HITCHCOCK (film sorti en 2012)

Ici en vf:

http://sokrostream.cc/films/hitchcock-3072.html

Qu’est ce donc qui a pu autant “troubler” les spectateurs en 1960 à la vision de “Psycho”?

Selon des modalités qui sont (un peu) racontées dans le film de 2012 et ici:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Psychose_(film)

Rien d’autre que ceci: le film débute sur une scène torride d’amour entre deux amants jeunes, beaux et qui “aiment ça”(tout ce que n’était pas Hitchcock, ni les vieux barbons du comité de censure). Et ensuite Marion retourne à ses ennuyeux travaux de secrétariat, et la est en butte à la tentation de commettre un larcin qui règlerait tous ses problèmes “financiers”. Elle y succombe mais c’est pour aller succomber aussi au couteau de Bates mais sous la pluie battante, au motel de Norman.
Donc la scène de ce qui est quand même du “bonheur” pour Janeth Leigh et John Gavin (dans une chambre d’hôtel de Phœnix où il faisait cette semaine en 2017 plus de 50 degrés de température, cette scène donc cede la place à l’horreur absolue de la scène de la douche, qui d’après la page Wikipédia a nécessité plusieurs jour de tournage et a fait l’objet de tous les “talents” techniques d’Alfred Hitchcock, qui était plus qu’un “Maître du suspense”.

Mais que faut il y lire ? Ceci, que le “plan vital” où la joie de l’acte d’amour et de génération est si vite remplacé par l’horreur d’un couteau p’nétrant l’objet de désir qu’est un cours de femme, ce plan donc est profondément anormal et mauvais, pervers.ce dont les “moralistes très chrétiens du Code Hays” étaient bien persuadés, eux qui voyaient q’un “Dieu bon” a créé la vie au moyen de l’acte de génération, qui n’est donc pas totalement mauvais.

Et nous aussi, si du moins nous sommes sincèrement idéalistes, disons que la vie est fondamentalement “bonne”, du moins si nous savons “l’élever au dessus de la fragilité et de la mort”:

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2012/04/20/la-seule-vraie-religion/

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/brunschvicg-raison-et-religion/

On peut voir ici, en vf, le film de 1960:

https://m.ok.ru/video/94923065942

Ou, la musique de Bernard Herrmann n’est pas le dernière cause de la fascination qu’ exerce, encore aujourd’hui, ce chef d’œuvre.

Advertisements
This entry was posted in Cinéma and tagged , . Bookmark the permalink.