L’Eglise primitive est elle “judéo-chrétienne”?

J’ai dit un jour mi-sérieusement mi-par dérision que parler d’identité “judéo-chrétienne” de l’Europe , comme cela est fréquent dans les cercles “de droite” , cela revenait à parler de son identité musulmane…
chez les “identitaires” on parle plutôt d’identité païenne et là il n’y aucun problème car c’est vrai que le christianisme, qui se réclame sans cesse de l’amour et de la tolérance, a persécuté de manière atroce ceux qui restaient fidèles aux anciens dieux et déesses… Voir le splendide film AGORA:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/agora-2009-en-vf/

Pourquoi cela revient il à convenir de l’identité musulmane de l’Europe ? Parce que l’islamologie moderne scientifique, celle des Gallez, Luxenberg… appelle “judéo-chrétiens” les judéo-nazaréens :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Judéo-nazaréisme

qui ont écrit le Coran et recruté (et converti) des mercenaires arabes pour reconquérir Jérusalem en 637, créant ainsi, de manière irresponsable, le Golem Islam , dont ils furent les premières victimes (certains disent qu’ils n’ont pas été massacrés, mais se sont fondus peu à peu dans la masse musulmane, par métissage). Sur tout ceci, voir :

http://lesobservateurs.ch/2015/04/17/aux-sources-de-lislam-la-folle-histoire-des-judeonazareens/

http://www.dominicainsavrille.fr/le-mystere-des-origines-de-lislam-enfin-eclairci/

Ainsi que les liens que j’ai donnés ici:

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2017/04/16/coran-les-choses-bougent/

et, bien sûr, le site d’Edouard Marie Gallez:

http://www.lemessieetsonprophete.com

Ces “judéo-nazaréens” sont appelés “judéo-chrétiens” parce que, tout en continuant d’observer la Loi juive, ils acceptaient certaines données évangéliques (correspondant à un Proto-évangile de Matthieu) comme la croyance en un Jésus qui serait le Messie annoncé par les Écritures, ou un Prophète du rang de Moïse , comme c’est d’ailleurs encore la croyance musulmane, en tout cas pas un “fils de Dieu” .

Mais ne peut on pas retrouver la trace d’un stade plus ancien et primitif d’une Église judéo-chrétienne datant des premiers temps avant et après la mort de Jésus? C’est le cas et nous disposons ici d’un livre fort érudit et de haute volée:

“Jacques frère de Jésus” par Pierre Antoine Bernheim (éditions Noésis)

Pierre-Antoine Bernheim est hélas trop tôt disparu en 2011, à l’âge de 59 ans:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pierre-Antoine_Bernheim

Je m’honore d’avoir été son ami très proche il y a bien longtemps: c’est sans doute la personne que j’ai connue vivante qui a compté le plus dans ma vie, hormis bien sûr le cercle familial, ainsi que ceux de mes professeurs qui m’ont donné dans leur enseignement le goût des mathématiques, Laurent Schwartz en particulier:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Laurent_Schwartz_(mathématicien)
Or Pierre Antoine Bernheim donne dès l’introduction de son livre des témoignages, tirés de Flavius Josèphe et des sources scripturaires, de l’existence de ce Jacques frère de Jésus, qui avait une stature de même niveau que Paul et Pierre.
Il cité le cardinal Daniélou : “c’est le parti de Jacques et l’Eglise judéo-chrétienne de Jérusalem qui exercent l’influence dominante durant les premières décades de l’Eglise

ainsi que l’évêque et Savant anglican Lightfoot:

il est clair que Jacques de Jérusalem est, avec Pierre et Paul, un des trois grands personnages, qui, par leur talent personnel et leur influence, ont déterminé sur le plan humain le développement futur de l’Eglise primitive. C’est une des ironies de l’histoire que son nom n’apparaisse pas parmi les Saints du calendrier de l’Eglise d’Occident, du fait de son identification erronée avec Jacques le mineur, fils d’Alphée, un des plus obscurs parmi les douze apôtres

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jacques_le_Juste

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Christianisme_primitif

Voir aussi les écrits de Engels:

https://www.marxists.org/francais/marx/94-chris.htm

pour les correspondances avec le mouvement ouvrier moderne, trahi par les socialauds qui passent actuellement en masse chez Macron et la collaboration avec le naziSSlam (et du côté de Mélenchon cela ne vaut pas mieux) :

https://ripostelaique.com/antisemitisme-noah-melenchon-jakubowicz-cest-le-bordel-a-gauche.html

https://ripostelaique.com/jean-luc-melenchon-sindigne-sur-brasillach-mais-publie-lappel-de-lantisemite-grec-mikis-theodorakis

http://ripostelaique.com/le-monde-confirme-avec-melenchon-fini-le-porc-dans-les-cantines.html

http://ripostelaique.com/macron-a-reintegre-lislamiste-mohamed-saou-suite-aux-menaces-de-muhammad.html

https://www.dreuz.info/2017/04/14/piege-par-un-micro-reste-ouvert-macron-dit-son-admiration-pour-un-islamiste-qui-approuve-lattentat-contre-charlie/

Bref il règne en FRANCE une atmosphère de folie furieuse, et j’ai déjà dit que l’origine de cette situation déplorable était à chercher dans l’histoire religieuse : la catastrophe initiale est selon moi la fracture de cette Église primitive judéo-chrétienne entre deux tendances antagonistes :chrétiens et juifs, et là se situe la source du nazisme, comme de l’islam : car celui ci n’est que le dernier stade, 6 siècles plus tard , de cette fracture. Que les judéo-nazaréens aient créé l’Islam c’est un fait. Mais ces judéo-nazaréens sont ils représentatifs de l’Eglise primitive de Jacques le Juste? C’est ce que j’entends éclaircir!
Cela réclame un travail énorme, peut être plus que la lecture du livre de Jacob Lurie ou des travaux de Grothendieck, mais le jeu en vaut la chandelle! Car je ne suis pas complètement fou, contrairement à ce que l’on pourrait croire, je sais très bien qu’une révolution (ou, disons, rénovation ) religieuse comme celle dont l’humanité a désespérément besoin, ne commencera pas sur un blog. Il faut partir de l’acquis , et les masses de croyants ne vont pas brusquement troquer la Bible contre “Higher topos theory”. Je suis persuadé qu’il faut réparer la fracture entre judaïsme et christianisme, et d’une autre façon que par l’islam qui certes dérive d’une certaine façon du judéo-christianisme mais ne se confond pas avec lui. Il faut donc renouer avec cette “Église primitive judéo-chrétienne de Jérusalem” dirigée par Jacques le Juste, frère de Jésus. Le livre de Pierre Antoine Bernheim qui lui est consacré donne les sources à étudier, dont bien sûr l'”Histoire ecclésiastique” d’Eusèbe de Césarée, qui est sur le site Remacle :

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/eusebe/

Pierre Antoine Bernheim parle du rapport à l’islam dans la conclusion, citant l’historien des religions selon lequel l’Islam a indubitablement recueilli l’héritage judéo-chrétien (oui, mais pour en faire quoi?) :
“La dépendance indirecte de Muhammad vis à vis du judéo-christianisme ne fait aucun doute. Il en résulte que…. si le judéo-christianisme a disparu dans l’Eglise chrétienne, il s’est en revanche conservé en Islam.”

Pierre Antoine affirme notamment que ” l’islam a notamment repris les notions ébionites de succession prophétique et de vrai prophète” Mais il dit aussi p. 349 que ” les conceptions théologiques des communautés judéo-chrétiennes nous demeurent bien mal connues”. Une partie de ce contenu originel s’est conservé dans des sectes gnostiques aux théories mythologiques abstruses. Mais Pierre Antoine rappelle que la vénération de certaines communautés gnostiques pour Jacques le Juste ne signifie pas qu’il ait lui même professé des idées gnostiques, mais montre simplement l’origine judéo-chrétienne de tels groupes.

Advertisements
This entry was posted in Anthroposophie, Bible, Coran and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.