Mathèmes, mythèmes et logoi

Dans cet article récent :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/09/19/nouvelle-terminologie-idees-mathemes-et-mythemes/

le terme « mythème «  a été retenu pour désigner les idées humaines qui ne sont pas des mathèmes, des idées mathématiques modèles d’Idées intelligibles.

Il était donc considéré comme synonyme de ce que Léon Brunschvicg appelle des « logoi » (concepts du discours) et qu’il oppose aux mathemata (mathèmes):

« Plusieurs siècles avant qu’il ait commencé d’exercer sa propagande, la polémique de l’Académie et du Lycée apporte le témoignage lumineux qu’il existe deux types radicalement distincts de structure mentale, commandés, l’un par les relations de la science (μαθήματα), l’autre par les concepts du discours (λόγοι). De là procède le problème religieux, tel qu’il se manifeste dans la terminologie des Stoïciens avec la dualité du Verbe intérieur, ou raison : λόγος ἐνδιάθετος, et du Verbe extérieur, ou langage : λόγος προφορικός. Ce problème, s’il devait prendre dans le christianisme une forme de plus en plus aiguë, ne relève à son origine que de la seule philosophie.« 

Cependant il existe des idées régressives et orientant les consciences vers le Mal, c’est à dire l’erreur, le Faux, celles que Spinoza appelle dans le Traité de la réforme de l’entendement des « idées fausses et fictives »:

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Traité_de_la_réforme_de_l’entendement

« Les idées fausses et les idées fictives n’ont rien de positif (comme nous l’avons amplement montré) qui les fasse nommer fausses ou fictives ; si elles sont considérées comme telles, c’est seulement par le défaut de connaissance qui s’y rencontre. Ainsi les idées fausses et fictives, en tant que telles, ne peuvent rien nous enseigner de l’essence de la pensée, et c’est aux propriétés positives, précédemment énumérées, qu’il faut la demander, c’est-à-dire qu’il faut déterminer un principe commun d’où résultent nécessairement ces propriétés, de sorte qu’étant donné ce principe, elles suivent nécessairement, et qu’elles soient supprimées, si on le supprime« 

Par contre les idées claires et distinctes sont à mon avis les mathèmes ; Spinoza les caractérise quelques lignes plus haut :

« VI. Les idées que nous formons claires et distinctes semblent résulter de la seule nécessité de notre nature, de telle sorte qu’elles semblent dépendre de notre seul pouvoir ; c’est le contraire pour les idées confuses, car elles sont formées souvent malgré nous.« 

Il établit aussi une hiérarchie entre les idées, suivant la perfection qu’elles expriment :

« VIII. Plus les idées expriment de perfection dans leur objet, plus elles sont parfaites ; car nous n’admirons pas autant l’architecte qui a tracé le plan d’une petite chapelle que celui qui a conçu un temple magnifique.« 

Mais l’exemple le plus évident d’idée fausse , ayant provoqué des massacres et des guerres innombrables, est l’idée fausse de Dieu, du Dieu unique , telle qu’elle apparaît dans les religions institutionnelles : c’est ce que j’appelle un mythème .

Mais Dieu est une Idée intelligible qui possède deux mathèmes : CAT et (∞,1)Cat

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/25/la-metacategorie-cat-de-toutes-les-categories-comme-modele-mathematique-du-monde-des-idees-de-platon/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/scienceinternelle-19-recherches-sur-lidee-de-dieu-qui-est-dieu-∞-categorie-des-∞-categories/

Il existe peut être un ou plusieurs logoi de « Dieu » qui ne soient pas comme le mythème des religions abrahamiques orientées vers le Mal, des « idées fausses et fictives » comme les appelle Spinoza.
La signification du fameux mot d’ordre de l’Islam «  La ilaha illa’llah » est celle ci :

«  Pas de dieux à part Allah »

c’est à dire

« Les religions autres que l’Islam sont toutes fausses »

avec comme corollaire :

«  les croyants des religions autres que l’Islam doivent être tués, selon l’ordre d’Allah »

La preuve ? Le verset 5 de la sourate 9 du Coran :

http://www.islam-fr.com/coran/francais/sourate-9-at-tawba-le-repentir.html

« Après que les mois sacrés(4) expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Ṣalāt et acquittent la Zakāt, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.« 

Or ce qui est dit dans le Coran ne peut être faux, puisque c’est la parole de Dieu, comme il est dit… dans le Coran !!

Exemple typique d’un livre composé entièrement de mythemes, entraînant guerre sur guerre, jusqu’à ce que l’humanité soit entièrement islamisée, quand les poules auront des dents.

Une seule Idée peut être associée à plusieurs mathèmes, ainsi qu’à plusieurs logoi et à plusieurs mythemes : ainsi le mytheme « Dieu » ou « Allah «  et le mytheme «  Ein Reich, Ein Volk, Ein Führer » sont ils au fond équivalents, sinon identiques. Mais il existe peut être un ou plusieurs logoi «  Dieu », comme il en existe plusieurs mathèmes.

Advertisements
This entry was posted in category theory, DIEU, Higher category theory, Islam, nazisme, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Philosophie mathématique, Religions, Science, mathesis, Science-internelle. Bookmark the permalink.