Stanley Kubrick : Les sentiers de la gloire (vf, 1957)

Ici:

https://m.ok.ru/video/87126510267

La fin est tout à fait bouleversante, à la balzac, les soldats, qui doivent retourner au front, conspuant cette chanteuse qui parle allemand, mais lorsqu’elle se met à chanter un “air” universel, une sorte de berceuse, qui leur parle de douceur et de tendresse, dans ce monde de tueries de masse aveugles, ils se mettent à sangloter.. l’actrice devint l’épouse de Kubrick après ce film…

Advertisements
This entry was posted in Cinéma and tagged , . Bookmark the permalink.