Paul Thomas Anderson : The Master (2012, vf)

http://sokrostream.ws/films/the-master-2958.html

(Ok.ru)
Ce film a été fréquemment jugé comme en régression par rapport au précédent, “There Will ne blood”.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/The_Master_(film)

mais c’est à mon avis une œuvre encore plus importante, s’il est possible.

Fredy Quell et Le Maître (Lancaster Dodd) se ressemblent en ce qu’ils ne supportent pas l’autorité, mais Freddy est un homme de type 1, gouverné par l’instinct et l’animalité alors que sa “culture” et ses connaissance encyclopédiques permettent à Lancaster Dodd de poursuivre son intérêt vital , sinon de procéder à une évaluation valide de l’Esprit (c’est à dire d’avoir un rapport sain à l’esprit):

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/11/20/cochetbrunschvicg-11-trois-types-detres-humains-et-trois-sortes-de-jeux/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/11/24/cochetbrunschvicg-12-trois-types-detres-humains-donc-trois-conceptions-de-dieu-trois-dieux-en-guerre/

Et cette réflexion de Marie-Anne Cochet est criante de vérité:

“sitôt qu’une société ébranle ses masses par une mystique, même posée sur un progrès moral clairement réfléchi par ses chefs, elle met en jeu une force aveugle qui déchaînera les instincts contre le progrès lui même . Il en est de même à l’intérieur des consciences. Rien ne doit être réalisé par la passion, mais par la réflexion sévèrement vérifiée”

Notamment par le fait que “La cause” s’inspire de la scientologie et que le personnage de Lancaster Dodd de Lafayette Ron Hubbard (on peut aussi évoquer Rudolf Steiner, vu les connaissance étendues du personnage)
A l’inverse Freddy est centré sur les sensations, avec une forte appétence pour l’alcool qui lui permet de gommer les aspérités inévitables de la vie errante qui est la sienne. De tels hommes (et femmes ) impulsifs et désirant au fond la mort forment actuellement le gros des bataillons du Jihad.

Freddy préfère les “femmes de sable” construites sur la plage aux femmes réelles et il retourne aux premières à la fin: il n’y a pas de progrès pour ce type d’hommes, c’est une notion vide de sens . Par contre les imaginations fantasmatiques de Lancater Dodd et de sa secte à propos de l’esprit représentent une réelle régression de toute la population occidentale, plus ou moins réceptive à ces idées, à cause de la difficulté au 20eme siècle d’avoir une culture scientifique réelle, bâtie à partir d’une connaisssance réelle des sciences. Ce que n’est pas la connaissance fragmentaire que peut en avoir “Le Maître” , par où s’insinue sa mystique basée sur l’intérêt vital et non sur l’Esprit.
Au final Lancaster Dodd se soumet au jugement de sa femme, qui n’a pas ses connaissances mais est nettement plus consciente de leur intérêt matériel que lui ( on voit là que Rudolf Steiner est écarté et que c’est bien Lafayette Ron Hubbard la véritable source d’inspiration du film).

Advertisements
This entry was posted in Cinéma, Philosophie and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s