#ScienceInternelle 18 : La dégradation vitale-politique-ontologique du Principe d’égale dignité de tous les êtres humains

Il a été ici:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/03/17/scienceinternelle-17-le-principe-democratique-de-legale-dignite-de-tous-les-etres-humains/

que ce principe , mis en évidence par Dany Robert-Dufour comme principe de “l’esprit de Philadelphie et du convivialiste:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/02/26/dany-robert-dufour-la-situation-desesperee-du-present-me-remplit-despoir/

ce principe donc est un théorème (démontré donc) et non pas un axiome ou un postulat de la Science internelle, et prend place dans le cadre des ∞-groupoïdes, c’est à dire des ∞-catégories dont tous les k-morphismes, quelque soit leur niveau k, sont des isomorphismes:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Catégorie_groupoïde

https://en.m.wikipedia.org/wiki/∞-groupoid

Tous les ∞-groupoides forment une ∞-catégorie , notée ∞Gpd:

https://ncatlab.org/nlab/show/Infinity-Grpd

Or, les ∞-catégories sont dans la Science internelle le mathème des Idées, certes dans la version mathématique le plus difficile, celle des ∞-catégories, mais dans la version première ce sont les catégories classiques, les 1-catégories, qui sont le mathème des Idées:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/25/la-metacategorie-cat-de-toutes-les-categories-comme-modele-mathematique-du-monde-des-idees-de-platon/

La théorie des ∞-catégories est encore à l’état d’ébauche, en cours d’élaboration par les mathématiciens suite à une idée de Grothendieck dans “Pursuing stacks” en 1983:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/03/13/alexandre-grothendieck-a-la-poursuite-des-champs-pursuing-stacks-1983/

Cette ∞-catégorie ∞Gpd est donc une Idée (mathématique) (puisque les mathèmes des Idées sont les ∞-catégories), une Idée qui est le mathème de l’Idée présidant au principe convivialiste de la démocratie véritable , principe d’égale dignité de tous les êtres humains , principe de “l’esprit de Philadelphie” qui au fond est identique à celui du christianisme véritable qui se confond avec le platonisme : l’Amour-agapé , s’opposant à l’Amour-Eros qui est le (bien beau) visage du Mal(le chef d’œuvre “La soif du Mal” d’Orson Welles en 1957 ne laisse planer aucun doute là dessus):

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Agapé

(Je me répète mais c’est important :le “christianisme des philosophes et des savants” c’est le platonisme, vérité de la philosophie)

Or cette Idée admirable a subi le même destin funeste que l’Idée de Dieu, par le mécanisme que j’appelle “déchéance ontologique” : elle est l’une de ces “idées chrétiennes devenues folles” selon Chesterton, elle est devenue “l’égalité des droits” citée à tout bout de champ par nos modernes dictateurs politiques et médiatiques.

Le mécanisme mathématique de cette “déchéance ontologique” estres simple : c’est le “foncteur d’oubli” (“forgetful functor”) qui envoie une catégorie sur la catégorie Set des ensembles en “oubliant” sa structure:

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Forgetful_functor

Il est facile de se rendre compte que cette “prétendue égalité des droits” n’est qu’une chimère , car pour faire valoir ses droits dans la jungle complexe du maquis judiciaire, il faut avoir des connaissances juridiques élaborées ou alors faire appel à un bon avocat … ce qui coûte très cher (je me suis même laissé dire que certains avocats deviennent si riches qu’ils offrent à leur ami politique candidat à la présidence deux costumes pour 13000 euros, mais attention, il s’agit d’un cadeau pur et simple, désintéressé, ne pas confondre avec ces gangsters qui dans les films “offrent” une call-girl à un complice qu’ils veulent récompenser)

Mais la principale folie de cette idée chrétienne devenue folle est ailleurs :elle réside dans l’inflation des prétendus “droits” qui bien souvent sont chimériques , ce qui provoque une ambiance de “guerre de tous contre tous” où chacun , voire chacune, est persuadé(e) que ses “droits” sont bafoués en permanence par une “société malveillante et discriminatoire à son encontre”…
Des exemples ? Le droit à avoir un enfant, le “droit à se marier” , qui appelle de la part des adversaires de ces “droits” à inventer un “droit à la manif pour tous”, le droit pour les femmes musulmanes à porter le voile partout où ça leur plait et surtout là où ça choque les autres. Et pourquoi pas pendant qu’on y est, le “droit à se masturber en public” pour les exhibitionnistes, ou sans aller si loin le “droit pour les naturistes ” à manifester leurs croyances et à se promener tout nus en pleine ville? J’ai même lu que certaines villes allemandes prévoient ce genre d’autorisations délirantes..

Mais là où cette folie inflationniste des “droits” prétendus entraîné des conséquences pernicieuses, c’est le domaine de l’immigration clandestine, où elle se traduit par des “régularisations ” automatiques de clandestins. Le président Trump a bien raison de dire que “l’immigration n’est pas un ” droit” mais “un privilège ” c’est à dire une charité consentie à ces pauvres hères . Quant à prétendre comme le font des juges fédéraux américains animés d’intentions politiques hostiles à Trump qu’interdire l’immigration de ressortissants de certains pays musulmans c’est une forme de “discrimination religieuse” , on atteint là des sommets dans l’absurde qui sont une atteinte au droit fondamental du peuple américain de voir ses frontières respectées. “Un pays qui n’a plus de frontières n’est plus un pays” comme l’a dit encore TRUMP.

Mais ces sommets dans l’absurdité peuvent encore être dépassés : j’entendais l’autre jour sur “FRANCE Infos” la femen Pauline Hillier :

http://www.jeanne-magazine.com/le-magazine/2014/11/10/pauline-hillier-en-tant-femme-homosexuelle-suis-consciente-cumuler-les-mandats_7073/

Revendiquer , dans “Moi présidente” le droit pour les femmes de disposer librement de leur corps (avortement) donc de se vêtir comme elles veulent , sans se voir imposer leur façon de se vêtir. Mais , s’agissant du port du voile, Pauline Hillier prévoit une “interdiction de légiférer sur cette question” (comment?) afin que personne ne puisse empêcher une femme qui veut porter le voile de le faire! Liberté que de crimes on commet en ton nom!

La liberté, ce n’est pas de faire automatiquement ce que l’on veut, sinon l’ivrogne esclave de la bouteille serait libre en buvant tout comme la femme esclave des préjugés idolâtres dits “religieux” qui lui ont été imposés pendant son enfance, avant qu’elle puisse réfléchir: la Liberté, consiste à pouvoir en toutes circonstances se conformer à la Raison universelle des esprits. Il faut toujours en revenir à ce texte admirable de Jean-Michel Le Lannou:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/06/25/jean-michel-le-lannou-un-temple-pur-leon-brunschvicg-lecteur-de-spinoza/

La raison seule doit être reconnue comme émancipatrice. Léon Brunschvicg l’affirme en s’opposant à la critique du rationalisme, à celle de l’universalité dénoncée comme abstraite, par les philosophies de la vie et le mouvement de « retour au concret » qui se développent en cette fin de xixe siècle1. Être libre, c’est être gouverné par la raison seule.

En l’occurrence , ce qui est choquant dans la coutume ethnique du port du voile, ce n’est pas le voile en lui même : c’est la prétention de cette coutume à être universalisée , en prétendant qu’il s’agit d’un commandement de “Dieu” à toutes les femmes. Or Dieu est une Idée, pas un Étant Suprême, il ne peut pas donner de commandements.

Ainsi les sophismes d’Alain Badiou prenant la défense des femmes voulant se voiler contre la loi “raciste et islamophobe” ( qui n’interdit d’ailleurs que le port du voile intégral pour des raisons évidentes touchant à la sécurité publique) sont ils réfutés :il se moque d’une loi qui donne autant d’importance à un “petit bout de tissu” mais encore une fois ce n’est pas le bout de tissu qui importe , c’est la prétention des idolâtres à en faire un commandement universel de “Dieu” .

https://blogs.mediapart.fr/fxavier/blog/221110/derriere-la-loi-foulardiere-alain-badiou

On lira ici une bonne réponse à l’arrogance méprisante ( et méprisable) de Badiou:

http://www.manifeste.org/article.php3?id_article=29

Mais le dernier paragraphe m’interpelle : “mourir pour une Idée ?” Oui , puisque le plan vital n’a aucune valeur (“théorème zéro”) , mais pour une Idée véritable , celle de Dieu ou celle de Liberté, pas pour une idée devenue folle comme toutes celles se trouvant derrière “l’égalité des droits et la non-discrimination”

D’ailleurs je viens de voir que Mélenchon, haranguant une foule fanatisée place de la République, s’y met aussi et veut inscrire certains “droits” dans la Constitution.. mais moi ce qui m’ inquiètec’est l’odieuse discrimination que subissent ceux qui n’ont pas droit à la carte automatiquement renouvelée de “victimes de la discrimination” : ceux qui ont la malchance d’incarner le “vieux Mal blanc” comme dit la porte parole de Benoît Hamon:

https://lhommeoccidental.wordpress.com/2017/03/17/laura-slimani-ps-equipe-de-benoit-hamon-veut-eradiquer-le-vieux-mal-blanc/

Advertisements
This entry was posted in ∞-catégories, Coran, Crise migratoire, DIEU, Europe, FRANCE 2017, Grothendieck, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Plan vital-plan spirituel, Religions, Science-internelle and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.