Le nanar de classe internationale de Bernard Henri Lévy : « le jour et la nuit » (1997)

http://www.nanarland.com/Chroniques/chronique-jouretlanuit-le-jour-et-la-nuit.html

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_et_la_Nuit

Mais examinons les choses plus au fond :

On peut voir le film (prévoir une cuvette ) ici en vf :

https://m.ok.ru/video/93734767190

Alexandre ( Alain Delon) écrivain alcoolique et vieillissant retiré au Mexique, se voit proposer par un producteur , Raoul Filippi (Karl Zéro) d’adapter son premier roman au cinéma, avec une actrice qui est Arielle Dombasle, alors épouse de BHL.

Là aussi le thème est la renaissance et sa mécompréhension dans l’Occident faustien : l’âme de Faust- Alexandre c’est son roman, qu’il vend au « diable » qui est tout ce qui est autour du producteur (l’argent, le sexe, bref le plan vital) en échange d’une « renaissance » vitale » non spirituelle : là encore tout le mal vient d’une fausse compréhension de l’esprit, qui est identifié au vital. Le goût d’Alexandre pour les montgolfières est une métaphore de sa tentative manquée de s’élever dans le « ciel » , métaphore du spirituel , pour fuir la terre , symbole du plan vital . Quand Delon dit lui même qu’il ne peut que monter et descendre, pas aller à gauche ou à droite, il fait allusion aux pouvoirs destructeurs de l’alcool, qui peut aussi bien provoquer un ersatz de montée (illusion pure) qu’une descente catastrophique vers le sol, le vital ( effets biologiques de l’intoxication alcoolique) . Il y a là réminiscence du Consul dans « Au dessous du Volcan » , comme aussi d’Orson Welles à plusieurs endroits du film. Seulement BHL n’est ni Huston ni Welles ..

Mais ce qui est symptomatique c’est qu’Alexandre est d’abord conscient de la vérité , à savoir l’impossibilité de redevenir jeune et de naître à nouveau dans le monde, mais à la fin, rendu fou par Arielle Dombasle, il cède au « diable » (l’argent des studios ) dans l’espoir de vivre une dernière histoire de sexe avec Laure l’actrice.

Ce n’est pas pour rien qu’Arielle Dombasle a été vedette d’un film porno (oh pardon un film érotique ) tourné en 1981 : les fruits de la passion,un film qu’elle dit regretter ensuite :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Les_Fruits_de_la_passion

https://www.tuxboard.com/fruits-de-passion-film-erotique-a-traumatise-arielle-dombasle/

Il existe bien une étude philosophique sur « Le jour et la nuit »:

http://www.nanarland.com/divers/divers.php?id=8

mais il faudrait aussi en faire une sur « les scènes de sexe dans Le jour et la nuit » ; parce que les trois actrices relativement jeunes du navet ignoble de BHL : Arielle Dombasle, Marianne Denicourt et Julie du Page , montrent leur anatomie, et sans aucune raison du scénario. BHL a filmé complaisamment sa femme Arielle Dombasle allongée nue aux côtés de Delon, pour ce qui est des scènes de sexe il n’a pas osé , ce sont uniquement des jeux d’ombre , par contre Marianne Denicourt qui joue l’épouse d’Alexandre, fait l’amour avec Carlo sous les yeux d’Arielle Dombasle ; quant à Julie du Page, qui joue le rôle de Norma, la gouvernantede Sonia- Lauren Bacall, elle donne ses charmes à Cristobal qui vient de lui mettre la main aux fesses devant tout le monde au jardin : mais comme il se révèle impuissant elle s’allonge sur le lit en disant « Ce n’est pas grave cela arrive à tout le monde » et il lui administre une violente fessée , ce qui la fait sourire..

BHL et Jean Paul Enthoven, le coscénariste, n’ont pas déshabillé Lauren Bacall, qui avait 73 ans en 1997…

Nous sommes donc clairement dans un navet racoleur à la Max Pécas..

Un essai de défense du film, «  Autopsie d’un massacre «  a été fait en 2010:

http://immedias2016.com/2010/08/autopsie_dun_lmassacre_quand_d/

https://www.senscritique.com/film/Autopsie_d_un_Massacre/27631453

Pourquoi pas un complot de Dieudonné et Alain Soral ? Parce que c’était trop tôt en 1997..

Advertisements
This entry was posted in Cinéma, Féminisme, France-bordel, Merde in France, Occident faustien, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel. Bookmark the permalink.