Michel Onfray sur Don Quichotte : »le réel n’a pas eu lieu »

Je ne connaissais pas cet Arnaud Viviant et je vais me dépêcher déc l’oublier : Onfray lui taille un sacré costard.

Mazarine Pingeot est surprise ici dans un exercice de malhonnêteté assez peu ragoûtant , c’est bien la fille de son père : Onfray est le prosélyte de ses propres croyances , il n’y a que des croyances et le réel, sur lequel il n’y a d’ailleurs que des croyances , c’est peut être pour cette raison qu’elle demande à la fin à brûle- pourpoint à Onfray : »qu’est ce que le réel ? » Le problème, c’est que quand elle stigmatise le prosélytisme d’Onfray, elle parle de croyances religieuses, c’est à dire une catégorie spéciale de croyances, organisées en système. Si on la suit docilement , cela revient à dire qu’il n’y a pas d’extérieur aux religions : il n’y a que des croyances (religieuses) et tout ce qui permettrait de les critiquer voire de les départager, la science notamment, ou bien la philosophie appuyée sur la science, est nul et non avenu : ce sont aussi des croyances. Exemple classique du discours relativiste.

Advertisements
This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.