Le tweet de la #musulmane Mariam Qamar nous apprend ce qu’est vraiment l’islam

http://www.jewsnews.co.il/2017/04/20/sick-the-tweet-everyone-is-talking-about-right-now.html
Cette femme fait partie de ce que le verset 110 de la sourate 3 appelle “la meilleure des communautés ” et a donc le droit, selon le Coran, de décréter ce qui est bien et ce qui est mal et de mettre en application son jugement

http://www.islam-fr.com/coran/francais/sourate-3-al-imran-la-famille-d-imran.html

110. Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.

L’antidote à ce poison, qui provient sans nul doute des nazaréens qui ont écrit le Coran et créé l’Islam , comme à la notion de “peuple élu” se trouve chez Brunschvicg:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/ecrits_philosophiques_t1/ecrits_philosophiques_t1_intro.html

“Tout recours au primat de la tradition nous rejette donc dans le lointain de la « mentalité primitive », à partir de laquelle se déroule, ininterrompu, le tissu mystique, ou mystifiant pour parler plus exactement, des représentations collectives. Pas de peuple d’élection, pas de culte d’exception.

Advertisements
This entry was posted in Antisionisme-antisémitisme, Cochet-Brunschvicg, Coran, DIEU, Islam, Israel, Léon Brunschvicg, Philosophie, Science-internelle, Spinoza and tagged , . Bookmark the permalink.