Le jour le plus long (1962, vostfr)

Ici :

https://m.ok.ru/video/39833307901

Pourquoi ce film dont il est facile de noter les absurdités et les invraisemblances ?

Pour prendre un seul exemple, qui apparaît au tout début, cet homme épuisé , en sueur, avec un porte documents, qui court en rase campagne, fuyant une voiture allemande . La voiture le rattrape, l’abat d’un coup de mitrailleuse, l’officier allemand s’empare du porte documents , et la voiture repart.. mais ceci se passe en rase campagne.. alors pourquoi la voiture le rattrape t’elle justement ici, au milieu de nulle part , elle aurait dû le rejoindre et l’abattre bien avant , il ne pouvait pas courir ainsi longtemps en rase campagne, bien visible par la voiture ben plus rapide, incapable de se cacher …

Un autre exemple, dans les versions en vf, les méchants, les allemands, ont systématiquement l’accent allemand, ( et les russes un accent. russe ) alors que les américains parlent un français parfait, pour marquer leur proximité avec « nous » , ce sont les alliés, ceux qui nous ont sauvés… mais pas les soviétiques, qui pourtant ont eu le plus grand nombre de tués …

Alors pourquoi ? Il y a eu depuis des films avec une version bien plus réaliste de l’horreur de ce qui s’est vraiment passé en ce matin du 6 juin 1944 , notamment «  Saving private Ryan »

Oui pourquoi ? Parce que nous étions enfants au début des années 60, lorsque ce film est sorti, nous qui étions nés dans les années 50, nous dont les pères avaient vécu cette époque, pour l’honneur ou pour le déshonneur..dans la Résistance, comme ce fut le cas du mien, ou dans la collaboration.. ce film fut notre premier contact avec cette période, car ils ne nous parlaient pas beaucoup , les pères, ni à nous ni à d’autres.. en 1962 17 ans avaient passé déjà .. et nous les enfants nous gobions tout.. parce que nous étions prêts à tout accepter.. encore quelques années et nous nous retrouverions adolescents. Notre seule guerre à nous autres ce fut Mai 68, enfin pour ceux d’entre nous qui y avons pris part.. les imbéciles ,, on les a vus revenir comme des guerriers revenant de leurs campagnes, à la rentrée des Septemre 1968, et comme par hasard ce fut la première année de mixité, autant dire que pour nous qui rentrions ce Septembre là en classe de première, les jeux étaient faits avant d’avoir commencé.. les filles étaient pour les héros, qui racontaient d’un air bravache leurs campagnes, leurs guerres contre les « CRS SS ».. les cons ! mais encore plus cons ceux qui les croyaient, les prenaient au mot!

oui « lorsque l’enfant était enfant » , il prenait tout au pied de la lettre! Au fond c’était un monde s’il rassurant, celui du début des années 60 , un monde où les méchants étaient les mechants, les bons étaient les bons (nous), un monde fait pour des enfants, où le climat était encore normal, et pourtant dans le film il y a une tempête sur la Manche début juin, une tempête qui empêche tout débarquement et décoiffé les rosiers de Rommel… oui tout était encore si rassurant en ce début des années 60, il n’y avait pas de chômage, et ce encore pour quelques quinze années, les pays d’Europe , ceux de nos parents, étaient les pays riches… la pauvreté, la misère ne s’étalait pas au grand jour comme aujourd’hui .. toute cette pornographie dégoûtante se cachait encore pour quelques années dans les quartiers « réservés » .. bien sûr il y avait des clochards , comme il y en a toujours eu, c’était ceux qui le voulaient vraiment , qui voulaient ne rien faire , oui c’était un monde juste et sensé, un monde fait pour des enfants..
Et en quelques dizaines d’années tout à changé, imperceptiblement .. le temps passait mais nous ne savions pas qu’il passait..

Advertisements
This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.