#AffaireGregory : le coupable est connu depuis toujours

S’il est une certitude que partagent tous ceux qui se sont occupés de cette “ténébreuse affaire” ( pour rester dans le registre balzacien) , enquêteurs, magistrats, journalistes, etc.. c’est que le ou la ou les “corbeaux”, le ou la ou les assassins , font partie du cercle familial élargi des Villemin-Jacob-Laroche. C’est d’ailleurs la conclusion qu’a tirée pour son propre compte le couple des parents de Grégory : Jean-Marie et Christine Villemin, en quittant pour toujours cette région des Vosges et cette famille mortifères pour venir s’établir en région parisienne où ils ont eu d’autres enfants qui ont très bien réussi leur vie…penser que cette mère, Christine, qui a souffert un enfer, a été en plus accusée et emprisonnée pour le meurtre de son propre fils! Et tout cela à cause de l’incompétence d’un petit branleur de juge, qui quelques années après s’est confié dans un livre , faisant part à la fois de son impuissance sexuelle à cause du stress que lui causait cette affaire , et du trouble qu’il ressentait en face de cette jeune femme!!!!

Le coupable est clairement connu depuis le début : c’est la famille, le cercle familial et ses jalousies mortifères, en somme le plan vital des générations qui se succèdent , selon la terminologie utilisée dans ce blog . “Familles je vous hais” : la tentation est forte de reprendre la formule d’André Gide, si elle ne rajoutait pas de la haine à la haine .. car elle forme, la haine et la jalousie, semble t’il, la substance même de ce “nid de corbeaux ” selon la formule de “Libération ” (“vol au dessus d’un nid de corbeaux” ) et selon une journaliste qui a suivi l’affaire dans le temps (30 ans quand même !!) pour RTL et qui connaît bien tous les protagonistes: “pour moi ce sont tous des corbeaux, des dingues de la lettre anonyme de menaces” (un peu comme on dit “dingue de la gâchette “)

http://www.lepoint.fr/societe/affaire-gregory-les-haines-recuites-de-la-famille-villemin-16-06-2017-2135926_23.php

Les journalistes, parlons en justement.. selon l’un d’eux, qui a couvert l’affaire pour France 2 “ce sont des journalistes qui ont persuadé Jean-Marie Villemin de la culpabilité de son cousin Bernard Laroche et l’ont en quelque sorte incité à le tuer.. l’un de ces journalistes lui avait même mis dans la poche un enregistreur mais celui ci est tombé par terre dans le feu de l’action et n’a été retrouvé qu’après et par hasard”. Autre affirmation de ce journaliste qui est aussi réalisateur de documentaires: ” lorsque les policiers ont mis Christine Villemin , la mère, en accusation, ils ont utilisé des journalistes -copains pour répandre par voie de presse des calomnies sur Christine, par exemple que lorsqu’elle était enfant elle avait pour habitude de noyer ses poupées “.. on croit rêver, ou plutôt cauchemarder, une sorte de cauchemar à la David Lynch. Bref la vérité est connue depuis toujours : c’est cette famille “dysfonctionnelle” (comme beaucoup de familles qui recèlent des secrets souvent très lourds ) qui a tué . Le plan vital, le “monde” ,”l’ordre de la chair”, la Nature, est profondément anormal,incompatible avec toute Intelligence et outre morale, comme c’est la thèse du philosophe African Spir:

https://reformescientifiquedelanthroposophie.wordpress.com/2017/06/10/karma-of-materialism-rudolf-steiner-parle-du-philosophe-african-spir-1837-1890/

« Spir oppose la pensée à la nature en montrant que l’identité ( A= A) est une loi fondamentale de la pensée (c’est exactement l’opération de l’Un, ou morphisme-identité, dans la théorie des catégories) qui est démentie dans le monde où tout est changement incessant : nous avons l’illusion d’une stabilité des objets de notre connaissance (à commencer par nous mêmes ) mais en fait nous vieillissons et changeons à chaque instant et la notion métaphysique de “substance” stable doit rester métaphysique , et non pas descendre dans le physique. Ces considérations n’invalident d’ailleurs pas la loi suprême d’unité qui est la norme de la pensée, parce que le plan internel de l’Idée prédomine sur le plan physique ( et c’est d’ailleurs là l’explication de la “déraisonnable efficacité des mathématiques en physique”):

“Il y a une mesure des choses; et cette mesure n’est point la nature physique, mais la loi de notre pensée. La nature physique apparait anormale et contingente; la loi de la pensée est par définition normale et absolue. C’est elle qui constitue le critère premier et dernier. contre elle l’expérience ne peut rien : toute science même expérimentale n’est elle pas fondée sur le principe de contradiction ? et qu’est ce autre chose que ce principe sinon le substratum de la loi de la pensée ? l’induction suppose que l’Etre peut être expliqué ou construit par le savoir; et cette idée postule déjà l’existence de l’Absolu.” »

Ce que Spir appelle “loi de notre pensée n’est autre que la loi ou principe suprême d’unité ” postulé par Brunschvicg et dont André Simha démontre qu’il “n’y a rien à chercher au delà ” . C’est aussi ce que Wronski appelle “loi suprême ” :

http://matwbn.icm.edu.pl/ksiazki/or/or2/or2119.pdf

mais à laquelle il donne malheureusement une formulation mathématique fantasque, parce que la mathématique du 19 eme siècle ne lui permettait pas de faire mieux..

Ce principe suprême peut aussi être considéré comme l’Idée qui est le sommet du plan internel des Idées : Idée de l’Un, dont “il n’y a rien à chercher au delà ” malheureusement souvent confondue avec l’Idée de Dieu, notamment dans la Bible et le Coran .

Il y a d’ailleurs dans toute cette affaire Grégory des traces bibliques, à commencer par le nom de “Jacob” qui est celui du Grand oncle de Grégory Marcel Jacob et de son épouse , qui sont incarcérés depuis aujourd’hui . Or Jacob était avec son frère Esau dans une situation de haine-conflit-rivalité , il le tenait par le talon en sortant du ventre maternel (c’est d’ailleurs la signification de son nom en hébreu : Jacob = ” ya’aqab “= ” il le tient par le talon”)

Deuxième point, le “corbeau” ( qui serait Marcel Jacob selon le procureur) imite le “Dieu” de la Bible à sa façon : il s’attaque (s’il est l’assassin, mais les menaces par téléphone ont précédé le meurtre) à ce que Jean -Marie Villemin a de plus cher, son fils premier-né , imitant ainsi la demande faite par “Dieu” à Abraham de sacrifier son fils Isaac (= “yitzhaq”= “celui qui rit” , le père de Jacob et Esau les frères en lutte), sacrifice fondateur des cultes monothéistes qui ne va pas jusqu’au bout, car un “ange” apporte un bélier pour remplacer Isaac comme victime…

Autre courrier du “corbeau” à la famille Villemin :

” je vous laisse le choix entre la vie et la mort” .Ici c’est le Deutéronome 30:19 qui est évoqué (sciemment ?):

http://saintebible.com/deuteronomy/30-19.htm

http://saintebible.com/lsg/deuteronomy/30.htm

15Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. 16Car je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Eternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies, et d’observer ses commandements, ses lois et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l’Eternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession. 17Mais si ton coeur se détourne, si tu n’obéis point, et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, 18je vous déclare aujourd’hui que vous périrez, que vous ne prolongerez point vos jours dans le pays dont vous allez entrer en possession, après avoir passé le Jourdain. 19J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.
Ce sont les deux seules orientations possibles à l’être humain qui sont ainsi placées devant notre regard spirituel : la voie de la vie (spirituelle) consiste à “orienter” toutes les forces de son âme vers le plan internel de l’Idée, plan d’immanence ; l’orientation opposée, ne donner d’importance qu’aux pulsions et appétits d’avoir, de ressentir et d’être, du plan vital est la voie de la mort , c’est à dire pas la mort physique , “peu profond ruisseau calomnié” mais la mort de tout ce qu’il peut y avoir d’humain en l’être humain.. cette atroce affaire Villemin en est une nouvelle confirmation. Il existe un autre texte de la tradition occidentale qui place les deux orientations sous une lumière tragique c’est le prologue du “Traité de la purification de l’intellect” de Spinoza :

http://hyperspinoza.caute.lautre.net/-Traite-de-la-reforme-de-l-entendement-et-plan-

le titre latin “De emendatione intellectus” est habituellement traduit “De la réforme de l’entendement “:

http://spinozaetnous.org/wiki/Tractatus_de_intellectus_emendatione

mais il signifie bien “De la purification de l’intellect” , traduction que je préfère car elle correspond mieux aux thèses avancées ici sur le caractère intellectuel du salut religieux, consistant à purifier, à élaguer l’intelligence de tout élément sentimental-psychique, propre au plan vital.

La tragédie de la Bible hébraïque est qu’elle est habituellement comprise (par les rabbins, qui ont une grande part de responsabilité dans les malheurs du peuple juif, comme le pensait Hannah Arendt qui a déclenché le scandale que l’on sait en accusant les “autorités religieuses juives” d’avoir collaboré avec les nazis lors de la Shoah) à l’inverse de sa vraie signification : la “Terre promise d’Israel” n’est pas du tout une terre, mais l’image du plan internel vers lequel l’humanité doit orienter son “âme ” , sa “conscience” pour “choisir la voie de la vie (spirituelle)”.

Quelle est la portée de ce que je viens de déceler ici dans les messages du “corbeau” ? Une sorte de “déclin de l’Occident ” à cause de ses origines bibliques mal comprises et assumées ? Peut être…

Puisse la méditation de cette affaire policière atroce nous aider à comprendre qu’il n’y a aucune issue pour l’humanité dans la génération et le sexe, mais seulement dans une nouvelle compréhension intellectuelle de la Réalité .

Selon les nouveaux éléments de l’enquête, le couple Jacob s’adonnait à l’échangisme, une pratique qui, une fois ébruitée, a encore alourdi le climat délétère au sein de la famille Villemin.

Je ne puis encore une fois que citer Brunschvicg , qui est peut être avec Jésus et Spinoza le seul juif véritable de toute l’histoire humaine (ce que n’est certainement pas Karl Marx ni le ténébreux Trotski):

“…Les théologiens se sont attachés à distinguer entre la voie étroite : Qui n’est pas avec moi est contre moi, et la voie large : Qui n’est pas contre moi est avec moi.Mais pour accomplir l’Évangile, il faut aller jusqu’à la parole de charité, non plus qui pardonne, mais qui n’a rien à pardonner, rien même à oublier : Qui est contre moi est encore avec moi.

Et celui-là seul est digne de la prononcer, qui aura su apercevoir, dans l’expansion infinie de l’intelligence et l’absolu désintéressement de l’amour, l’unique vérité dont Dieu ait à nous instruire….

Et dans la foulée Spinoza, début du “Traité de la purification de l’Intellect ” , son texte le plus important , quoiqu’inachevé…:

L’expérience m’avait appris que toutes les occurrences les plus fréquentes de la vie ordinaire sont vaines et futiles ; je voyais qu’aucune des choses, qui étaient pour moi cause ou objet de crainte, ne contient rien en soi de bon ni de mauvais, si ce n’est à proportion du mouvement qu’elle excite dans l’âme : je résolus enfin de chercher s’il existait quelque objet qui fût un bien véritable, capable de se communiquer, et par quoi l’âme, renonçant à tout autre, pût être affectée uniquement, un bien dont la découverte et la possession eussent pour fruit une éternité de joie continue et souveraine.

et pourquoi pas Louis Ferdinand Céline:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/14/louis-ferdinand-celine-extraits-du-voyage-au-bout-de-la-nuit-1932/

… tandis que votre Parapine, lui, dans une aventure semblable, savez vous ce qu’il fera? il en ruminera des amertumes et des projets pendant cent ans encore! J’en suis certain! Je vous le dis.. n’est ce point vrai? Il en perdra son sommeil que la Terre se mette à tourner à l’envers! Il y trouvera je ne sais quelle injustice spéciale.. trop d’injustice! C’est sa manie, d’ailleurs, l’injustice..il m’en parlait énormément, de l’injustice, à l’époque où il daignait me parler encore… et croyez vous qu’il se contentera de pleurnicher ? Ce ne serait que demi-mal! .. Mais non ! Il cherchera tout de suite un truc pour la faire sauter la Terre! Pour se venger Ferdinand! Et le pire, je vais vous dire le pire Ferdinand… mais alors tout à fait entre nous.. le pire c’est qu’il le trouvera le truc!… comme je vous le dis! Ah tenez Ferdinand, essayez de bien retenir ce que je vais vous expliquer.. il existe des fous simples, et puis il existe d’autres fous, ceux que torture la marotte de la civilisation.. il m’est affreux de penser que Parapine est à ranger parmi ceux ci… savez vous ce qu’un jour il m’a dit ? “

” Non Monsieur”
-” Eh bien il m’a dit :

“Entre le pénis et les mathématiques, Monsieur Baryton, il n’existe rien… Rien! C’est le vide!”

Et puis tenez vous encore! Savez vous ce qu’il attend pour me parler à nouveau?
– non, Monsieur Baryton, non, je n’en sais rien du tout..
-il ne vous l’a donc pas raconté ?
– non, pas encore..
– eh bien à moi il me l’a dit..

il attend qu’advienne l’âge des mathématiques… tout simplement ! …il est absolument résolu! Comment trouvez vous cette attitude impertinente à mon égard? Son aîné? Son chef?

Advertisements
This entry was posted in Bible, Coran, FRANCE 2017, France-bordel, Macrollande-dictature, Merde in France, nazisme, Philosophie and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.