La religion du Verbe, la philosophie mathématique

Réforme scientifique ABSOLUE du Coran et de l'Islam HENOSOPHIA Τοποσοφια μαθεσις uni√ersalis οντοποσοφια

Ces lignes de Brunschvicg définissent le “christianisme des philosophes” par la stricte discrimination , qui fonde aussi la spiritualité occidentale platonicienne, entre le Verbe intérieur, ou Verbe-Raison, et le Verbe-langage:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/progres_conscience_t1/progres_conscience_t1_intro.html

Aussi bien, et l’on devra s’en laisser convaincre par les premiers chapitres de notre ouvrage, l’opposition décisive entre l’idéalisme mathématique de la République platonicienne et le réalisme astro-biologique de la Métaphysique aristotélicienne a défini le thème fondamental de l’Occident dans le domaine pratique comme dans le domaine théorique, indépendamment de toute référence au christianisme. Plusieurs siècles avant qu’il ait commencé d’exercer sa propagande, la polémique de l’Académie et du Lycée apporte le témoignage lumineux qu’il existe deux types radicalement distincts de structure mentale, commandés, l’un par les relations de la science (μαθήματα), l’autre par les concepts du discours (λόγοι). De là procède le problème religieux, tel qu’il se manifeste dans la terminologie des Stoïciens avec la dualité du…

View original post 125 more words

Advertisements
This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.