Paul Schrader : Mishima (1985) sous titres anglais

https://m.ok.ru/video/40250116767

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Yukio_Mishima

Je me souviens très bien du suicide traditionnel (seppuku) de Mishima le 25 novembre 1970, après qu’il ait sans succès tenter d’entrainer l’armée à sa suite dans une sorte de « coup d’Etat ». Ce jour là j’ai pris conscience du fait que l’humanité est diverse, et que tout ne se ramène pas à la vision occidentale des choses ( en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord).

Plus tard j’ai découvert son œuvre, notamment le « Pavillon d’or » , un roman où le « héros » est un jeune « moine » bouddhiste novice qui incendie ce qu’il considère de plus beau , le temple du pavillon d’or, après une « initiation » à la sexualité en compagnie d’une prostituée. Et aussi « Le soleil et l’acier » où Mishima parle de lui même, et évoque la façon dont il a modelé son corps malingre par la pratique du sport à l’occidentale ainsi que des arts martiaux traditionnels. Ce livre débute par le récit d’un voyage dans un avion supersonique (piloté par un militaire) et à un moment Mishima dit quelque chose comme « c’est alors que je vis le Serpent entourant la terre » figure de la Contradiction qui régné sur le monde.. est ce là la dialectique hégélienne que Yukio Mishima, ayant étudié en Occident, ne pouvait pas ne pas connaître .
Quoiqu’il en soit, il y a beaucoup de « destruction » dans son attitude et fort peu de « tradition »

Advertisements
This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.