Jean Pierre Melville : l’aîné des Ferchaux (1963)

https://m.ok.ru/video/341492107868

« Il y eut beaucoup d’autres whiskies…je faisais, solitaire, une randonnée dans un pays obscur »

Ce pays est l’existence terrestre , peuplée de banquiers et d’escrocs à l’âme de fer, où ce qui s’appelle amour se monnaye et se vend au plus offrant…

mais aux USA, un « Warp » se défend bien…surtout s’il est ambitieux (Sinatra ou Belmondo)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/L’Aîné_des_Ferchaux_(film)

This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.