La Boétie : le contr’un (discours sur la servitude volontaire)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Discours_de_la_servitude_volontaire

Le texte :

https://cour-de-france.fr/article1931.html

L’Un est ici la plus haute des Idées, par laquelle les Idées sont à la fois multiples et une. Au niveau des modèles humains, c’est donc le principe intellectuel primordial.

Contr’un a donc de quoi surprendre. D’ailleurs si l’Un est bien l’Un, il ne peut rien y avoir d’extérieur, sinon il y aurait plusieurs « un », donc contr’un est « contenu » dans un.

Ce paradoxe s’explique par le fait que c’est ce que j’appelle « déchéance ontologique de l’Un » ( déchéance ontique serait un terme mieux approprié et je l’utiliserai dorénavant ) qui motive cette irruption du contr’un : l’Un comme Idée n’est plus représenté par le ou l’un des mathèmes de l’Un ( de ce qui est appelé ∞-cosmos)

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/01/19/scienceinternelle-8-∞-cosmoi/

mais par le mythème de l’Un, l’un des plus dangereux de l’histoire, à savoir Dieu, le Dieu unique pourvu d’un nom propre , Yahweh ou Allah:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/10/05/mythemes-de-lun-la-difference-entre-coran-et-bible/

Ce mythème est responsable de toute tyrannie historique , tout despote ( Roi, Emmpereur ) étant représentant du Dieu unique et jaloux , lui même mis en place par la déchéance ontique de l’Un, le remplacement du ou des mathèmes par les mythèmes ; car il y a une pluralité de mythèmes aussi, tous les « Dieux unique «  qui se font la guerre : un exemple, la guerre entre Yahweh et Allah .

Le livre de La Boétie montre qu’il s’agit d’une servitude volontaire. Vous voulez être libres ? Cessez donc de vous soumettre !

Advertisements
This entry was posted in ∞-cosmoi, Bible, Coran, DIEU, Europe, Islam, Israel, Philosophie, Science-internelle. Bookmark the permalink.