La Méthode de Spinoza : la connaissance réflexive de l’idée

Archimede réclamait un point fixe pour soulever le monde, Spinoza dans le « Traité de la réforme de l’entendement «  basé sur l’idée vraie donnée la voie pour parvenir au Bien véritable qu’il oppose au début du Traité aux faux biens de l’ordre vital .

Le texte est ici :

http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/SPINOZA_TRE.pdf

A partir de 33 page 5 sur 20 :

«33 L’idée vraie (car nous avons une idée vraie) est quelque chose de distinct de ce dont elle est l’idée : autre est le cercle, autre l’idée du cercle.L’idée du cercle n’est pas un objet ayant un centre e une périphérie comme le cercle , et pareillement l’idée d’un corps n’est pas ce corps même. …

…38 de là ressort que la Méthode n’est pas autre chose que la connaissance réflexive ou l’idée de l’idée ; et n’y ayant pas d’idée d’une idée, si l’idée n’est donnée d’abord, il n’y aura donc point de méthode si une idée n’est donnée d’abord »

On peut dire que la méthode du spinozisme est la Réflexion et Ludovic Roberrechts a consacré son livre « Essai sur la philosophie réflexive » à cette philosophie, qui est d’après lui celle de Maine de Biran, Lachelier, Lagneau, Brunschvicg, et Jean Nabert :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/2017/10/24/ludovic-robberechts-essai-sur-la-philosophie-reflexive/

La méthode du malebranchisme est différente : c’est l’attention, sur laquelle nous avons le livre précieux de Pierre Blanchard : «  L’attention à Dieu selon Malebranche : méthode et doctrine »

https://www.persee.fr/doc/rscir_0035-2217_1958_num_32_1_2182_t1_0101_0000_2

https://www.persee.fr/doc/phlou_0035-3841_1958_num_56_50_4959_t1_0321_0000_2

https://www.brepolsonline.net/doi/pdf/10.1484/J.REA.5.103943

Qu’est ce qu’une idée vraie selon les conceptions de ce blog ? C’est le mathème d’une Idée divine , le modèle mathématique d’une telle Idée intelligible :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/09/19/nouvelle-terminologie-idees-mathemes-et-mythemes/

Deux mathèmes des Idées ont été trouvés ici : les catégories et les (∞,1)-catégories
Limitons nous pour l’instant au premier de ces modèles , plus aisé à manipuler mathématiquement, pour l’Idée de Dieu :la catégorie CAT de toutes les catégories

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/25/la-metacategorie-cat-de-toutes-les-categories-comme-modele-mathematique-du-monde-des-idees-de-platon/

Le matheme d’une Idée est une catégorie , toute catégorie est la mathèmes d’une Idée, tous les mathèmes d’Idées « habitent «  CAT , qui est l’Idée de Dieu ou de l’Etendue intelligible , séjour des Idées

Une « idée vraie «  (dont parle Spinoza dans le Traité de la réforme de l’entendement ) est un mathème , c’est à dire une catégorie . Selon moi, la méthode de Spinoza n’est donc rien d’autre que l’étude réflexive ( science avec conscience, mathématique consciente de ce qu’elle fait : mieux « voir » les Idées divines ) de la catégorie CAT ; c’est « faire de la théorie des catégories «  avec la conscience des Idées, et de leur relation avec les catégories, qui en sont les mathèmes dans l’esprit humain.
La « vision en Dieu » d’une Idée , c’ est à dire la contemplation de cette Idée à la suite d’un effort conscient et d’une ascèse prolongée, résulte en la naissance en l’esprit d’un mathème de cette Idée qui est une catégorie.

Advertisements
This entry was posted in ∞-catégories, ∞-cosmoi, ∞-topoi, category theory, DIEU, Higher category theory, Higher topos theory, Homotopy, homotopy type theory, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Philosophie mathématique, Plan vital-plan spirituel, Quasicatégories, Science, mathesis, Science-internelle, Théorie des ensembles (set theory), Théorie des topoi (topos theory). Bookmark the permalink.