André Téchiné : nos années folles (2017)

https://www.rotanastream.com/voir-film-nos-annees-folles-2017-en-streaming-vf.html/3

(Ok.ru)

À 1h05 l’entrevue du comte de Lauzin , décoré de guerre, avec Louise : les déserteurs comme Paul Grappe n’ont pas compris le sens de l’expérience du front, qui n’était rien d’autre que l’expérience du ciel. Le comte explique son regret de cette « vie supérieure » qui offrait à tout soldat acceptant de sacrifier sa vie pour la nation « une âme plus grande que la sienne » . L’individu abandonnait une vie charnelle, qui ne vaut rien, et gagnait en échange quelque chose de l’ordre de l’infini , du Ciel. Charles De Lauzin explique « ne s’être jamais senti aussi libre que sur le champ de bataille » parce qu’il y était débarrassé de son individualité asservissante .

En somme l’expérience du combat permettait de trouver ce qu’offre l’expérience spirituelle , sans l’effort nécessaire pour une voie spirituelle. Cette appréciation rejoint celles données par les rares hommes qui ont aimé la guerre , comme Ernst Junger (« Orages d’acier »). Elle est semblable au regret par Jean Pierre Melville de l’époque de la résistance, regret exprimé dans le scénario de tous ses films policiers des années 60.

A la place de cette « vie supérieure » Paul et Louise ne gagnent que la banalité de la vie quotidienne du temps de paix, jointe à l’expérience dissolvante du sexe , ce qui amènera la tragédie finale .

Advertisements
This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.