Paul Thomas Anderson : Magnolia (1999)

http://www.voirfilms.info/magnolia.htm

(Openload ou ok.ru ou voirfilms)

https://m.ok.ru/video/43488578118

Soit il n’y a pas de hasard (dans le plan internel, où les Idées sont reliées entre elles par des relations d’homotopie) soit tout est hasard (le plan vital, le monde, qui est “tout ce qui arrive” , où les pluies , ou les grenouilles qui tombent du ciel, sont juste “des choses qui arrivent”) . Mais le savoir encyclopédique des jeux télé n’atteint pas les Idées. Les personnages de ce grand film se discriminent en deux classes : les bénis, les gens du plan internel, et les damnés , enlisés sur le plan vital .Mais sur eux tous brille, comme un soleil à travers la pluie, le rapide sourire , qui ne dure que le temps d’une image,la dernière image du film , de la fille toxicomane, perdue, sans amour , victime de son père damné, qui travaille pour un autre damné, mourant dans l’horreur du non-sens..elle s’appelle (en vrai) Melora Walters et dans le film : Claudia.

Advertisements
This entry was posted in Philosophie and tagged , . Bookmark the permalink.