Réédition prochaine de “l’Intelligence en péril de mort “de Marcel de Corte

Un distingué ” professeur certifié” est venu m’admonester sur un autre de mes blogs, très ancien, qui ne se trouve pas sur WordPress, mais sur l’ancien blogg.org (devenu eklablog) où j’avais donné des liens pour lire d’importants extraits du livre du philosophe belge Marcel de Corte:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Marcel_De_Corte

“L’intelligence en péril de mort”

Cet estimé Professeur m’a signalé que ce livre important va être réédité (à partir du 5 mai prochain, m’a t’il précisé)aux Éditions de l’homme nouveau:

http://www.hommenouveau.fr/catalogue/livres/

http://www.hommenouveau.fr/catalogue.htm

Je m’étais contenté de donner des liens où l’on peut lire de larges extraits du livre de Marcel de Corte, dont le blog “Contra impetum fluminis” , j’ai supprimé l’article en question sur les “conseils” du Professeur, il est normal que les ayant-droits s’inquiètent :

http://contra-impetum-fluminis.blogspot.fr

Mais le problème (pour le Professeur et les ayant-droits) est que ce n’est plus directement le blog “Contra impetum fluminis” donne des extraits du livre, mais par le biais d’un site anarchiste , composé par des spécialistes de la sécurité informatique (c’est à ce titre que le blog “Contra impetum fluminis ” donne leur adresse, comme guide d’auto-défense numérique), et comme le dit ce blog œuvrant contre la subversion, pas du tout anarchiste, avec beaucoup d’humour:

“cela n’enlève rien à la qualité de l’ouvrage, qui, cela va sans dire venant d’anarchistes, … est totalement libre de droits et peut être reproduit et diffusé à volonté.”

On peut donc lire grâce à ces liens, outre le guide pour utiliser prudemment son ordinateur, des ouvrages épuisés très intéressants, dont notamment “Trois réformateurs:Luther, Descartes, Rousseau” par Jacques Maritain.

Je suis donc très soucieux de cet estimé Professeur s’il venait à s’adresser , non pas au blog antisubversif, mais au site anarchiste, selon les termes comminatoires et pour tout dire un peu désagréables qu’il a utilisés avec moi. Je lui souhaite en tout cas bon courage!

Le livre de Marcel de Corte comme celui de Maritain est directement opposé aux thèses que je défends dans ce blog, en gros il s’agit de la polémique thomiste anti-cartésienne et donc très “critique” envers les criticismes comme celui de Léon Brunschvicg.

Le passage en question de Marcel de Corte s’en prend à des penseurs aussi différents que Louis Leprince-Ringuet ou Theilard de Chardin, auquel il reproche son “évolutionnisme” .. quant à Louis Leprince Ringuet , il est cité comme exemple du nouveau “romantisme de la Science” qui vise à réintégrer le monde (plan vital) dans l’Esprit (plan spirituel) au moyen de la physique mathématique, qui était le domaine de l’excellent Louis Leprince-Ringuet , dont je donne ici le lien vers le discours de réception à l’académie française , en 1966, où il faisait l’éloge de son prédécesseur le général Weygand:

http://www.academie-francaise.fr/discours-de-reception-de-louis-leprince-ringuet

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Louis_Leprince-Ringuet

Voir ces deux vidéos de lui:

http://www.ina.fr/video/I06255879

http://www.ina.fr/video/I06254869

Je termine en citant le blog “Contra impetum fluminis”:

Jean Favard, ce mathématicien qui puisait chez saint Thomas d’Aquin les apostilles de son cours d’analyse de l’Ecole Polytechnique, ne se lassait pas de rappeler aux idolâtres de la Science majusculaire qu’« Il n’y a pas de vérité mathématique, les seules vérités sont les vérités révélées et celles qui se lisent dans la nature“.”

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jean_Favard

Une citation qui s’oppose ainsi directement à ce que je dis dans ce blog mais j’ai un faible pour les natifs de Guéret, et puis je dois aussi citer Brunschvicg (accusé par son élève Jean-Paul Sartre d’ être un philosophe alimentaire , faisant preuve de “voracité assimilationniste”):

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/quelques-citations-eparses-de-brunschvicg-particulierement-eclairantes-voire-illuminatrices/

“…Les théologiens se sont attachés à distinguer entre la voie étroite : Qui n’est pas avec moi est contre moi, et la voie large : Qui n’est pas contre moi est avec moi.Mais pour accomplir l’Évangile, il faut aller jusqu’à la parole de charité, non plus qui pardonne, mais qui n’a rien à pardonner, rien même à oublier : Qui est contre moi est encore avec moi.”

Advertisements
This entry was posted in Christianisme, Cochet-Brunschvicg, Descartes, DIEU, Hegel, Léon Brunschvicg, Philosophie, Philosophie mathématique, Physique, Plan vital-plan spirituel, Platon, Religions, Science, mathesis, Science-internelle, Thomisme and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.