GROS CON!!!

Comme il était prévisible l’élection de Trump fait des vagues, avec en dernier Martin Scorsese qui fait part de “ses craintes pour la démocratie américaine”

Mais même le paisible (quand on ne l’agresse pas comme récemment) Alain Finkielkraut s’en mêle :

http://www.causeur.fr/trump-elu-college-finkielkraut-con-41730.html
auquel il a été répondu ceci :

http://www.causeur.fr/trump-con-finkielkraut-populaire-serment-41919.html#
et 
http://ripostelaique.com/la-planche-pourrie-finkielkraut-ose-qualifier-trump-de-gros-con.html
http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/14/decidement-finkelkraut-est-un-gros-con/
Mais déjà dans le film “Un taxi pour Tobrouk” en 1961 , Denys de la Patellière n’avait il pas donné la réponse avec la fameuse réplique de Maurice Biraud-François Gensac

https://fr.m.wikiquote.org/wiki/Un_taxi_pour_Tobrouk

François Gensac : “Je crois, docteur, que l’homme de Néanderthal est en train de nous le mettre dans l’os. Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche.”

https://youtu.be/g73HM0HBxaI

(L’homme de Néanderthal, la brute qui marche, c’est Lino Ventura)

Il y a les petits cons, les gros cons, les grands cons.. quel est le pire? Sans oublier les connards, connard de chez connard et Monsieur Connard de Coluche…et celui qui a dit :

http://www.causeur.fr/vincent-peillon-laicite-musulmans-juifs-41996.html

Si certains veulent utiliser la laïcité, ça a déjà été fait dans le passé, contre certaines catégories de populations, c’était il y a quarante ans les juifs à qui on mettait des étoiles jaunes, c’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux, c’est intolérable. »”


qu’en pense Finkielkraut ? Petit con, gros con, grand con? 

Gros salaud, dirais je …

Quant aux propos  de Trump, s’ils sont réels, je dirais que c’est le signe d’une époque d’effondrement généralisé que de devoir se réjouir de l’arrivée au pouvoir d’un tel homme … mais il y aura Poutine, aidé d’Avigdor Lieberman, pour le surveiller et le remettre sur le droit chemin éventuellement !

Quant à la planche pourrie “Finkielkraut” je ne vois pas d’autre possibilité que de continuer à s’y agripper.
Pourquoi ? 

Parce qu’il est celui qui a dit , en 2015, lors d’un colloque sur Heidegger organisé de plus par “La règle du jeu”:

http://www.liberation.fr/debats/2015/10/20/la-question-finkielkraut_1407622

“Comment peut on ne pas être heideggerrien?”

On le peut parfaitement, et c’est mon cas, je m.en suis expliqué en long et en large. Par contre il existe aujourd’hui un “anti-heideggerrianisme” de façade qui nazifie cette pensée pour mieux faire passer “autre chose”. Cette “autre chose” est explicitée au début du livre de Maurice Ulrich “Heidegger et le golem du nazisme” : ce sont tous ces aspects de la modernité refusés à bon droit par les “antimodernes” comme Finkielkraut : flux migratoires illégaux et massifs, discrimination positive, “mariage pour tous” etc..Dany Robert -Dufour à trouvé une formule pour caractériser ces aspects :le délire occidental

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20150123.OBS0619/pourquoi-je-ne-participe-pas-au-colloque-sur-heidegger-et-les-juifs.html

http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20151117.OBS9683/heidegger-et-les-juifs-un-drole-de-colloque.html

Lisez jusqu’au bout le lien qui précède , sur ce “drôle de colloque”  ou “colloque de drôles” : la seule conclusion possible prend la forme d’un diagnostic (freudien?) , celui d’un complet délire ,  le délire obsessionnel (racisme/antiracisme, juifs/musulmans) de notre “civilisation” occidentale (ou de ce qu’il en reste), le “délire occidental” de Dany Robert-Dufour. Même Yann Moix  ( décidément inévitable) fait son apparition, en compagnie d’Anders Breivik!

Ainsi alors que les attentats en France et en Europe avaient commencé, voilà à quoi en 2015 s’occupaient nos brillants penseurs… je suis bien désolé de devoir le rappeler, (jouant ainsi le rôle de celui qui ne boit pas et reconduit les noceurs à la maison, sains et saufs) mais tout ne tourne pas autour des philosophes universitaires et tout ne tourne pas autour de la question des juifs! Mais  tout ce galimatias s’éclaire lorsque l’on aborde la question de l’Islam : Finkielkraut est rejeté “du côté obscur de la force” , avec les Renaud Camus, Oriana Fallaci , Bat Yeor qui veulent, selon notre bien-aimé et surtout bien-pensant  guide du Nouvel Obs “déclencher une guerre civile européenne, d’accord en cela avec Daesh ” . Eh oui! C’est la nouvelle doctrine officielle, qui était alors , en 2015 , en rodage  , et qui tourne maintenant à plein régime : on invente une alliance entre les “islamophobes” et les “radicalisés” , tous au service de Daesh pour casser la belle unité, le magnifique “vivre-ensemble” de Valls-Hollande : je dois avoir rêvé quand j’ai assisté, près de la place de la République, à l’incendie d’une voiture de police (avec deux policiers dedans) , et, plus tard, quand cela a recommencé avec hélas des conséquences tragiques, à Grigny …

Tâchons de saisir ce fil d’Ariane et de mettre un peu de lumière dans ces ténèbres : les musulmans sont les descendants de ces guerriers arabes convertis en Syrie au monothéisme par les Nazaréens , dits aussi “judéo-nazaréens ” , ayant fui Jérusalem après la mise à sac par l’envahisseur Romain. Les juifs sont eux les descendants de cette autre fraction du peuple de l’Israel de cette époque , ayant rejeté en bloc le message évangélique , mais n’ayant pas fui Jérusalem et s’étant plié à l’occupation Romaine: ce sont ceux que l’on nomme “juifs rabbiniques”ou orthodoxes :
http://www.salve-regina.com/salve/Le_mystère_des_origines_de_l’Islam_enfin_éclairci

“Ces judéo-nazaréens (avec E.M. Gallez, adoptons cette dénomination qui, à défaut d’être reconnue par tous les islamisants, a le mérite d’être claire) croient que Jésus n’est pas mort sur la croix (il y aurait eu une substitution), mais qu’il est gardé en réserve  au ciel dans une perspective politique de conquête du monde….

…Il y a dans ces textes, « Une vision dialectique du monde », selon l’expression d’E.M. Gallez. En effet, les judéo-nazaréens se distinguent de façon polémique des judéo-chrétiens (les chrétiens de Palestine) et des juifs orthodoxes. Aux chrétiens (ne recon­naissant que leur seul Evangile, copié de celui de Matthieu, à l’exclusion des autres), ils reprochent d’avoir contaminé de paganisme la pure tradition juive, le Messie-Jésus ne devant pas être « mêlé » à Dieu. Aux juifs, ils ne pardonnent pas la lapidation de Jacques le Juste, la non reconnaissance du Messie, et surtout l’introduction, dans le corpus des livres sacrés, de la Mishna et des Talmudin, qui donnent une fausse interprétation de la Tora. Ils sont donc les représentants de la vérité entre deux erreurs opposées.”
Cette conviction de détenir la vérité divine entre les deux erreurs (juive et chrétienne) sera transmise aux premiers musulmans par les Nazaréens.. vous avez là la racine du terrorisme actuel et de la guerre menée par DAESH contre l’Occident , qui regroupe les descendants des juifs rabbiniques et des chrétiens  (appelés “Croisés”) . Il y a bien de nos jours une agression contre l’Europe , contre sa culture et sa population . Et à partir de ce fait indéniable que la naissance de l’Islam s’explique par une dualisation et une guerre interne au peuple juif suite à l’événement du Golgotha et du message évangélique, il me semble, mais ce n’est là que mon avis, que la question de l’antisémitisme (dont celui présumé de Heidegger) est de nos jours plus complexe qu’elle ne l’était lors de la seconde guerre mondiale. Prenez cet article du Huffpost sur ce sujet:

http://www.huffingtonpost.fr/mauriceruben-hayoun/martin-heidegger-et-lantisemitisme-de-ses-cahiers-noirs-une-pe/
dont j’extrais  ces lignes :

Et lorsque Karl Jaspers (p 70) lui parla de la question juive, du non-sens stupide sur les Sages de Sion, l’auteur de Sein und Zeit eut le front de répondre ceci : Il existe pourtant bien une dangereuse association internationale des Juifs (Weltjudentum : juiverie mondiale) On trouve sous la plume de certains Juifs, atteints par la haine de soi (voir Théodore Lessing), la traduction en yiddish de ce terme : la Weltchabrusse qui ourdirait je ne sais quel complot visant à s’assurer une domination mondiale.

Or, c’est dans ce faux que Hitler a puisé l’idée (qui l’arrangeait bien) selon laquelle les Sages comploteurs auraient décidé de dresser les peuples les uns contre les autres, voire même de déclencher une guerre mondiale afin d’assurer leur domination.”


Les juifs dont on parle  ici sont les “juifs rabbiniques” descendants du premier groupe issu  de la scission de Jérusalem lors de la conquête Romaine : le second groupe, les judéo-nazaréens , a quitté Jérusalem pour venir la reconquérir en 636 après avoir recruté des guerriers arabes en Syrie , guerriers qui s’appelerent ensuite “musulmans” . Or que ces nazaréens aient eu un projet de domination mondiale qu’ils ont ensuite transmis à l’islam qui est leur création, leur Golem,  cela ne fait aucun doute. Et ce projet d’islamisation mondiale se retrouve chez Al -Qaïda et DAESH. La tragédie de l’Histoire de l’Occident est que ce sont les juifs rabbiniques, qui n’ont jamais eu aucune volonté de domination ni de prosélytisme , qui ont été accusés à la place des nazaréens et des musulmans d’avoir un tel projet de domination universelle. 

Près de trois siècles avant Hitler apparaît déjà un projet de destruction universelle du judaïsme , avec l’événement du Messie apostat Shabbatai Tsevi inspiré par le kabbaliste Nathan de Gaza qui correspond à mon avis, sous la terminologie kabbalistique obscure de “restauration des étincelles éteintes”,  à une tentative de restauration de la “spiritualité” des judéo-nazaréens , donc d’introduction de l’Islam en Europe, judéo-nazaréens  aussi appelés “judéo-chrétiens” par le regretté  Pierre Antoine Bernheim dans son livre “Jacques frère de Jésus” . Et ce lien suggère que “Les protocoles des sages de Sion” auraient certes été un faux, mais un faux de source sabbatéenne-frankiste :

http://www.rense.com/general66/sabb.htm

Voir aussi :

https://archive.org/details/TheSabbatean-frankistMessianicConspiracyPartiallyExposed

http://vilistia.org/archives/9041
Le lien avec le nazisme des judéo-nazaréens passe par la Société Thulé où fut initié Hitler, société dont le fondateur Rudolf Von Sebottendorf  (Adam Glauer):

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rudolf_von_Sebottendorf

avait été initié en Turquie au soufisme de la franc maçonnerie turque, comprenez : des descendants des sabbatéens (disciples de Shabbatai Tsevi) initiaux , appelés “Dunmeh”, extérieurement musulmans mais en fait nazaréens “restaurés”, selon le projet de Nathan de Gaza. 

http://newsoftomorrow.org/histoire/modernite/rudolf-von-sebottendorf-la-pratique-operative-de-lancienne-franc-maconnerie-turque-resumecommentaire

Voir là dessus TOUS  les  articles du blog “Islam réinformation”:

https://islamreinfo.wordpress.com/category/sabbatai-tsevi/page/2/

Il est donc injuste de faire peser sur Heidegger la malédiction actuelle de la nazification de sa pensée : nous savons maintenant qu’il existe bien un projet de domination universelle , et de soumission de l’humanité à la Sharia , projet issu de l’antisémitisme virulent et de la christianophobie des judéo -nazaréens (ou judéo-chrétiens) originaires transmis à leur première création l’islam et à leur deuxième création le sabbataisme-frankisme (appelé aussi “messianisme juif” par Gershom Scholem) puis, par le biais des Dunmeh turcs, au nazisme qui organisa le passage à l’acte de l’antique haine antijuive (dirigée contre les juifs orthodoxes , refusant l’Evangile comme c’était bien leur droit) des nazaréens ou judéo-chrétiens , créateurs de l’Islam.

Ces lignes du Huffpost :

Il semble que Heidegger ait vivement ressenti la concurrence existant entre ces deux peuples, les Juifs et les Allemands, aux prétentions messianiques si avérées. On peut même parler d’une rencontre manquée entre la judéité et la germanité, cette symbiose tant célébrée par des thuriféraires empressés mais qui a abouti hélas, à l’extermination et à la Shoah, sur laquelle Heidegger a observé un mutisme incroyable, même après la guerre. “

confondent entre juifs orthodoxes (les victimes de l’antisémitisme démoniaque des nazis, et des jihadistes actuels) et juifs messianiques : les nazaréens ou judéo-chrétiens, comme les appelle Pierre Antoine Bernheim dans “Jacques frère de Jésus”. 

Il faut donc garder toute notre admiration respectueuse à Alain Finkielkraut, dans la mesure où il reste fidèle à Heidegger . S’il est une “planche pourrie” il n’en reste pas moins une planche de salut, et j’ai déjà expliqué pourquoi cette planche est pourrie : c’est parce qu’il préfère Emmanuel Lévinas à Léon Brunschvicg et Albert Lautman, la philosophie talmudique à la philosophie mathématique .
Et je finirai en posant aux nazificateurs (ignobles ) de Heidegger la question embarrassante (pour eux):

Si la pensée de Heidegger avait été nazie, un penseur aussi exemplaire et aussi lucide qu’Albert Lautman , juif, élève de Brunschvicg , mort fusillé par les nazis le 1er Août 1944 pour fait de résistance , aurait accordé tant d’importance à cette pensée ?

http://www.erudit.org/revue/PHILOSO/2010/v37/n1/039713ar.html

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Albert_Lautman

(Le petit fils de ce héros exemplaire de la FRANCE véritable, celle de l’Esprit, s’appelle aussi Albert Lautman , et il est directeur de la Fédération nationale de la mutualité française :sa ressemblance physique avec son grand-père est frappante, et très émouvante:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Albert_Lautman_(dirigeant) )


Advertisements
This entry was posted in Christianisme, Cochet-Brunschvicg, Heidegger, Islam, Israel, judaisme, Léon Brunschvicg, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Philosophie mathématique, Plan vital-plan spirituel, Science-internelle and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.