VOLOGNE : la Mort plane sur eux tous, sur Nous tous

Ainsi, le juge Lambert, miné par l’Affaire Gregory , dont il avait dit en 1984 que “le diable se nichait à l’intérieur” , s’est suicidé:

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-du-juge-lambert-au-mans-son-entourage-sous-le-choc-13-07-2017-7130775.php

Ceci est un terrible avertissement sur la France macronienne, celle de la réussite et du profit , à laquelle la France mitterandienne, celle des années 80, qui voulait “changer la vie” (quelle bêtise)  passe ainsi la main (morte, pourrie). 
Pendant que quelques illuminés voulaient (sincèrement ?) “changer la vie”, la vie telle qu’elle est et sera toujours continuait dans les ténèbres glacées des Vosges sa ronde de Mort.
Qui nous concerne tous : car “nihil à me alienum  puto”
Et John Donne défend l’idée du suicide:

http://www.frenchpeterpan.com/article-29340351.html
lui dont on connaît grâce à Hemingway, le beau poème “nul homme n’est une île “:

https://schabrieres.wordpress.com/2010/01/05/john-donne-aucun-homme-n’est-une-ile-no-man-is-an-island-1624/
Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien ; la mort de tout homme me diminue, parce que j’appartiens au genre humain ; aussi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas : c’est pour toi “


Mais Bergson, cité par Brunschvicg , dit que l’Univers est une machine à faire des dieux :


il est malaisé de décider si l’armée des vivants peut avoir l’espérance, suivant la magnifique image que nous a proposée Bergson, de « culbuter la mort« ; mais, puisque le salut est en nous, n’est il pas assuré que l’armée des esprits débouche dans l’éternité, pourvu que nous ayons soin de maintenir à la notion d’éternité sa stricte signification d’immanence radicale ? “

Advertisements
This entry was posted in FRANCE 2017, France-bordel, Macrollande-dictature, Merde in France, Philosophie. Bookmark the permalink.