2001 odyssée de l’espace : une “domination blanche” ?

Ces lignes sont extraites de l’analyse du film de Kubrick par le philoblogzophe:

http://skildy.blog.lemonde.fr/2007/08/17/sur-quelques-plans-de-2001-lodyssee-de-lespace-s-kubrick/

“En 2001, c’est-à-dire en 2864 ou en 3001, le monde humain qui nous est montré par Kubrick est un monde blanc : aucun noir, aucun oriental ne semble habiter ces villes ou ces villages hypertechniques de l’espace. Disons-le tout de suite, Kubrick filme la catastrophe d’un darwinisme social en l’espèce une destruction du monde naturel, de sa diversité et donc aussi de la diversité humaine.

L’idée est que l’humanité elle-même, ayant surgi dans un environnement en crise et comme réponse à la crise, se serait constituée comme espèce-de-crise transportant et propageant la crise. La « domination blanche », qui a eu et a encore ses doctrinaires, est en réalité l’expression suicidaire de l’humanité conçue comme espèce-de-crise.

La « domination blanche » est le révolver que l’humanité, et par la dynamique même de son être-de-crise, s’est mise sur la tempe pour se détruire.”

“La genèse biblique est inversée littéralement. L’homme n’est pas apparu dans un paradis de surabondances et de merveilles mais dans un espace naturel en crise et comme réponse adaptée à la crise. Elle est cependant interprétée allégoriquement. C’est bien parce qu’elle a été chassée du paradis que l’humanité a rompu ses liens avec l’innocence divine. Elle naît effectivement en tant qu’émergence d’une intelligence politique de la violence et du meurtre. Face à une crise qui la menace l’humanité, par la guerre, va sélectionner ses meilleurs chefs et ses meilleurs guides. Mais cela même trace la voie d’une fin d’un monde et d’une fin de l’humanité.”

La genèse biblique est inversée.. seulement si on l’interprète physiquement, en la prenant au pied de la lettre. Seulement qui peut encore croire à ces fables d’un dieu plein d’amour et veillant sur ses enfants en leur accordant la satiété en bonnes nourritures , des “fleuves de lait et de miel” où ils pourront se désaltérer jusqu’à plus soif ?

Il est évident que plus l’on recule dans le passé, plus l’être humain est ignorant et plus les conditions de vie deviennent dures: la (relative) abondance des richesses et des biens (donc des nourritures) n’a été obtenue dans quelques contrées que par l’amélioration des techniques et finalement des sciences, qui ont donné à leurs inventeurs qui se trouvaient être européens, donc “blancs” la suprématie militaire sur ceux (ottomans notamment) qui voulaient leur voler par le massacre et la guerre leur abondance, conquise grâce aux sciences naissantes, en justifiant par des “commandements d’Allah” ces guerres d’agression.
Il ne faut pas inverser ce qui s’est réellement passé : ce n’est pas percé qu’ils étaient blancs que les européens ont créé la Science, les races existent, mais il n’y a pas de supériorité ni d’infériorité raciale. Les hiérarchies, les relations de supériorité sont culturelles et Sset transmettent par l’éducation. Si les Ottomans avaient découvert la Science, ils auraient eu la suprématie militaire et l’Europe aurait été musulmane. Seulement auraient ils éprouvé le besoin d’attaquer les autres pays ? Non car ils auraient eu aussi la suprématie économique. Mais c’était impossible car la Science, comme le montre le très marxiste Alexandre Kojeve, ne pouvait naître que dans les pays chrétiens héritiers de la philosophie grecque platonicienne, et certainement pas au milieu de peuples musulmans, l’islam niant la causalité qui est le fondement de la Science. Que le logicisme doive se dépasser en hyperlogicisme, comme le pense Wronski ne dit rien contre ce scénario propre aux débuts de la mentalité scientifique.

“En fracturant avec un os d’autres os pour accèder à la moëlle et à la cervelle est découvert le premier « engin spatial ». L’outil mis ici en scène permet effectivement de se libérer du rapport contraignant du corps naturel aux lieux et aux autres corps. Il libère ainsi comme d’une première pesanteur, celle qu’impose le cloisonnement naturel de l’espace. L’outil fracasse le cloisonnement que constituent les os du squelette comme la fusée fracassera le cloisonnement que représente la pesanteur terrestre”

Non! La libération vis à vis de la pesanteur n’est acquise que progressivement, grâce à la compréhension dans la physique mathématique de ce qu’est la pesanteur, et non pas par un être simiesque cassant des crânes avec des os.. n’en déplaise aux mânes de Kubrick.

“Voici au reste comment se présente la micro-planète hypertechnique. On ne marche plus à l’extérieur de la « balle » et en suivant les rythmes solaires et lunaires mais à l’intérieur de la « bulle » et dans une lumière artificielle permanente. Nous ne verrons par ailleurs que des êtres humains dits de « race blanche ». De même les fauteuils kitsch de l’espace ressemblent à des sortes de cactus sans aiguilles et constituant un paysage en réalité de désolation. ”

“Au reste le monde est dominé par deux puissances « blanches » : les Etats-Unis et la Russie, dont le drapeau, dans ce film qui date de 1968, n’est déjà plus un drapeau rouge :”

Et ca continue!

Si ces dieux puissances sont “blanches” cela ne fait pas avancer d’un pouce le schmilblik ! Si l’on ne voit que des “blancs” dans ces aéronefs à haute technologie, c’est parce qu’ils sont citoyens des deux pays (en 1968) ayant développé le plus la physique, mais cinquante ans plus tard, il se trouve que les chinois ( qui à ma connaisssance sont jaunes) ont développé la technologie spatiale et envoient deux aussi des astronautes dans l’espace, ou en tout cas ont la posssibilité de le faire dans les prochaines années. Si un nouveau Kubrick réalisait en 2017 un film titré “2061 l’odyssée de l’espace ” il devrait y inclure des astronautes blancs mais aussi jaunes. Pour être réaliste en tout cas. Et peut être verra t’on en ces années d’avenir des cosmonautes noirs, citoyens américains ou Européens plutot qu’africains ?

Qui est obsédé par la couleur de la peau ici ? Sous la peau blanche, jaune ou noire, coule un sang qui est toujours de la même couleur : rouge!

Advertisements
This entry was posted in Bible, Christianisme, Cinéma, Europe, Religions, Science, mathesis, USA and tagged , . Bookmark the permalink.