Spéciale. dédicace aux “marcheurs” : ” la meilleure façon de marcher” (Claude Miller, 1976)

Visible ici :

https://m.ok.ru/video/200295320310

Le film se passe en 1960, il est sorti en 1976:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Meilleure_Façon_de_marcher

6 ans après Patrick Dewaere s’est suicidé , vingt ans après c’était le tour de Christine Pascal.

Marc, le moniteur joué par Patrick Dewaere, est odieux, et les autres moniteurs, qui sont à sa dévotion, sont nuls. Michel Blans joue le rôle d’un imbécile, comme d’habitude : Jean-Claude Dusse “de Paris” arrivera deux ans plus tard.

Mais la dernière scène, qui se passe “quelques années plus tard” ( autour de 68 peut être ) est troublante : les gagnants, finalement, les “dominants” ce sont Philippe et Chantal, qui n’hésitent pas à transgresser la séparation des “genres” lors de la soirée festive à la colo, alors que Marc est un “dominé” , sans doute à cause de ses origines sociales… quelques années plus tard l’ordre marchand remplace celui de la Colonie de vacances. 50 ans plus tard Chantal et Philippe deviendront les “bobos ” contemporains , à notre époque les “marcheurs” : ils auront “intégré” auparavant (du moins le croient ils )les “défahorisés” du tiers-monde, pour ne pas s’ouvrir aux Marc et à sa classe sociale , décidément trop “blanche”, et ces derniers se vengeront en devenant réceptifs aux thèses “racistes” et “islamophobe” du FN ( en quoi ils sont de nouveau cocufiés )
Pourquoi est ce que je repense à un passage de Raymond Aron dans ses “Mémoires ” ? Son frère avait été dans les années 30 un champion de tennis et un “homme à femmes”; un peu plus de trente ans plus tard il apprend qu’il est atteint d’une maladie mortelle et confie par téléphone à Raymond son soulagement et son dégoût de la vie .
Commentaire de Raymond Aron, qui n’avait pas été pour rien élevé de Brunschvicg :

il avait préféré les leçons de tennis aux leçons de mathématiques.

Advertisements
This entry was posted in Cinéma and tagged , , , . Bookmark the permalink.