Alfred Hitchcock : évasion (Final escape )

C’est un téléfilm de la série « Hitchcock présente » je l’avais vu à la télévision dans les anñées 60 , le film a t’il été retourné en 1985?

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Alfred_Hitchcock_présente_(série_télévisée,_1985)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Alfred_Hitchcock_présente_(série_télévisée,_1955)

En tout cas le scénario n’a pas changé : une femme est enfermée en prison pour le meurtre de son mari, c’est une « battante » comme on dit, qui ne renonce jamais, elle ne se résoudra pas à moisir au cachot sans profiter de son argent et de sa jeunesse , elle finit par trouver le moyen d’évasion parfait : se faire enterrer avec un mort, et s’entend avec le croque mort noir, un autre prisonnier à qui elle promet de l’argent et qui la délivrera du cercueil après l’enterrement . Tout se passe comme prévu, elle est enterrée, mais la Libération tardant, elle s’impatiente et allume une allumette, elle reconnaît alors à côté d’elle le prisonnier noir qui devait la délivrer et pousse un cri d’horreur que personne ne peut entendre : l’évasion se transforme en une mort horrible sous la terre, celle d’une enterrée vivante.

Cependant n’y a t’il pas là un symbole de notre situation désespérée , celle d’un esprit enfermé dans le cercueil du corps et de la psyché ( «  sôma sema «  disaient les Grecs ) ? L’infini enfermé dans le fini, cette grande richesse dans cette pauvreté misérable ?

Cf Évangile de Thomas logion 29 :

https://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Apocryphes/Thomas.html

« 1 Jésus a dit :
2 Si la chair a été à cause de l’esprit,
3 c’est une merveille ;
4 mais si l’esprit a été à cause du corps,
5 c’est une merveille de merveilles.
6 Mais moi, je m’émerveille de ceci :
7 comment cette grande richesse
8 a habité cette pauvreté.« 

Advertisements
This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.