David Lean ” Brève rencontre” (1945) (” A brief encounter”)

https://m.ok.ru/video/41236761207

La scène du début est un peu semblable à la fin de “Hiroshima mon amour” : une “fàcheuse” vient parler pour ne rien dire (bavardage-de-la-quotidienneté) alors que l’homme et la femme, qui se voient pour la dernière fois) voudraient rester en gardant le silence l’un en face de l’autre, dans cette gare où les passagers de la vie se croisent.. de même au restaurant dans “Hiroshima” le stupide japonais “fâcheux ” parle pour ne rien dire à Emmanuelle Riva,qui ne répond pas, sous le regard de Eiji Okada , qui reste silencieux..

Deux sortes de temporalité apparaissent ici avec évidence : la temporalité vide du bavardage et de l’ennui, et celle orientée par le (Saint) Désir.. mais toutes les deux sont propres au plan vital et sont donc bornées par la finitude et la Mort.. il y a à part ces deux le temps spirituel:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/04/01/deux-sortes-de-temps-biologique-et-spirituel-correspondant-aux-deux-plans-vital-et-spirituel/

Si le Désir ne se dépasse pas lui même en acceptant de capituler et doc de devenir Infini, en renonçant à trouver sur le plan vital toute “gratification”, il est soumis au destin de finitude ( cf les vers dans le “Roman de la Rose”, expliqués à ses élèves par C S Lewis dans le film “Les ombres du cœur”

https://mathesismessianisme.wordpress.com/2015/06/24/les-ombres-du-coeur-shadowlands-c-s-lewis-et-joy-gresham/ )

Ici il ne peut y avoir d’analogue à la scène d’amour physique au début de “Hiroshima ” car il n’y a pas d’amour physique entre les deux personnages..nous sommes bien avec le film de David Lean en “climat Lewisien”, c’est la raison pour laquelle José Dupré a tant aimé ce film:

https://unedemeuresouterraineenformedecaverne.wordpress.com/2014/07/24/anthroposophie-pourquoi-sy-interesser-ici-pour-jose-dupre-bien-sur/

https://laviedelesprit.wordpress.com/2014/03/29/breve-rencontre-1945-de-david-lean-en-anglais-non-sous-titre-un-petit-joyau/

Advertisements
This entry was posted in Cinéma and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s