« Soumission » de Michel Houellebecq

Cet article de Riposte laïque ne traduit pas tout à fait mes sentiments :

http://ripostelaique.com/jai-lu-soumission-de-houellebecq-degoutee.html

mais il est vrai que je ne suis pas une femme, ce qui a son importance ces deniers jours de campagne misandre.

En fait le scénario décrit pour la France pour les prochaines élections en 2022, me semble assez crédible et réaliste . Je me demande et ne me rappelle plus si le livre est paru avant les attentats de début 2015 et surtout avant les égorgements et horreurs de DAESH . L’exemplaire que j’ai ici porte en dernière Page la mention « imprimé en décembre 2014 » .

Le scénario imaginé par Houellebecq est donc l’élection de Mohammed Ben Abbes, un musulman, comme président de la République, à la suite d’un front républicain décrété par les gentils partis « démocratiques » consistant en une alliance avec la «  Fraternité musulmane » contre le parti grave et anti- républicain. Il y a des passages réjouissants sur Bayrou , que le nouveau président musulman s’engage à nommer premier ministre. Le livre est paru avant la triste pantalonnade « macronnique «  du « neuneu du Béarn » avec l’épisode tragico- comique de la « loi de moralisation » . On doit souligner la lucidité de Houellebecq et ses dons visionnaires.

« Le vieux politicien béarnais, battu dans pratiquement toutes les élections auxquelles il s’était présenté depuis une trentaine d’années, s’employait à cultiver une image de hauteur, avec la complicité de différents magazines, c’est à dire qu’il se faisait régulièrement photographier appuyé sur un bâton de berger, vêtu d’une pèlerine à la Justin Bridou, dans un paysage de prairies et de champs cultivés.. l’image qu’il cherchait à promouvoir était celle, gaullienne, de «  l’homme qui a dit non »

La charge est féroce , et persuadera les rares intelligents qui ne sont pas encore au fait de la nullité humaine de l’ancien ministre de l’éducation, mais n’approche pas le mépris dont témoigne le président d’université Robert Rediger ( pour « Robert Redecker », sournoiserie de Houellebecq ) un converti belge polygame qui devient ministre des affaire étrangères de Mohammed Ben Abbes.
A la fin du livre, le (triste) héros du livre, celui qui dit « je » et qui est professeur d’université, spécialiste de Huysmans, amateur de putes et de jeunes étudiantes (il montre même son machin à l’une d’elles, d’origine maghrébine ) qui décrit complaisamment ses galipettes avec des filles payées (c’est là ce qu a choqué Thérèse Zrihen Dvir) et qui est un personnage vieillissant , dans la force de l’âge ( sans doute 45 ans ) qui ne croit plus en rien sauf aux plaisirs de l’alcool et du sexe, amadoué par les propos de Rediger sur la polygamie, se convertit à l’islam « je n’aurais rien à regretter » ainsi finit le roman . Il y a là une fidèle image de l’intellectuel français de notre époque, après 50 ans de « mieux vaut 68 jamais que soixante huitard » et soixante ans d’étrange lucarne , où la pub commence comme par hasard en 68.

Robert Rediger est un intellectuel guénonien et nietzschéen ,en provenance d’une famille catholique qui se convertit en 2013 par lassitude, parce qu’une brasserie de Bruxelles très belle où il avait l’habitude de prendre son petit déjeuner disparaît du jour au lendemain. Tel est le motif déclencheur de sa conversion : il prend conscience du caractère suicidaire de la mentalité européenne , qui est infidélité à « l’esprit européen » :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/brunschvicg-lesprit-europeen/

Je ne dis pas autre chose ici :

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/08/17/la-vraie-raison-du-suicide-de-leurope/

Voir aussi :

https://www.dreuz.info/2017/09/13/pat-condell-leurope-est-en-train-de-se-suicider/

https://ripostelaique.com/suicide-de-france-de-leurope-seul-coupable-eurabia-1.html

http://pointdebasculecanada.ca/leurope-va-mal-elle-se-suicide-lentement/

Ce caractère suicidaire de l’Europe et de l’humanité européenne , évident depuis plusieurs années, rend l’hypothese De « Soumission «  fort crédible et probable. Il s’étend à tout l’Occident par la mondialisation, même à la Chine et à l’Inde qui seront touchées aussi, selon le raisonnement de Robert Rediger, par l’islamisation, l’Islam, comme le communisme , étant universel (ce qui veut dire : s’étendant à toute l’humanite ! ou n’étant pas.

Et peu importe que les attentats et la guerre atroce de DAESH aient montré à tous ceux qui voulaient voir ce que voyaient leurs yeux ce qu’est vraiment l’islam , son caractère d’ennemi de l’humanité, de nouveau nazisme puisque grâce à la propagande des imbéciles, et des kollabos «  cépalislam »

Advertisements
This entry was posted in Philosophie and tagged . Bookmark the permalink.