#WronskiScienceInternelleMessianismeReformeabsolue 4 les peuples slaves sont appelés à prendre en charge le destin de l’humanité

Le dernier article de ce Hashtag est ici :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/05/17/wronskiscienceinternellemessianismereformeabsolue-3-developpement-progressif-de-lhumanite-origine-de-la-separation-gauche-droite/

on trouve les liens pour les articles précédents

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/28/wronskiscienceinternellemessianismereformeabsolue-1-messianisme-ou-reforme-absolue-du-savoir-humain/

et ceux permettant de lire l’œuvre capitale de Wronski :

“Messianisme Réforme absolue du Savoir humain” (1847) en trois volumes

Dans es premières pages du tome 1:

https://books.google.fr/books?q=Aux+nations+slaves&id=V0lDAQAAMAAJ&hl=fr&output=text#v=snippet&q=Aux%20nations%20slaves&f=false

on trouve ceci Page 7 (je me sers de l’édition papier du livre,datant de 1847, que je possède):

” et quels sont donc ces peuples nouveaux auxquels le destin assigne maintenant les progrès ultérieurs et peut être définitifs de l’humanité? Pour les reconnaître, il suffit de fixer la fonction caractéristique par laquelle ils pourront désormais, en partant du terme auquel les modernes nations civilisées ont amené le développement de l’humanité, continuer ce développement pour le conduire à son terme final , au but Absolu de l’existence de l’homme sur la Terre. Et d’après ce que nous venons de reconnaître concernant la limite infranchissable par les modernes nations civilisées, il est manifeste que cette fonction caractéristique des peuples nouveaux consistera dans la transition de la Raison temporelle à la Raison Absolue, c’est à dire dans le développement final chez l’homme, à côté de l’impuissance rationalité détrrminatrice de sa Raison temporelle , dont le caractère inerte est le logicisme, c’est à dire la connexion des principes et des conséquences, de la virtualité créatrice de la Raison absolue, dont le caractère spontané est l’hyperlogicisme, c’est à dire l’indépendance de toute condition préalable. Or d’après cette fonction caractéristique de ces nouveaux peuples, que le destin appelle ainsi à la continuation ultérieure du développement de l’humanité et à sa direction vers son but suprême, on conçoit que ces peuples doivent avoir la double attribution de connaître , en les partageant, les progrès actuels de la civilisation et de n’avoir à ce jour manifesté aucun destin spécial. Et pour peu que l’on connaisse l’ethnographie ou la statistique , physique et morale, des nations existantes, on reconnaît que ces peuples nouveaux, ce sont les nations slaves , ou nations vierges, puissantes et religieuses, qui forment déjà aujourd’hui, en Europe, une population de 80 millions d’âmes”

En aucun cas cette primauté des modernes nations civilisées (c’est à dire à l’époque où vivait Wronski les nations d’Europe de l’Ouest ) qui doit être remplacée à l’avenir par celle des nations slaves , n’est fondée sur une supériorité “raciale” ni dans le premier cas ni dans le second. Les différences raciales existent bel et bien, mais ne concernent que le plan vital et la transmission des caractères biologiques par la génération, et c’est la grande erreur des Nazis (plus qu’une erreur , un péché contre l’Esprit) que d’avoir surestimé l’importance de ces différences en idolâtrant ce plan. C’est en quoi cela consiste, le nazisme : une idolâtrie tragique de la Nature. Et cette idolâtrie trouve en face d’elle l’ennemi éternel de toute idolâtrie du naturel, le peuple juif, il n’est donc pas étonnant que le nazisme, négateur du plan internel, veuille exterminer l’ennemi éternel de toute idolâtrie , idolâtrie qui consiste toujours à vouloir remplacer le plan internel, qui est “Dieu”, ou toute idée de communauté supra-naturelle humaine , par le plan vital, par la Nature.
Actuellement le peuple juif est détesté pour la même raison par les modernes idolâtres, par la “gauche” , qui entend solutionner les problèmes du “monde” en changeant le monde. C’est là la racine du nouvel antisémitisme, et la gauche y trouve comme allié l’antisémitisme plus “traditionnel” de l’Islam.

Qu’il me soit permis d’observer ici que Wronski s’est peut être trompé car le peuple juif obéit aux mêmes réquisits que les nations slaves : avoir partagé le développement des sciences et de la civilisation, et n’avoir eu jusqu’à maintenant ( et à l’époque où parlait Wronski , “maintenant” c’était 1847, avant le développement du sionisme et d’Israel) . Donc le peuple juif, qui dispose maintenant d’un état, Israel, est peut être celui qui doit prendre en charge le développement ultérieur de l’humanité. Cela expliquerait la haine violente que déclenché Israël chez tous ceux qui ne veulent pas, au fond, que l’humanité se développe autrement qu’à la façon du plan vital, par la “croissance” et la puissance, c’est à dire par la Raison temporelle. C’est à dire ceux qui nient le plan internel, qu’on peut appeler les “athées”, et ceux qui conçoivent ce plan à l’image du plan vital, ce qui est le cas dans l’idolâtrie coranique, Dieu étant assimilé à un Seigneur et Maître. Les deux idolâtries reviennent au fond au même.

Remarquons aussi que l’émergence du bolchevisme, 70 ans après le livre de Wronski, et l’éclatement de la seconde guerre mondiale , sonné comme un coup d’arrêt à ce programme inéluctable de remplacement des “modernes nations civilisées” par les nations slaves, et que parmi les bolcheviques, les juifs (mais tous athées par la force des choses, sinon ils ne se seraient pas trouvé dans un tel parti) étaient sur-représentés. Il s’en est suivi un conflit entre ces “juifs” qui étaient tous du côté trotskyste, et ceux qui étaient du côté de Staline, qui fut finalement victorieux et fut à l’origine de l’antisémitisme d’état de l’URSS. Mais l’émergence d’Israel permit à cet état de fait de ne pas influer sur le développement vital du peuple juif, qui en 1947 était après la guerre dans une situation affreuse.

Les “modernes nations civilisées ” ont maintenu leur supériorité et vaincu le bolchevisme mais uniquement du point de vue matériel et temporel: les sciences qui ont été depuis quatre siècles le moyen et la condition de cettecsupériorité n’ont pas effectué la transition de le raison temporelle à la raison absolue (expression choquante pour une grande partie des scientifiques et des rationalistes) par la réforme des mathématiques exposée par Wronski en 1847: la caravane mathématique a pris la route, avec Galois, des structures (groupes) et donc, un siècle après, de la naissance de la théorie des catégories et voici que 70 ans après encore cette théorie des catégories permet l’émergence d’une nouvelle branche très prometteuse :

Homotopy type theory ou HoTT

Qu’en penserait Wronski ? Je suis persuadé qu’il reconnaîtrait son erreur la plus importante, qui a été de ne pas prendre en marche le train des travaux de Galois..

https://aventuresdidees.files.wordpress.com/2015/11/grothendieck-galois.pdf

http://www.persee.fr/doc/rhs_0048-7996_1947_num_1_2_2607

Advertisements
This entry was posted in Philosophie, Philosophie mathématique, Wronski, Wronski-Messianisme-séhélianisme-Science-internelle and tagged , , . Bookmark the permalink.