À LIRE D’URGENCE : LA SILICONISATION DU MONDE PAR ERIC SADIN

SOUS LE SOLEIL DU MANAGEMENT

Le philosophe Éric Sadin poursuit, avec La siliconisation du monde, son œuvre de critique de l’emprise technologique déjà bien entamée avec ses précédents ouvrages : Surveillance globale en 2009, La société de l’anticipation en 2011, L’humanité augmentée en 2013 et La vie algorithmique en 2015. Dans ce dernier opus, l’auteur se penche sur le berceau de la société de l’information et de la communication et les origines de la convergence des technologies (convergence connue sous l’acronyme de NBIC pour Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et sciences Cognitives) : la Californie et plus particulièrement la Silicon Valley qui, sous le soleil radieux du Pacifique, actualisèrent le mythe fondateur, de facture essentiellement eschatologique, de l’Amérique en forgeant dès les années 1930 le nouveau millénarisme d’un techno-libéralisme de sable : « L’Esprit de la Silicon Valley engendre une colonisation – une siliconisation. Une colonisation d’un genre nouveau, plus complexe et moins unilatérale que ses formes antérieures…

View original post 174 more words

Advertisements
This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.