Clarification du problème de coexistence des religions: rejeter les définitions “raciales” ou “ethniques” , propres au plan vital

Comme je l’ai dit dans le dernier article, nous devons disposer d’une pensée solide, claire, rigoureuse pour affronter le terrible défi que pose à l’humanité la résurgence de l’antisémitisme, ainsi que de la christianophobie.

J’ai dit beaucoup de bien du blog “Vivre Spinoza” mais je n’approuve pas cet article sur Dieudonné qui est un antisémite fieffé :

https://vivrespinoza.wordpress.com/2014/01/27/spinoza-et-laffaire-dieudonne/

Une façon spinoziste d’envisager les choses est de se demander quelles sont les causes actuelles qui ont orienté les Conatus des contempteurs de Dieudonné (comme M. Valls) vers un désir de diabolisation de celui-ci, sous le couvert des termes confus, mal définis, que sont ceux d’« antisémitisme » et de « dignité humaine », au point que, pouvant recouvrir une gamme très étendue de comportements, ils ne correspondent à aucune réalité bien identifiable, deviennent des « notions universelles » et sont donc vides de sens.

Ah bon ? Quand Sarah Halimi (67 ans) est défenestrée par un voisin Noir musulman qui la traitait régulièrement de “sale juive” , il est “vide de sens” de parler de meurtre motivé par la haine antisémite coranique ? Et quand Mohammed Merah assassiné des enfants juifs dans une école juive en leur tirant une balle dans la tête, c’est faire preuve de “confusion” de parler d’antisémitisme coranique ?

http://www.dreuz.info/2017/04/12/lassassinat-de-sarah-halimi-et-lantisemitisme-musulman/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/06/assassinat-de-sarah-halimi-pourquoi-hollande-et-les-medias-se-taisent-ils/

Et quand la marche blanche pour Sarah Halimi est agressée par des musulmans aux cris de “sales juifs”, c’est faire preuve de confusion de parler d’antisémitisme ?

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/09/marche-blanche-pour-sarah-halimi-de-jeunes-juifs-ont-corrige-les-musulmans-qui-criaient-mort-aux-juifs/

http://www.dreuz.info/2017/04/09/paris-la-marche-blanche-pour-sarah-halimi-entre-des-insultes-de-sales-juifs-et-des-jets-de-bouteille/comment-page-1/

Non soyons sérieux ! Aucune “religion” ne devrait inciter à haïr et à tuer les fideles d’une autre religion!

Mais au fait comment définir cette notion de “membre d’une religion”?

Je propose de clarifier les choses en faisant appel aux textes, seuls à même d’être vérifiables . Et non à la naissance dans telle ou telle famille..

Un juif est quelqu’un qui oriente son existence et sa pensée principalement en prenant appui sur l’Ancien Testament , ou, pour les juifs, le Tanakh (Torah Nebiim Kethoubim = Torah Prophètes livres sapientiaux) .. on peut y rajouter (?) le Talmud et les commentaires traditionnels de la Bible. Par contre rappelons qu’un juif refuse absolument le Nouveau Testament.

Un chrétien est quelqu’un qui oriente sa vie et sa pensée en prenant appui principalement sur la Bible, ancien et Nouveau Testaments , tout en considérant que le Nouveau Testament “accomplit” les “promesses” ou “prémisses” de l’Ancien Testament et donc prévaut sur ce dernier.

Un musulman est quelqu’un qui oriente sa vie et sa pensée en prenant appui principalement sur le Coran, et donc en rejetant la Bible, ancien comme Nouveau Testaments, dont le Coran affirme qu’ils sont des “falsifications”.

Inversement aucun juif et aucun chrétien ne peut accepter le Coran, ce serait une contradiction , puisque le Coran dit que les écritures des “gens du Livre” sont des falsifications : on ne peut pas orienter sa vie et sa pensée sur un Livre et approuver un autre livre qui dit que ce livre est une falsification!

Il n’y a là aucun rejet “raciste” de la part des juifs et des chrétiens, simple cohérence logique …

Pour ma part je place l’œuvre de Balzac au dessus de tout , par contre de nombreuses personnes n’aiment pas cette œuvre, parlent de ses descriptions longues et fastidieuses… vais je dire que ces personnes appellent à la haine contre moi, parce que j’aime Balzac et elles non? Ce serait ridicule !

On peut raconter ce qu’on veut sur les agissements où les sentiments de certains fidèles de certaines religions dans le passé. Par contre avec les textes dans leur littéralité, on peut immédiatement vérifier, car ils sont disponibles sur Internet, dans la langue d’origine ou en traduction dans les principaux langages du monde.. après bien sûr se pose la question de l’interprétation, mais celle ci est par nature librement criticable , comme tout propos public.

Advertisements
This entry was posted in Antisionisme-antisémitisme, Bible, Christianisme, Coran, Hindouisme, Islam, judaisme, Philosophie, Religions, Spinoza, Vedas-Vedanta and tagged , , . Bookmark the permalink.