Tabou universel de l’inceste : nouvelles pistes de réflexion

Précédents articles:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/28/scienceinternelle-10-comment-expliquer-la-prohibition-universelle-de-linceste/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/30/scienceinternelle-11-comment-expliquer-le-tabou-universel-de-linceste-seconde-partie/

Le film « Interstellar » traite de ce thème :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/05/12/quelques-reflexions-sur-le-film-interstellar/

Le ressentiment de la fille de Cooper et son dépit devant son départ peut comporter des résonances œdipiennes, mais la fin donne clairement la vraie signification de l’inceste : l’amour paternel est Agapé, et l’inceste est prohibé parce que cela consiste en une déchéance ontologique d’Agapé en Éros, du divin céleste en humain terrestre, de l’Esprit en instinct de survie de l’espece ( c’est aussi le sens de l’istoire Biblique des filles de Loth)

Mais le livre de Carlo Rovelli « L’ordre du temps »:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/05/08/carlo-rovelli-lordre-du-temps/

associe le cône de l’espace temps (passé et futur) , appelé cône de lumière en théorie de la Relativité à une figure qu’il construit , le cône des descendants et des ascendants d’un individu humain (Pages 62-63 du livre ):

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Cône_de_lumière

https://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/physique-singularites-trou-ver-voyage-spatiotemporel-614/page/2/

« Chaque être humain a son cône passé avec ses ancêtres et son cône futur avec ses descendants »

Ainsi ce qui est appelé cône du passé dans le cône de lumière , à savoir les événements pouvant influencer le présent de l’individu (Point central , unique point d’intersection où les deux cônes, du passé et du futur, se rencontrent )c’est à dire lesevenements tels que le carré de leur distance spatiale à l’origine prise au point du présent est inférieure au carré de (ct) où t est la coordonnée temprelle de l’événement dans le passé , sa distance temporelle au présent:

(ct)2 < x2 + y2 + z2

même équation pour les événements du cône futur, c’est à dire que ces événements , passés ou futurs, n’impliquent pas de franchissement du mur absolu des vitesses : la vitesse de la lumière c
A la différence des événements situés à l’extérieur du cône de lumière ´. Situés trop loin de l’origine dans l’espace pour qu’un signal restant en dessous du mur absolu des vitesses puisse les atteindre.
Les trajectoires joignant le présent à ces points extérieurs sont dites « du genre espace «  ( « Spacelike ») tandis que celles qui joignent le présent à un événement intérieur au cône sont dites « du genre temps «  («  timelike »)

Les points intérieurs sont donc associés par Rovelli aux descendants ( futur) ou ancêtres ( passé) c’est à dire que l’intérieur du cône de lumière d’un individu vivant au point présent P est associé au plan vital de la génération relativement à cet individu . Par contre les points extérieurs au cône de lumière sont associés aux individus qui ne sont pas liés à l’individu P par génération ( descendants pour le futur, ancêtres pour le passé )

https://thomassonjeanmicl.wordpress.com/author/thomassonjeanmicl/page/21/

https://www.science-et-vie.com/science-et-culture/l-ordre-du-temps-le-nouveau-livre-du-physicien-carlo-rovelli-10501

http://www.telerama.fr/idees/carlo-rovelli,-physicien-le-present-est-une-notion-locale,-pas-globale,n5533817.php

http://www.philipmaulion.com

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-du-jeudi-01-mars-2018

Or la prohibition de l’inceste interdit les rapports sexuels avec un ancêtre ou un descendant , un des points du cône des ancêtres ou des descendants , ne les permettant qu’avec un humain qui n’a pas de relation de parenté avec l’individu en question, c’est à dire les individus extérieurs au cône des ancêtres ou au cône des descenDante . Si l’on regarde les deux demi-cônes associés (du passé et du futur) en physique relativiste, ces rapports sexuels non prohibés sont associés à des trajectoires d’un genre espace, c’est à dire justement interdites par la physique car impliquant un franchissement du mur absolu de la vitesse de la lumière ( les équations montrent qu’un tel franchissement est impossible car impliquant une énergie infinie) . Donc ce qui est prohibé symboliquement par l’interdit universel de l’inceste correspond justement à ce qui n’est pas interdit dans le monde par la physique relativiste. Comment comprendre cela ?

Nous avons vu au début que l’inceste correspond à un effondrement ontologique de l’amour divin et spirituel, Agapé, dont un exemple dans le monde est l’amour paternel , sur l’amour (trop ) humain et sexuel , déchéance – effondrement du plan de l’Idée sur le plan vital-ontologique (monde ou plurivers ) . Un autre exemple de cette déchéance est celui du Dieu-Idée (forme mathématique ) qui devient un Dieu-Seigneur étant , existant, dans les religions populaires .

Or la physique , la théorie de la Relativité générale, est ce qui explique , grâce aux Idées, le fonctionnement du monde. Il n’est donc pas étonnant que ce qui est permis par les lois du monde, soit associé à ce qui est prohibé par la Science internelle pour le plan spirituel. Car le contraire impliquerait une confusion du plan internel et du plan ontologique, une négation de l’ouvert , c’est à dire au fond l’athéisme dont la vraie formulation est :

« Dieu est « 

alors que la formulation de l’Ouvert est :

« Dieu est une Idée, qui n’existe pas »

Les croyants sont en fait les athées… ce qui était déjà la conclusion de Fichte il y a deux siècles dans sa « querelle de l’athéisme », ainsi que celle de Brunschvicg il y a près d’un siècle dans sa «  querelle de l’athéisme » en 1928:

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/2012/09/11/la-querelle-de-latheisme-de-brunschvicg/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog-plan-vital-et-plan-spirituel-dans-leur-dualite-qui-est-louvert/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/scienceinternelle-19-recherches-sur-lidee-de-dieu-qui-est-dieu-∞-categorie-des-∞-categories/

Advertisements
This entry was posted in Cinéma, Philosophie, Physique, Relativité, Science-internelle, Time. Bookmark the permalink.