Les deux types de pensées de Lacuria, « naturelle «  et « par limites »

Dans « Les harmonies de l’être « Lacuria distingue deux types de pensée, « par limite » ou « négative » et « substantielle » ou « positive » , la connaissance « par limite » ou « formelle » que Lacuria compare au découpage d’une forme dans une feuille de papier ( qui est la « substance ») apparaît de manière bouleversante dans le film de Rossellini « Voyage en Italie » (1954):

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/14/scienceinternelle-6-les-harmonies-de-letre-exprimees-par-les-nombres-de-labbe-lacuria-le-pythagore-francais/

« Lacuria distingue ainsi deux sortes de langage :l’un , positif, qui est le langage ordinaire, et l’autre , qui est selon lui le “langage des Nombres” qui “exprime le côté négatif ou limite des êtres ” .
C’est évidemment ce genre de langage négatif qui s’exprime ici avec l’apparition des “moulages” , grâce au plâtre des vides laissés dans la terre par les corps: le plâtre joue ici le rôle de la “substance “, le même rôle que la feuille de papier sur laquelle sont dessinées des figures géométriques au chapitre II de Lacuria :
“Les divisions que vous aurez introduites sur le papier ne sont qu’apparentes puisque vous pouvez les effacer à votre gré. Le nombre et la division ne sont donc pas dans la feuille de papier qui n’a pas cessé d’être une seule feuille de papier, mais dans les figures qui sont multipliées ou divisées à votre gré. De même le limite peut se promener et s’étendre à volonté sur la surface de l’être ”

Lacuria parle , comme Martin Etchegoyen à la même époque (19eme siècle ) de « langage des nombres « 

https://scienceinternelle.wordpress.com/2018/08/18/scienceinternelle-martin-etchegoyen-de-lunite-identite-des-principes-de-la-mathematique-de-la-grammaire-et-du-christianisme/

mais c’est bien la « Mathesis universalis » de Descartes et Leibniz qui est dépeinte ici

La connaissance « par limites «  s’effectue grâce aux idées mathématiques, et la connaissance « naturelle » ou « positive «  par sensations provoquées par des objets du monde .

Advertisements
This entry was posted in DIEU, Lacuria, Nombres, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Science, mathesis, Science-internelle. Bookmark the permalink.