L’Ouvert dans le premier terme de la Bible

La Genèse , qui est le premier livre de la Bible, commence par le terme :

בראשׁית

qui est généralement mal traduit par : Au commencement ( accréditant l’idée d’un début du monde dans le temps lors de la « création »)

https://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft0101.htm

Le mot d’une seule lettre ב signifie « dans » , et sous sa forme développée la lettre ב se nomme בית
ce qui veut dire « maison »

A noter que le ב qui commence la Genèse et donc la Bible est une « grande lettre » , anormalement grande par rapport au texte, ce que l’on peut vérifier sur le lien ci dessus, ces «  Grandes lettres «  appelées « rabbaty » sont au nombre de 37 dans toute la Torah ( y compris les « écrits sapientiaux «  et les prophètes )

https://arithmosophia.wordpress.com/2012/02/17/les-grandes-lettres-du-tanakh-sont-au-nombre-de-37/

Ce nombre 37, qui est le treizième nombre premier :

https://oeis.org/A000040/b000040.txt

en comptant 1 comme nombre et donc comme nombre premier, contre l’usage des mathématiciens

http://www.fivedoves.com/revdrnatch/Does_God_think_1_is_prime.htm

http://primefan.tripod.com/Prime1ProCon.html

Ce nombre 37 donc possède une valeur « ésotérique «  énorme, c’est selon Abellio le nombre total des lettres hébraïques ( en comptant les formes spéciales en fin de mot et les formes avec point, prononcées gutturalement):

http://aschkel.over-blog.com/article-31819789.html

http://www.otherbiblecode.com/SC_Supp.htm

https://sites.google.com/site/themathematicalstandard/home/archives/vernon-jenkins-archive

ainsi la valeur numérique du premier verset de la Bible est 2701 = 37×73 qui est la somme des premiers entiers de 1 à 37

https://www.biblegematria.com/pearls-of-wisdom.html

Le mot Reschit :

ראשׁית

signifie « principe primordial «  la traduction exotérique par « commencement «  est mauvaise

mais selon moi les deux plans de l’Ouvert sont représentés dans cette dualité du premier mot de la Bible

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog-plan-vital-et-plan-spirituel-dans-leur-dualite-qui-est-louvert/

ראשׁית Reschit est le plan internel de l’Idée et ב be est l’univers’ le plan vital , la « maison », objet d’étude de la physique à notre époque

Ainsi Be Reschit

בראשׁית

est tout simplement la dualité de l’Ouvert

Plan vital + plan spirituel

Dualité qui est redoublée dans la suite du texte où « cieux «  est le plan spirituel et « terre » le plan vital

mais le mot bara’

ברא

mal traduit par « créa » , ce qui mène à l’idolâtrie islamique (mais aussi, reconnaissons le,juive et chrétienne exotérique ) d’un « dieu » créateur , réfutée par la science moderne , est en réalité un premier redoublement de Bereschit , avant la version cosmogonique de « cieux » et Terre créés par Dieu

Or ceci mène à ce que j’appelle la « déchéance ontologique » de l’Idée , puisque ciel et terre sont dans l’univers créé par Dieu, selon la compréhension populaire de ce texte sublime mais mal compris

Il n’y a pas trace de ceci dans le début du Coran, qui commence avec Les imprécations haineuses contre les juifs et les chrétiens de la sourate 1 Al Fatiha

https://ripostelaique.com/sami-aldeeb-le-coran-commence-mal.html

https://ripostelaique.com/racisme-et-antisemitisme-dans-la-priere-musulmane.html

Ainsi la Science internelle, application des méthodes mathématiques de la physique aux deux plans ( alors que l’objet de la physique est le plan vital-ontologique, l’univers ) permet de rectifier l’idolâtrie musulmane coranique de la haine christianophobe et antisémite, mais qui est aussi, reconnaissons le, dans le judaïsme et le christianisme, comme « déchéance ontologique «  du Dieu- Idée c’est à dire l’ Amour de la Raison universelle

http://www.willeime.com

En « Dieu créateur » qui est, c’est à dire l’Idole sanguinaire de l’athéisme musulman , bolchevique, nazi et « occidental contemporain démocrate et mondialisateur « 

« Les trois propositions génératrices du scepticisme, de l’immoralisme et de l’athéisme sont : le vrai est, le bien est , Dieu est «  (Léon Brunschvicg )

Le vrai, le bien et Dieu sont trois Idées qui ne sont pas, mais doivent être : c’est la mission de l’humanité, mission qu’elle se donne à elle même

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/idee-vraie-et-idees-superstitieuses-de-dieu/

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/2017/03/07/lidealisme-contemporain-la-creation-nest-pas-derriere-nous-mais-devant-nous-elle-est-le-travail-que-nous-devons-accomplir/

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/2018/01/27/leon-brunschvicg-la-philosophie-est-la-science-des-idees/

L’humanité n’est pas le berger de l’être ni le vicaire du Dieu Seigneur, idole du Coran , mais le Hérault de l’Un dans la Mathesis universalis, Science internelle des idées

Advertisements
This entry was posted in Cochet-Brunschvicg, DIEU, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Physique, Science, mathesis, Science-internelle. Bookmark the permalink.