Un chef d’oeuvre de Billy Wilder :FEDORA (1978); le thème de la « nouvelle naissance »

« Fedora » , sorti en 1978 , est l’avant dernier film de Billy Wilder, on peut le voir ici en vf :

http://film-streaming-hd.com/fedora/

Il a le même thème qu’un autre chef d’oeuvre De Billy Wilder , réalisé en 1950 : Sunset Boulevard » , aussi avec William Holden , qui, né en 1918, avait 32 ans en 1950 et 60 ans en 1978:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Boulevard_du_crépuscule

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fedora_(film)

Ce thème c’est celui de ce qui est inhérent à la vie, le vieillissement et la mort :

« Nous nous affranchirons du temps simplement vital, dans la mesure où nous en découvrirons la racine intemporelle. La vie, nous savons trop qu’elle est sans pitié pour les vivants. Elle peut se définir comme l’ensemble des forces qui résistent à la mort….. jusqu’à l’inévitable dénouement qui la révèle comme l’ensemble des forces qui acheminent à la mort….. « 

C’est aussi le thème de la renaissance ou nouvelle naissance, un thème qui est aussi celui de «  Seconds » (L’opération diabolique 1966) de John Frankenheimer :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/05/21/john-frankenheimer-seconds-loperation-diabolique-1966/

Fedora, star vieillissante de la grande époque d’Hollywood, les années 40, va tous les ans à la clinique du docteur Ando pour des traitements de « rajeunissement ». Mais en 1962 cela se passe mal et Fedora est défigurée et reste paralysée à cause d’un accident. Elle doit mettre fin en catastrophe à sa carrière, mais sa fille Antonia, née en 1939, prend sa place se faisant passer pour sa mère. Elle tourne deux films , mais tente de se suicider lors du troisième, se rendant compte que cette situation qui avait débuteé comme un jeu est sans issue. Elle se suicidera en 1977 en se jetant sous un train et tout le monde croira que c’est Fedora qui est morte ..

Sdans « Fedora » comme dans « Seconds » la nouvelle naissance est comprise comme « seconde chance » , « seconde vie »: redevenir jeune, séduisant(e) et se voir offrir une nouvelle vie, de nouvelles « histoires d’amour » , disons le franchement et clairement : du sexe , du sexe, du sexe… un recommencement sur le plan vital.,,,C’est aussi le sens du mythe des réincarnations, ou vies successives.

En réalité la nouvelle naissance telle qu’en parle l’Evangile de Jean , c’est une naissance sur le plan spirituel, non pas une renaissance sur le plan vital:

https://www.universdelabible.net/lire-la-segond-21-en-ligne/jean/3.1-21/

« Jésus lui répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»« 

Voir le royaume de Dieu c’est voir le plan spirituel en naissant à nouveau à ce plan des Idées, et non pas en naissant à nouveau dans le monde, pour une nouvelle vie .

Mais Nicodème ne comprend pas :

Nicodème lui dit: «Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître?»

Et Jésus doit lui préciser :

Jésus répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
6 Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.
7 Ne t’étonne pas que je t’aie dit: ‘Il faut que vous naissiez de nouveau.’ 8 Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient, ni où il va. C’est aussi le cas de toute personne qui est née de l’Esprit.»

Ce qui veut dire : toute personne née de nouveau en esprit est libre, insaisissable par le plan vital… à condition que ce soit la renaissance véritable, spirituelle, et non pas son succédané mythologique , une renaissance dans le monde, qui n’est qu’une catastrophe supprimant toute véritable liberté et acheminant à la mort.

Seule la vérité rend libre.. à condition qu’elle soit la vérité ..comme le dit de manière extraordinaire la fin du « progrès de la conscience dans la philosophie occidentale »

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/progres_conscience_t2/brunschvicg_progres_conscience_t2.doc

« Il faudra donc conclure qu’en dehors de la présence de l’unité dans une conscience qui sait n’être radicalement extérieure à rien, il n’y a rien, non point parce qu’on a été incapable de rien trouver, mais parce qu’il n’y avait rien en effet à chercher….

….Pour faire face aux dangers qui, aujourd’hui autant que jamais, le menacent dans son avenir terrestre, pour ne pas avoir à recommencer son histoire, il faut donc qu’il en médite sérieusement le cours, qu’il sache transporter dans le domaine de la vie morale et de la vie religieuse cette sensibilité au vrai, défiante et délicate, qui s’est développée en lui par le progrès de la science, et qui est le résultat le plus précieux et le plus rare de la civilisation occidentale. La vérité délivre, à la condition seulement qu’elle soit véritable. »

Les dangers proviennent tous d’une seule cause : confondre le vital , biopsychique, avec le spirituel, confondre la renaissance spirituelle avec une renaissance sur le plan vital.

Advertisements
This entry was posted in Cinéma, Cochet-Brunschvicg, DIEU, Europe, FRANCE 2017, nazisme, Occident faustien, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Science-internelle. Bookmark the permalink.