Bastide et la notion de conversion chez Brunschvicg

HENOSOPHIA τοποσοφια μαθεσις υνι√ερσαλις οντοποσοφια

http://marianus.blog.lemonde.fr/2010/10/01/georges-bastide-une-philosophie-de-lesprit/

l’exposé de Georges Bastide sur la spiritualité brunschvicgienne en janvier 1945 est ici, à partir de la page 21 :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k113603/f25.image.langFR

et il explique page 23 que la clef de la doctrine de Brunschvicg est la notion de “conversion”, qui est le thème du livre “Vraie et fausse conversion” :

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/vraie_et_fausse_conversion/vraie_et_fausse_conversion.html

et qui fait aussi l’objet du livre important de Marie-Anne Cochet :

La conversion spirituelle dans la philosophie de Léon Brunschvicg”

dont j’ai transcrit un passage significatif ici :

http://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/la-conversion-spirituelle/

La philosophie de Brunschvicg est difficile, quoiqu’exposée en termes clairs :

le contact intime avec l’esprit de la doctrine est subtil et souvent fuyant : il risque à chaque instant de se perdre dans la finesse et la complexité de la trame historique sur laquelle est tissée la pensée, et par laquelle se glissent tous les préjugés de culture qu’apporte l’esprit du lecteur

mais l’idée…

View original post 1,283 more words

Advertisements
This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.