Evelyne Sullerot la vraie féministe contre Simone de Beauvoir la fausse résistante

J’ai entendu l’autre soir sur France-Info Bernard Morlino auteur du livre “L’insoumise” à propos d’Evelyne Sullerot:

http://www.editionsarchipel.com/livre/linsoumise/

qui est morte récemment à 92 ans:

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/mort-de-la-sociologue-evelyne-sullerot-cofondatrice-du-planning-familial-04-04-2017-6822999.php

Bernard Morlino a consacré un article sur son blog à cette femme extraordinaire, fille d’un pasteur protestant, qui a traversé l’époque de la deuxième guerre mondiale :

http://www.blogmorlino.com/index.php/2017/04/05/mme_sullerot_est_morte_cinq_avant_la_par

en participant vraiment à la Résistance :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Évelyne_Sullerot

“Pendant son année de philosophie, elle fut arrêtée puis jugée à Nîmes par la police de Vichy pour « propagande antinationale et propos hostiles au chef de l’État ». Libérée et revenue en zone occupée, elle entre alors dans la résistance à l’OCMJ (Organisation civile et militaire des jeunes).”

Or pendant l’interview radiophonique, il l’opposait à Simone de Beauvoir qu’elle “n’estimait pas beaucoup” (et lui Bernard Morlino partage cet avis défavorable) en signalant que Simone de Beauvoir a menti en s’inventant un engagement dans la résistance alors qu’elle a travaillé pour Radio-Vichy:

http://www.lexpress.fr/culture/livre/ce-qu-on-n-ose-pas-voir-sur-beauvoir_822547.html

https://www.jstor.org/stable/27940753?seq=1#page_scan_tab_contents

Evelyne Sullerot n’avait aucun ressentiment envers les hommes (le sexe masculin) contrairement à certaines féministes (américaines, notamment) auxquelles elle s’opposa. Elle était favorable à une liberté sexuelle totale à la seule condition de respecter l’autonomie et les bonnes conditions de vie des enfants nés éventuellement de ces unions libres : or selon elle , un enfant ne peut grandir correctement qu’en ayant un père et une mère, deux parents qui ne peuvent être qu’un homme et une femme.
Mais ces quelques lignes du blog de Bernard Morlino résume les raisons pour lesquelles elle sut mener les bons combats, même si elle n’était que sociologue (nul n’est parfait et pour une sociologue comme ça , je donnerais bien dix “philosophes” à la Beauvoir , qui il est vrai fut surtout romancière et essayiste):

Toujours sensibilisée au bien-être des femmes, Mme Evelyne Sullerot a affronté l’hostilité des catholiques, des communistes et des médecins quand elle a combattu pour imposer l’usage des préservatifs et pour dépénaliser l’avortement…

Ne voulant pas être médiatisée à outrance, Madame Sullerot refusa de devenir secrétaire d’Etat à la condition féminine de Valéry Giscard d’Estaing. Femme de gauche, avec des valeurs inaltérables elle restait fidèle à ses convictions. Jeune fille, en plein régime vichyste, elle fit de la prison parce qu’à l’école elle retourna contre le mur le portait de Pétain. Dans sa famille, on haïssait le maréchal qui s’associa à Hitler. Elle réécrivit « Maréchal, nous voilà… » pour chanter : « Général, nous voilà ! » Elle avait 17 ans ! Sa maman en 1938 au moment des accords de Munich s’habilla en noir, pour porter le deuil des démocraties. Ennemi de tous les sectarismes, Evelye Sullerot s’allia avec Lucien Neuwirth, notoire politicien de droite, afin de demander au général de gaulle de favoriser la contraception. Sans elle, on restait au Moyen Age.

et surtout:

“Elle se passionnait pour la génétique et ne faisait confiance qu’à la science. Madame Sullerot refusait que la religion intervienne dans la vie des gens au point de nuire à épanouissement intellectuel et physique. Elle était un trésor nationaL”

Bref une vraie femme de gauche, comme il n’y en a plus beaucoup (les hommes de gauche non plus d’ailleurs, après la trahison de la classe ouvrière par les socialauds influencés par Terra Nova) qui défendait le principe de laïcité et celui de l’égalité de dignité de tous les êtres humains, qui sont deux théorèmes fondamentaux de la Science internelle :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/03/18/scienceinternelle-18-la-degradation-vitale-politique-ontologique-du-principe-degale-dignite-de-tous-les-etres-humains/

Le principe de laïcité découlant directement de la thèse de l’Ouvert, voir:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/05/brunschvicgprogresconscience-5-giorgio-agamben-le-mystere-du-mal-benoit-xvi-et-la-fin-des-temps/
et

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog-plan-vital-et-plan-spirituel-dans-leur-dualite-qui-est-louvert/

“Les pouvoirs et les institutions ne sont pas aujourd’hui délégitimés parce qu’ils sont tombés dans l’illégalité ; c’est plutôt le contraire qui est vrai : si l’illégalité est aussi répandue et généralisée, c’est parce que les pouvoirs ont perdu toute conscience de leur légitimité. Aussi est il vain de croire que l’on peut affronter la crise de nos sociétés par l’action – certainement nécessaire-du pouvoir judiciaire: une crise qui frappe la légitimité ne peut être résolue sur le seul plan du droit. L’hypertrophie du droit qui prétend légiférer sur tout, trahit même, par un excès de légalité formelle, la perte de toute légitimité substantielle. Comme le montre l’irrépressible processus de décadence dans lequel sont entrées nos institutions démocratiques, la tentative de la modernité pour faire coïncider légalité et légitimité, en tentant d’assurer à l’aide du droit positif la légitimité d’un pouvoir, est totalement insuffisante. Les institutions d’une société ne restent vivantes que si les deux principes ,( qui , dans notre tradition, ont aussi reçu le nom de droit naturel et de droit positif, de pouvoir spirituel et de pouvoir temporel, ou à Rome, d’auctoritas et de potestas) restent présents et agissent en elles sans jamais prétendre coïncider ”
Nous observons dans ces dernières lignes une mise en évidence du principe de laïcité, qui est au fondement même de l’Occident chrétien, mais qui découle de ce que nous appelons ici l’Ouvert et qui est donc absolument universel, tenant à l’essence même du divin et de l’humain

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/03/28/une-seule-et-meme-persecution-millenaire-contre-les-femmes-et-contre-les-juifs/

Advertisements
This entry was posted in Europe, Féminisme, FRANCE 2017, Léon Brunschvicg, nazisme, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Plan vital-plan spirituel, Religions, Science, mathesis, Science-internelle and tagged , , , , . Bookmark the permalink.