David Fincher : Gone girl (2014) ; amazing Amy is missing

http://www.voirfilms.ws/gone-girl-4Z5kN.htm

(Openload)

Lorsque j’ai vu ce film à sa sortie, je traversais une période trouble, c’était peu de temps après la mort de mon père, et c’était ma période « pro-Occident » « pro-démocratie » , ami des petits chiens, buveur de limonade, j’en passe et des meilleures, aussi ce film m’a profondément mis en colère ( en plus, je me souviens d’un rire de femme à une place proche de la mienne au moment où Nick et Amy font l’amour dans la bibliothèque publique au début, par contre lors de la ténébreuse et sanglante scène de la fin, silence radio et petits cris de terreur étouffés). Aujourd’hui je suis persuadé que c’est un chef d’oeuvre, comme tout ce que fait Fincher (on attend avec impatience Word War Z 2, qui doit sortir avec un retard important en 2019), mais bien plus que cela :

1 les événements post-Weinstein et post – #MeToo , qui en sont la suite logique, sont comme le dit Liam Neeson une sorte de « chasse aux sorcières mac-carthyste ( sans rancune aucune pour le sénateur du Wisconsin, un ivrogne méritant qui est mort finalement de l’alcool)

http://www.lefigaro.fr/cinema/2018/01/13/03002-20180113ARTFIG00140-harcelement-sexuel-liam-neeson-evoque-une-chasse-aux-sorcieres.php

https://www.lexpress.fr/styles/vip/dans-l-ombre-d-harvey-weinstein-les-soupcons-sur-son-protege-ben-affleck_1951877.html

http://www.slate.fr/story/153200/voulons-nous-chasse-sorcieres

http://www.liberation.fr/direct/element/woody-allen-se-dit-triste-pour-harvey-weinstein-et-denonce-une-chasse-aux-sorcieres_72348/

2 « Gone girl » révèle à sa manière que les USA d’abord, mais aussi tous les pays d’Europe occidentale, les pays si démocratiques et protecteurs des droits de l’homme, sont un cadre pour le Mal , et ce n’est pas le récent délire autour des Bleus aux Champs Elysées qui va me faire changer d’avis. L’existence des idividus y est complètement centrée sur elle même, ce qui est le contraire de l’amour véritable, comme on le voit avec l’évolution pathologique (inspirée par ce qu’a vécu Fincher lui même selon ce que j’ai lu) du couple formé par Nick et Amy. Ceci est la définition de ce que j’appelle ici « Éros », ersatz de « l’Amour maître des cieux » : est « mal » ce qui fait obstacle à ce que « l’Amour s’élève un jour » et ce n’est pas principalement le contraire de l’amour, la haine, qui crée cet obstacle , mais Éros

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/04/28/eros-est-la-negation-dagape/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/04/18/lamour-selevera-til-un-jour-mais-quel-amour-eros-ou-agape/

et si l’Amour-Agapé ne s’élève pas, ce qui se lève à la place ce sont les zombies de « World War Z » , les morts vivants de « La nuit des morts vivants «  de Romero, sorti en 1968..ce que l’on nomme aujourd’hui les « radicalisés « .. la boucle est bouclée entre « Gone girl «  et le prochain film de Fincher « Worl War Z 2 »..

Advertisements
This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.