“IF” de Lindsay Anderson (1968) et le verset 4;7 des Proverbes

Le très beau film de Lindsay Anderson, sorti en décembre 1968:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/If….

est visible ici en vostfr , en une playlist de 7 vidéos:

http://www.dailymotion.com/playlist/xmpmy_edgarette_if-lindsay-anderson-vostf/1#video=x6ljjy

Il est introduit par une citation du chapitre 4 , verset 7 des Proverbes:

http://otremolet.free.fr/otbiblio/bible/ancien/proverbes/pr4.html

Le film traduit d’une façon différente que le site ci dessus :

” la Sagesse est le principe, donc acquiers la Sagesse;

Au prix de tout ce que tu possèdes, acquiers l’Intelligence”

Alors que la traduction du site biblique est en apparence absurde:

“Commencement de la sagesse : acquiers la sagesse; au prix de tout ce que tu possèdes, acquiers l’intelligence!”

C’est un peu comme si on disait “toi qui veux apprendre à nager, jette toi à l’eau”

Mais revenons au texte hébreu :

http://mechon-mamre.org/f/ft/ft2804.htm

“רֵאשִׁית חָכְמָה, קְנֵה חָכְמָה; וּבְכָל-קִנְיָנְךָ, קְנֵה בִינָה.”

qui est traduit par:

“Le principe de la sagesse, c’est d’acquérir la sagesse; au prix de tous tes biens, rends-toi possesseur de la raison”

Ce site traduit donc Binah

בִינָה

par “Raison” non par Intelligence et :

רֵאשִׁית חָכְמָה

Par “commencement où Principe (de) la Sagesse” non par “La Sagesse est le commencement où le principal” (comme dans le film) . C’est une possibilité en hébreu , on dit alors que le mot Reshit

רֵאשִׁית

est dans la forme du “construit”, cette forme se reconnaît parfois au changement léger du mot, mais pas toujours, et ici ce n’est pas le cas … en outre le mot Reshit apparaît aussi au verset 1 de Genèse où il est traduit aussi par commencement où Principe:

http://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft0101.htm

בְּרֵאשִׁית, בָּרָא אֱלֹהִים, אֵת הַשָּׁמַיִם, וְאֵת הָאָרֶץ

“BeReshit bara Elohim Eth-HaShamayim Ve Eth-ha Aretz”
Au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre

mais je préfère traduire par Principe car commencement évoque l’idée de temps, or j’interprète ici “cieux ” ( Shamayim) comme le plan internel-spirituel et “Terre” ( Eretz) comme le plan vital donc les réalités évoquées ici sont métaphysiques, pas physiques, donc toute idée de temps , d’histoire est exclue. Sinon la Création se déroulerait dans l’Univers, dans ce que j’appelle le plan vital, or ce n’est pas le cas puisqu’il est parlé ici de la “Création” du plan vital et du plan internel spirituel , et cette “Création” se déroule “DANS” Reshit (le Principe ? ) : en hébreu la préposition :

ב

Veut dire : dans, au moyen de..

Je n’ai rien à objecter techniquement parlant à la traduction de l’hébreu des Proverbes ou de la Genèse par les sites bibliques ci dessus, n’étant pas un hébraïsant expert , et puis j’utilise moi aussi les deux mots “Intelligence” et “Raison” l’un pour l’autre . On sait aussi que Hokmah (Sagesse) et Binah (Intelligence) sont les noms de deux Sephirot dans l’Arbre de la Kabbale , la Sagesse se situant en haut du pilier de la Clémence et l’Intelligence en haut de celui de la Rigueur. Voir l’arbre sur cette page:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sephiroth_(Kabbale)

http://www.kabbale.org/arbre_arbre.htm

Le pilier de la Rigueur est celui de gauche où Binah est au dessus de Geburah = Rigueur et celui de la Clémence est la colonne de droite où Hokmah = Sagesse est au dessus de Hesed = Clémence .

Je vais maintenant “me mouiller” en donnant ma propre traduction du verset des Proverbes et en expliquant pourquoi je fais ce choix , qui tient à la Science internelle…

Il me semble que les deux traductions (celle du film et celle du site biblique) sont valable , (sans en être sûr car mes connaissances en hébreu sont fort modestes):

Film : ” la Sagesse est le Principal, acquiers la Sagesse”

Site Méchon-Mamre: ” le Principe (ou commencement) de la Sagesse c’est : acquiers la Sagesse”

Je choisis plutôt la seconde, à cause justement de son caractère en apparence “absurde” , mais avec des réserves, je vais m’en expliquer ci-après.

Ce qu’on appelle de nos jours la “Kabbale” est souvent un fatras d’impostures propres à duper les gogos occidentaux impressionnés par les termes mystérieux, mais il ne faut pas généraliser : ainsi le pseudo-kabbaliste “rabbin” Berg qui a grugé Madonna (il a dû se faire payer en nature aussi bien qu’en dollars) et l’a convertie à ses balivernes pseudo-ésotériques est il sans nul doute un sombre escroc , la même chose est vraie de ces pseudo-gourous hindous qui font fortune en Occident en y répandant des croyances sectaires (comme Rajneesh, ou bien le gourou des Beatles dans les années 60, qui n’a pas réussi à les modérer sur la question de là marijuana, du LSD, des filles après les concerts, et de l’alcool, c’est bien la preuve que c’est un charlatan, ou bien ceux qui ont fondé la secte “Hare Krishna” , dont on n’entend plus parler depuis quelques temps) . Quant à Madonna elle s’est maintenant acoquinée avec un amant musulman, et vante le Coran plutôt que la Kabbale, cela doit signifier que les musulmans, circoncis comme les juifs, sont meilleurs amants (ou tout simplement mieux équipés et mieux membrés ) que ces derniers, qu’ils soient “rabbins pseudo-kabbalistes” ou autres.. sacrée Madonna, j’espère qu’elle ne va pas tomber sur un jeune et beau fanatique de TRUMP, qui la convertirait au lobby des armes ou à “l’extrême droite” américaine , elle risquerait de vouloir faire des photos nues en compagnie de Marion Maréchal le Pen.

Plus sérieusement, on sait que la catastrophe , en 1666, du “Faux Messie Apostat de Smyrne” Shabbatai Tsevi, qui, sommé par le Sultan, s’est converti à l’Islam, en disloquant ainsi le judaïsme européen et en préparant la voie au génocide arménien en 1915 et à la Shoah en 1940-1945 (puisque Rudolf Von Sebottendorf , fondateur de la Société Thulé qui a initié Hitler et les chefs nazis aux croyances de la secte sabbataiste, avait vécu en Turquie où il avait été initié à l’islam des confréries de la franc-maçonnerie turque, entendez aux croyances fondées par Nathan de Gaza) , cette émergence de la secte dégénérée des sabbataistes et des Frankistes, tant admirés par les neuneus gauchistes de Tiqqoun, est dûe au “kabbaliste” Nathan de Gaza:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Nathan_de_Gaza

qui était à Shabbatai Tsevi ce que Berg est à Madonna (un rayon de lumière qui la pénétrait jusqu’au tréfonds d’elle même)

http://www.timesofisrael.com/for-madonna-rabbi-philip-berg-was-a-ray-of-light/

et ce Nathan de Gaza (qui était comme Shabbatai Tsevi et Jacob Frank un pervers sexuel) voulait au fond restaurer les anciennes croyances des judéo-nazaréens qui ont abouti à l’islam, en les déguisant sous une terminologie “kabbalistique” abstruse.

La catastrophe de 1666, c’est que la communauté des juifs européens et mondiaux a opté pour les mensonges de Nathan de Gaza plutôt que pour le rationalisme de Spinoza, qui vivait exactement à la même époque et a été ” séparé et retranché de la Nation d’Israel ” par le herem des rabbins d’Amsterdam en 1656:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/le-herem-destruction-de-spinoza/

Ceci dit, il est un point positif chez certains kabbalistes, c’est qu’ils se méfient des “mots” et lisent le texte hébreu de la Bible (seul texte valable selon eux) lettre par lettre, et ces nettres sont aussi des Nombres, Lettres-Nombres, c’est le cas du “kabbaliste” du vingtième siècle Carlo Suarès:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Carlo_Suarès

https://electrodes.files.wordpress.com/2015/05/lettres-nombres_hebreu_francais_grec_descriptions_carlo_suares_blog.pdf

http://sophia.free-h.net/spip.php?article494

Je prends l’exemple de la traduction du verset 1de la Genèse qui a engagé le devenir religieux (catastrophique) de l’Occident et du monde depuis 2000 ans :

http://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft0101.htm

בְּרֵאשִׁית, בָּרָא אֱלֹהִים, אֵת הַשָּׁמַיִם, וְאֵת הָאָרֶץ

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.

Qu’est ce qui nous autorise à traduire le mot hébreu Elohim ( qui se surcroît est un pluriel, ce qui fait un peu désordre dans le cadre d’un monothéisme strict):

אֱלֹהִים

par

“Dieu”

????

Qu’est ce qui nous autorise à décréter ainsi l’équivalence de deux mots qui appartiennent à des registres différents , sémitique pour l’un, indo-européen pour l’autre (Dieu ou le latin Deus vient d’une racine signifiant Ciel du jour qui lui est commune avec dies= jour, comme l’ont montré les travaux de Georges Dumézil) ?

La même question se pose pour “Reshit” qui réapparaît au verset 4;7 des Proverbes:

רֵאשִׁית

qui au verset 1 de Genèse est précédé par la lettre

ב

Traduite par “dans” alors que Reshit est (Mal) traduit par “début, commencement” .. de plus cette lettre Beith , initiale du mot hébreu signifiant “Maison” , et qui est la première lettre de toute la Bible en hébreu est dans un format anormalement grand par rapport aux autres lettres, il y a en tout 37 occurrences de ces “Grandes lettres ” (appelées “rabatty” ) ainsi que de lettres appelées “ze’ira” de formât anormalement petits, et ce nombre 37 est un nombre premier fort particulier qui se retrouve à tout bout de champ dans les études numériques bibliques, voir cet article ancien:

https://arithmosophia.wordpress.com/2012/02/17/les-grandes-lettres-du-tanakh-sont-au-nombre-de-37/

de plus 37 est formé des chiffres 3 et 7, qui sont selon “Louis Lambert” de Balzac “les deux plus grands nombres spirituels”…

qu’est ce qui nous autorise à traduire “Bereshit” par “Au commencement” ou même par “Dans le Principe” ou “dans le monde principiel” ou “à l’origine”?

On voit bien que cette traduction que rien ne justifie engage les mentalités occidentales (et musulmanes, car le Coran dérive de la Bible) dans la compréhension de “Dieu” comme d’un “Être créateur de l’Univers” , puis comme d’un Seigneur Suprême donnant des commandements à l’humanité et prenant ainsi la place du pouvoir politique

La Science internelle élaborée ici contredit cette interprétation et affirme que Dieu est une Idée mathématique nécessairement formée pat l’Esprit humain, pas un “Être Suprême”:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/scienceinternelle-19-recherches-sur-lidee-de-dieu-qui-est-dieu-∞-categorie-des-∞-categories/

et il est démontré dans l’article ci dessus que cette Idée mathématique est:

(∞,1)Cat

c’est à dire l’∞-catégorie de toutes les ∞-catégories.

En un sens cela nous permet d’évacuer tous les vieux problèmes religieux sur le fait de savoir si l’on peut réellement identifier “Dieu” avec “Elohim” ou bien avec les autres assemblages de lettre hébraïques utilisés dans la Bible pour le désigner: le Tétragramme “imprononçable ” YHVH des quartes lettres Yod, He, Vav , He , ou bien ce que “Elohim- YHVH” dit de lui même à Moise, dans “Exode”, à savoir: “Ehyeh Asher Ehyeh” traduit par “Je suis qui je suis” :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Noms_de_Dieu_dans_le_judaïsme

https://en.m.wikipedia.org/wiki/I_Am_that_I_Am

Il faut s’habituer, si l’on est persuadé (comme je le suis car je suis un homme sincère et droit, qui pense ce qu’il dit et dit ce qu’il fait je ne serai donc jamais un kabbaliste ou un soufi ni d’ailleurs un banquier ou un politicien) de la validité de la Science internelle que je fonde ici , à penser “Dieu” comme :

(∞,1)Cat

https://ncatlab.org/nlab/show/(infinity,1)Cat

Néanmoins je songe sérieusement à introduire des Lettres-Nombres hébraïques dans le futur formalisme de la Science internelle, sous l’influence des travaux de Carlo Suarès comme “La Bible restituée”:

http://www.baglis.tv/livres/1957-la-bible-restituée-carlo-suarès.html

La Science internelle aura d’ailleurs vite besoin d’un langage formel, sur le modèle de celui des “Principia mathematica”, auquel il faudra adjoindre des signes de la théorie des catégories, comme les flèches.. en tout cas les mots du langage ordinaire, liés au plan vital, devront en être progressivement bannis (comme dans les “Principia mathematica” de Russell et Whitehead, trois énormes volumes où l’on ne trouve guère de passages en langage ordinaire, que de longues chaînes de signes de logique formelle)

Je me mouille donc en optant pour la seconde traduction du verset 4;7 des Proverbes, qui n’est pas celle du film, mais celle des sites :

Mot à mot cela donne :

Reshit Hokmah : le Principe (ou la Fondation, la Base , plutôt que le commencement) de la Sagesse

Qneh Hokmah : (sous entendu: c’est ) acquiers la Sagesse

Ou bekhol Qinyankha: et au moyen de (au prix de) tous tes biens

“Biens” traduit “qinyan” qui est de la même racine que “Qneh” : acquiers! du verbe Qanoh : acquérir

Qneh Binah : acquiers l’Intelligence !

Hokmah (Sagesse) et Binah (Intelligence) sont selon moi la même chose considérée sous deux aspects, selon deux points de vue : Hokmah est l’Intelligence unifiante , et Binah l’intelligence discriminatoire, séparante, qui distingue. Binah est associée au nombre 2du Verbe chez Lacuria et Hokmah au nombre 3 du Saint Esprit qui réunifie:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/14/scienceinternelle-6-les-harmonies-de-letre-exprimees-par-les-nombres-de-labbe-lacuria-le-pythagore-francais/

Je les verrais bien comme deux foncteurs en situation d’adjonction, et cela pourrait bien être plus qu’une analogie, mais je ne sais pas aujourd’hui comment rendre cette comparaison mathématiquement rigoureuse… en tout cas, comme d’habitude, je les ramène à des facultés humaines que tout le monde peu comprendre, la différence avec la Kabbale est que celle ci en fait de mystérieuses “Sephirot” et c’est bien ce qui appâte les naïfs, assoiffés de “spiritualité, mystères et boules de gomme” pour distraire l’ennui du quotidien, mais ce genre d’attitude est justement le contraire de la spiritualité.
En tout cas les deux versions de l’Intelligence , discriminatoire et unifiante, sont à l’œuvre dans la Science et notamment dans la théorie des catégories, où l’on doit d’abord distinguer les divers objets de la catégorie avant de les relier au moyen des morphismes ou flèches. C’est pour cette raison que Binah vient avant Hokmah dans l’Arbre des Sephirot (en partant du bas) : il n’y a là aucun “mystère céleste” . Avant de réunifier, il faut séparer comme le savent très bien les Allemands et les Vietnamiens (mais pas les Coréens) . donc la traduction que je propose est :

Acquiers la Sagesse c’est le Principe de la Sagesse, et au prix de tout ce que tu possèdes acquiers l’Intelligence

Cela se comprend facilement en termes d’intelligence humaine:

“Tous tes biens, tout ce que tu possèdes” c’est la multiplicité non réunifiée, chaotique, l’être avec la multiplicité indéfinie des “étants” , le niveau zéro de la Science, le sol ontologique, la colonne zéro de la table périodique des catégories, colonne des 0-catégories qui sont les ensembles, voir cet ancien article 7 du Hashtag #ScienceInternelle:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/17/scienceinternelle-7-la-table-periodique-des-n-categories/

Où vous voyez qu’à gauche de la colonne zéro qui est celle des ensembles, ou zéro-catégories, vient une colonne (-1) qui est celle du Verbe, des deux valeurs vrai ou faux, c’est à dire la colonne de Binah Intelligence discriminatrice, et encore à gauche vient la colonne (-2) qui correspond à l’Indéfini, à ce que Lacuria appelle “Non être” (est ce ce que la Torah nomme Reshit ? Peut être !!) . Cette table périodique, base de la théorie des n-catégoriesqui est l’échelle Sainte de Beith-El menant aux ∞-catégories, c’est à dire à Dieu : et c’est exactement ce qui permet de comprendre le verset 4;7 des Proverbes ainsi que celui initial de la Genèse . Nous identifions la colonne (-2) , qui est ce que Lacuria appelle “Non être” à Reshit qui est , selon le verset 1 de la Bible , ce “”Principe” ou “Origine” où Elohim crée le Ciel, c’est à dire le monde spirituel et la Terre, c’est à dire le plan vital. Or le verset 4;7 des Proverbes peut aussi se lire comme une équation :

Reshit = Hokmah

C’est à dire que Reshit, qui est mathématiquement la colonne (-2) de la table périodique des n-catégories, ou encore “Non être” de Lacuria ou l’Indéfini , la “Nuit où toutes les vaches sont noires” de Hegel , ce Reshit donc s’identifie à Hokmah = Sagesse , Intelligence unifiante, mais Informe, chaotique, ce que les mystiques appellent “Nuit obscure” (Saint Jean de La Croix ) . Car la Forme, ou le Verbe, ou le nombre 2 de Lacuria et des deux valeurs :Vrai et Faux, c’est la colonne (-1) qui est Binah ou Intelligence discriminatrice. Ensuite vient la colonne zéro des ensembles, ou multiplicité pure, ontologique . Puis en allant vers la droite, c’est à dire en montant progressivement dans l’Echelle Sainte vers Dieu, vers les ∞-catégories, on introduit peu à peu des relations qui sont les morphismes, puis 2-morphismes entre les 1-morphismes, et ainsi de suite.. l’intelligence unifiante Hokmah est là à l’œuvre, mais s’il n’y avait pas eu Binah qui est la Forme, le binaire vrai-Faux, Hokmah n’aurait pu que tourner à vide, c’est à dire que la Réalité en serait restée à Reshit , à la colonne (-2) . “L’intelligence ou l’Esprit est ce qui crée des rapports ” dit Brunschvicg : mais elle ne peut créer des rapports que si elle a d’abord constitué une multiplicité d’objets entre lesquels établir ces rapports, ces morphismes. C’est à dire que l’Intelligence discriminatrice Binah crée d’un seul coup la colonne z’ro du pur multiple, des ensembles, et ensuite Hokmah Intelligence réunifiante introduit des rapports :d’où les 1-catégories, puis les 2-catégories (rapports entre les rapports) et ainsi de suite jusqu’aux ∞-catégories, qui sont unifiées ensembles en Dieu, c’est à dire en l’∞-catégorie des ∞-catégories.

Mais , pour revenir au film, dont nous sommes partis, il s’achève sur la révolte sanglante des lycéens qui se nomment “Crusaders” (Les Croisés) et ouvrent le feu sur les autorités (c’était l’année 1968) . La violence n’est certainement pas l’œuvre de l’Intelligence : le film montre ainsi une jeunesse qui aurait gagné à lire le verset des Proverbes, dans son sens réel, qui vient d’être expliqué ici..dans le cadre de la Science internelle.



Advertisements
This entry was posted in African Spir, Anthroposophie, ∞-catégories, ∞-cosmoi, ∞-topoi, Bible, category theory, Cinéma, Cochet-Brunschvicg, Descartes, DIEU, Europe, Féminisme, Fichte, FRANCE 2017, Grothendieck, Higher category theory, Higher topos theory, Léon Brunschvicg, Macrollande-dictature, Malebranche, Merde in France, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Religions, Science, mathesis, Science-internelle, Shabbatai Tsevi-Jacob Frank-Hitler-nazaréens-islam, Spinoza, Wronski and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.