Tiqqoun : premiers matériaux pour une théorie de la jeune fille (version hard)

http://pascontent.sedrati-dinet.net/public/tiqqun_premiers_materiaux_pour_une_theorie_de_la_jeune_fille.pdf
Ceux qui ont réussi à s’aveugler sur le fait pourtant massif de la Jeune-Fille n’en sont pas à une cécité près : ouvrez n’importe quel magazine féminin, vous le verrez bien, la Jeune-Fille n’est pas toujours jeune, n’est pas toujours fille. Elle n’est que la figure de l’intégration totale à une totalité en désintégration. Elle « n’est bonne qu’à consommer ; du loisir ou du travail, qu’importe ».On ne la côtoie pas que sur papier glacé ; elle est le vecteur le plus abouti de la nouvelle organisation sociale et la forme la plus sophistiquée de la mutation anthropotechnique, car elle est la nouvelle physionomie du Capital. Le formatage jeune-filliste se généralise. Ainsi, quand d’aucuns protestent contre l’évidence que le monde n’est pas une marchandise, et d’ailleurs, eux non plus, ils feignent une virginité qui ne justifie que leur impuissance. Tiqqun ne veut ni de cette virginité ni de cette impuissance. Il ouvre dans ces Premiers matériaux la voie à une autre éducation sentimentale.


Tiqqun est à la fois un collectif d’intellectuels et une revue, dont deux numéros ont déjà paru.”

Advertisements
This entry was posted in Alain Badiou, Deleuze, Europe, FRANCE 2017, Heidegger, Laruelle, Littérature-Poésie, non-philosophie, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Plan vital-plan spirituel, Science-internelle, Shabbatai Tsevi-Jacob Frank-Hitler-nazaréens-islam and tagged . Bookmark the permalink.