réaliser la suite de “World War Z”

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Les_Chasses_du_comte_Zaroff

http://mk-zodiac.com/TheMostDangerousGameThatTheZodiacPlayed.html

“The most dangerous game”, le gibier le plus dangereux, parce que le plus intelligent, c’est l’être humain. Mais ici se situe une controverse sur la nature de ce que l’on appelle “intelligence” : est elle la potentialité la moins humaine , la plus animale de l’être humain, ou bien comme j’en suis persuadé la plus humaine, propre à l’humain et à lui seul, parce que permettant l’acheminement de l’âme, de la plus haute partie de la conscience, vers le plan internel des Idées, et donc la libération vis à vis du plan vital, qui est celui du chasseur et du conquérant , de Nemrod donc, et du comte Zaroff, plan du sexe et des générations successives, donc du sexe ou “amour” ( seulement sexuel) et du Maître Absolu (de ce plan seulement) la Mort, le véritable “Dieu unique” de l’Islam et du nazisme qui sont une seule et même chose : naziSSLam, idolâtrie du plan vital, et haine de l’Idée , rejaillissant en une haine “métaphysique4” du peuple juif et du christianisme:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/04/08/quest-ce-que-le-nazisme/

J’ai déjà dit le pourquoi de cette haine démoniaque : Israël dans la Torah et son errance au désert est le symbole du parcours de l’âme humaine vers la “Terre promise” (qui n’a rien d’une terre, et surtout pas de l’emplacement de l’ancien ou du moderne Israël ) qui est le plan spirituel-internel, “plan d’immanence”, au moyen de l’ascèse signifiée par le désert, après la sortie d’Egypte qui est l’émancipation de l’esclavage du plan vital.
Quant au christianisme, pas mieux compris que la Torah, il décrit la dualité entre plan vital ou “monde” et plan spirituel-internel des Idées ou “Royaume des cieux” : c’est insupportable pour Hitler-Zaroff-Nemrod-Mahomet, véritable auteur des crimes du Zodiac killer, du “Dahlia noir” , des “lipstick murders” et des “jigsaw murders” à Manille : “en chair et en os” (sur le plan vital qui est le monde) le père du détective américain Steve Hodel , ancien policier du LAPD, voir :

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2012/06/04/black-dahlia-los-angeles-les-anges/

https://en.m.wikipedia.org/wiki/George_Hill_Hodel

http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/points/review/1795889-l-affaire-du-dahlia-noir-elucidee-par-steve-hodel

Ça nous éloigne de Platon , Grothendieck, Lautman, Descartes et de la Mathesis universalis ? pour mieux nous en rapprocher!

img_1542

img_1543

Advertisements
This entry was posted in Cinéma, Coran, Europe, Hegel, Islam, Israel, Littérature-Poésie, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie and tagged , , , , . Bookmark the permalink.