#ScienceInternelle ; entre le plan vital , le monde, le zéro, et le plan internel des Idées, l’Infini, l’Un , il n’y a rien….sinon qu’il y a l’Ouvert !

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog-plan-vital-et-plan-spirituel-dans-leur-dualite-qui-est-louvert/

Alain Badiou ajoute à l’axiome du « matérialisme démocratique «  :

Il n’y a que des corps et des langages

Comme en incise :

Sinon qu’il y a des vérités

(les « vérités éternelles » de Descartes, les théorèmes de la Science internelle)

et obtient donc l’axiome de ce qu’il appelle « dialectique matérialiste »:

« Il n’y a que des corps et des langages, sinon qu’il y a des vérités « 

Une vérité est un rapport entre deux ou plusieurs Idées, si les Idées sont vues comme des objets dans une catégorie ( en fait ce sont, leurs mathèmes en tout cas des ∞-catégories dans (∞,1)Cat , ∞-catégorie de toutes les ∞-catégories), une vérité, son mathème en tout cas, peut être vue comme un morphisme entre deux objets de cette catégorie qui peut être (∞,1)Cat ou Cat, catégorie de toutes les catégories :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/25/la-metacategorie-cat-de-toutes-les-categories-comme-modele-mathematique-du-monde-des-idees-de-platon/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/scienceinternelle-19-recherches-sur-lidee-de-dieu-qui-est-dieu-∞-categorie-des-∞-categories/

On se rappelle le célèbre discours de Parapine à son « chef » Baryton dans « Voyage au bout de la nuit «  de Louis Ferdinand Céline :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/05/04/un-nouveau-theoreme-de-la-scienceinternelle-dit-theoreme-de-louis-ferdinand-celine/

« Ah tenez Ferdinand, essayez de bien retenir ce que je vais vous expliquer.. il existe des fous simples, et puis il existe d’autres fous, ceux que torture la marotte de la civilisation.. il m’est affreux de penser que Parapine est à ranger parmi ceux ci… savez vous ce qu’un jour il m’a dit ? “

– Non Monsieur!

– ” Non Monsieur”
-” Eh bien il m’a dit :

“Entre le pénis et les mathématiques, Monsieur Baryton, il n’existe rien… Rien! C’est le vide!”

Et puis tenez vous encore! Savez vous ce qu’il attend pour me parler à nouveau?
– non, Monsieur Baryton, non, je n’en sais rien du tout..
-il ne vous l’a donc pas raconté ?
– non, pas encore..
– eh bien à moi il me l’a dit..

il attend qu’advienne l’âge des mathématiques… tout simplement !

…il est absolument résolu! Comment trouvez vous cette attitude impertinente à mon égard? Son aîné? Son chef? “

Mais que signifie cette phrase qui ressemble à une boutade ?

« Entre le pénis et les mathématiques, Monsieur Baryton, il n’existe rien… Rien! C’est le vide! »

Le pénis c’est le plan vital des générations successives (on pourrait dire aussi « le vagin », mais n’oublions pas que les personnages masculins du « Voyage », qui date de 1932, sont tous d’affreux machos , qui n’ont pas bénéficié des leçons de Caroline Fourest).

« Les mathématiques » , de la même façon, c’est le plan spirituel des Idées (toute Idée a un ou plusieurs mathèmes, sa forme mathématique )

Donc ce que dit Parapine c’est :

« Entre le plan vital ou monde sensible et le plan internel, il n’y a rien «  ce qui peut se comprendre comme : les deux plans sont identiques, il n’y a rien qui les sépare

C’est la non-dualité , analogue à la non-dualité de Shankara ( advaita vedanta ), qui signe l’aboutissement de la Science internelle : la Raison est ce qui crée des rapports, elle ne peut donc se satisfaire d’aucune dualité .

Oui, mais on ne peut unifier qu’une dualité , tout monisme tourne à vide : dans la nuit, toutes les vaches sont noires (Hegel )

« Une fourmi noire, dans la nuit noire, sous une pierre noire, sur la terre noire, Dieu seul la voit » (proverbe arabe)

Et ce qui sépare le plan vital et le plan spirituel, c’est par définition l’Ouvert :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog-plan-vital-et-plan-spirituel-dans-leur-dualite-qui-est-louvert/

La non-dualité cherchée, ce n’est pas le simple constat d’un fait (le domaine des faits, de tout ce qui arrive, c’est le monde) mais un prodigieux accomplissement intellectuel , qui aboutit à transfigurer le monde : et le monde ainsi transfiguré s’identifie au monde spirituel . Mais ce qui est ainsi transfiguré c’est le monde véritable des équations la science , pas le monde imaginaire des amoureux qui folâtrent dans l’herbe en s’écriant comme des idiots : »O Temps ! Suspend ton vol! » oui mais le temps il s’en fout, il ne va pas s’arrêter pour leurs beaux yeux …

«  D’ouïr tout le ciel et la carte
Sans fin attestés sur mes pas
Par le flot même qui s’écarte,
Que ce pays n’exista pas.« 

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/mallarme-prose-pour-des-esseintes/

Au fond , l’axiome du matérialisme démocratique, ou encore du matérialisme occidental hollywoodien :

« Il n’y a que des corps et des langages « 

pourrait être paraphrasé en :

«  il n’y a que le monde des corps et des psychés, des âmes , le plan vital, tout ce qui arrive »

et soumis à une incise de type badiolien :

« Sinon qu’il y a l’Ouvert »

Au total on obtient quelque chose qui n’est pas loin du trinitarisme chrétien (corps, âme, esprit) : 

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/08/06/homotopical-trinitarianism-a-perspective-on-hott-2/

« Il n’y a que le corps et la psyché, l’âme… sinon qu’il y a l’esprit »

« Il n’y a que le plan vital…sinon qu’il y a l’Ouvert, la dualité donc le plan spirituel « 

« Gloire du long désir, Idées
Tout en moi s’exaltait de voir
La famille des iridées
Surgir à ce nouveau devoir.« 

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/mallarme-prose-pour-des-esseintes/

C’est pour cette raison qu’il faut tenir bon sur la dualité, pour insatisfaisante qu’elle soit; pour servir de rempart contre le monisme du plan vital !

Parce que nous savons bien, n’en déplaise à Parapine, que le pénis et les mathématiques , ce n’est pas tout à fait la même chose.. même si certains traités bourbachiques s’apparentent à de la branlette intellectuelle !

Advertisements
This entry was posted in Littérature-Poésie, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Plan vital-plan spirituel, Science-internelle. Bookmark the permalink.