La Bataille pour Anzio ( Edward Dmytryck, 1968, vf)

https://m.ok.ru/video/195708258902

********

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Opération_Shingle

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Bataille_pour_Anzio

Le correspondant de guerre Dick Ennis, joué par Robert Mitchum, fait une découverte “métaphysique” pendant cette campagne : si certains hommes aiment la guerre , c’est qu’ils aiment tuer!
La guerre est le seul moment où ils peuvent le faire sans être poursuivis en justice, mieux il est même obligatoire à la guerre de tuer les ennemis.

L’ennemi peut aussi être plus fort, plus rapide et vous tuer le premier. C’est une lutte à égalité. Par contre les épouvantables massacres nés avec le “progrès” des armements, qui débute avec les canons des campagnes napoléoniennes, font que la guerre “moderne” ressemble de moins en moins à ce schéma : lorsque toute une compagnie est massacrée par un seul obus, comme cela s’est produit pendant la première guerre mondiale, il reste peu de place pour “l’intensification de la vie” que recherchent ceux qui aiment la guerre, comme le caporal Rabinoff, joué par Peter Falk (“Colombo”) dans le film, ou le penseur Ernst Junger.

En 1914 la grande majorité des soldats est partie “la fleur au fusil” parce que personne ne se doutait de l’hécatombe qui se préparait, dûe à “l’efficacité ” terrifiante des batteries de canons; de même en 1940, l’état-major Français était “en retard d’une guerre” et n’avait pas anticipé les attaques foudroyantes des blindés alliés à l’aviation.
bien entendu, la guerre “contemporaine” avec ses épouvantables bombardements aériens, fait encore plus de victimes civiles que de militaires. Sans parler des armes atomiques.

Il ne reste donc plus aucune possibilité, sauf pour les détraqués mentaux et les pervers, d’aimer la guerre pour la guerre. Par contre il reste la possibilité de “guerres d’Idées”, Contre le communisme, ou l’Islam, à condition que ces guerres soient purement désintéressées, engagées non pas parce que l’Islam fait des victimes civiles en Occident, mais pour éradiquer ce qui est après le nazisme la forme moderne du Mal Absolu.

Advertisements
This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.