Juan Ramon Jimenez : sonnets spirituels

Une étude sur ce poète peu connu :

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00988951/document

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Juan_Ramón_Jiménez

«Il  a notamment développé l’idée de « poésie pure », à savoir une poésie d’inspiration platonicienne, habitée par un idéal supérieur de beauté et détachée de tout contenu idéologique, politique ou social. « 

Impossible de trouver ses textes sur Internet, je possède la version bilingue des « Sonnets spirituels » chez Aubier ..

Yeux célestes ( sonnet V, page 79)

« Je croyais que l’azur du ciel

Descendait, parfois, sur la Terre obscure.

A sa poursuite, en quête de douceur,

courut , de fleur en fleur, ma désolation.

Mon désir brûlant un jour l’attrapa,

Presque…Papillon clair et pur !

Mais il n’était que l’ombre dure

d’une nuit blanche et délirante.

Ô Yeux célestes, comme le ciel, vous êtes

Au dessus de la terre – double rose

que dissimule un soir profond -!

Comme le ciel aussi, jamais ne descendez

à la misère de cette chair ombreuse

où se perd mon désir divin ! »

Difficile de ne pas noter la dualité platonicienne entre terre de la chair vitale et ciel de l’Esprit.. un sonnet d’une grande beauté.. il y a le texte en espagnol, dommage je ne connais pas cette langue admirable.

Advertisements
This entry was posted in Littérature-Poésie. Bookmark the permalink.