Opposition entre monde imaginaire et monde véritable; une difficulté : il n’y a de scientifique que ce qui est vérifiable, c’est à dire réfutable

L’opposition entre monde imaginaire et monde véritable est la deuxième opposition fondamentale de Brunschvicg dans «  Raison et religion » (1939). :

https://mathesisuniversalis.wordpress.com/2015/08/03/brunschvicgraisonreligion-seconde-opposition-fondamentale-monde-imaginaire-ou-monde-veritable/

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/raison_et_religion/raison_et_religion.html

Or j’affirme et maintiens que le monde véritable est celui des théories scientifiques, comme par exemple la Relativité générale, née en 1915, et que le monde imaginaire est celui, familier, offert à nos sens : le monde des arbres- des prairies,des papillons,  des forêts, des oiseaux qui gazouillent, bref le cadre naturel de la vie. Mais aussi celui des nymphes et des fées, auxquelles croyaient les primitifs du temps, encore,  de Ronsard :

http://site-en-bois.net/fr/lit/02.php

« Écoute, bûcheron, arrête un peu le bras;
Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas;
Ne vois-tu pas le sang lequel dégoutte à force
Des nymphes qui vivaient dessous la dure écorce ?« 

Nous savons que le Père Noël n’existe pas, et comment le savons nous ? Parce que nous nous souvenons, du temps où nous étions enfants, d’avoir vu Papa enlever son déguisement rouge et barbe blanche, et nous avouer que c’était lui qui faisait ainsi depuis des années  vivre  cette légende inventée depuis des temps immémoriaux par les parents pour faits. Ou bien nous nous souvenons de nous être ainsi déguisés devant nos propres enfants..

Avec Dieu  Le Dieu humain, inventé par les humains, de la troisième opposition fondamentale de Brunschvicg :

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/08/14/brunschvicgraisonreligion-troisieme-opposition-fondamentale-dieu-humain-ou-dieu-divin/

ce n’est pas aussi simple : car ce Dieu a étr’ Inventé, créé, par ceux qui ont écrit la Bible ( ancien testament) il y a des milliers d’années, et dont se sont inspiré les plagiaires qui ont écrit le Coran il y a 14 siècles :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/07/23/les-origines-du-christianisme-et-le-courant-nazareen/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/07/21/les-nazareens-existent-toujours-ils-ont-leur-forum/

les alaouites , au nombre desquels se trouve Bachar El Assad, ce sont les descendants des nazaréens en Syrie :

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2017/04/16/le-nom-nusayri-alaouites-designe-a-lorigine-les-nazareens-travaux-de-gallez/

Et tous ces scribes ne sont plus vivants pour témoigner ! Ce qui s’est passé entre temps, c’est que des primitifs obtus, les «  pieux croyants » , ont cru à ces légendes et ont tué ceux qui refusaient d’y croire ! La croyance s’est donc répandue avec la peur d’être assassiné par ces sauvages. Le très beau film « Agora » :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/agora-2009-en-vf/

raconte l’assassinat de la scientifique-philosophe Hypathie qui refusait d’adhérer aux croyances chrétiennes .

« Exister » cela signifie se trouver dans le plan vital : Dieu n’existe pas, c’est clair, pas plus que Zeus ou les dieux  et déesses que les anciens grecs se représentaient sur le sommet de l’Olympe. Comment le savons nous ? Parce que c’est à ceux qui affirment qu’il existe dans le monde de dire où et quand, par exemple sur l’Olympe, et nous disposons de téléscopes qui nous permettent de vérifier qu’il n’y a rien là bas sans même prendre la peine d’aller y voir.

Seulement caché derrière ce Dieu imaginaire, inventé , se trouve  le Dieu des philosophes, Dieu vraiment divin de la troisième opposition fondamentale, qui n’existe  pas plus dans le monde d’ailleurs mais dans l’esprit : ce Dieu est le mathème de l’Idée de l’Un :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/10/05/mythemes-de-lun-la-difference-entre-coran-et-bible/

 

Le Dieu imaginaire est un mythème, pas un mathème :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mythème

mythème venant remplacer le mathème de l’Un  qui est le modèle humain, mathématique, de l’Idée Intelligible de l’Un :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/scienceinternelle-19-recherches-sur-lidee-de-dieu-qui-est-dieu-∞-categorie-des-∞-categories/

ou l’un de ces mathèmes, un autre de ces modèles humains mathématiques de l’Idée d’Un, ou Étendue Intelligible, est Cat, catégorie de toutes les câtégories :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/25/la-metacategorie-cat-de-toutes-les-categories-comme-modele-mathematique-du-monde-des-idees-de-platon/

Une Idée intelligible possède plusieurs modèles mathématiques humains ou mathèmes, qui peuvent être ordonnés en une progression vers plus de clarté et d’intelligibilité : tel est l’un des sens du progrès en mathématiques, un autre sens peut être l’utilité en physique , c’est à dire pour la compréhension du monde véritable.

Ainsi pour ce qui est de l’Idée de l’Un, ou d’Etendue Intelligible, qui est aussi l’Idée de Dieu, ce que nous appelons ici le Dieu véritablement divin, ou Dieu des philosophes et des Savants, n’importe quel ∞-cosmos en est un mathème , en plus des deux modèles donnés supra, à savoir Cat et (∞,1)Cat :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/03/28/∞-cosmoi-riehl-verity-fibrations-and-yonedas-lemma-in-an-∞-cosmos/

https://ncatlab.org/nlab/show/(infinity,1)Cat

https://ncatlab.org/nlab/show/Cat

 

quant aux mythemes, ce sont tous les « dieux » susceptibles d’occuper la place de « Dieu » au cours des âges ( comme Zeus-Jupiter, Odin) mais cette fois il est impossible d’établir une hiérarchie entre ces légendes primitives : pourquoi le Dieu unique inventé par les scribes hébreux serait il supérieur aussi dieux comme Zeus, Odin, ou bien leur collègue égyptien ancien ou sumérien ? Les dieux, c’est pas ce qui manque..

Mais nous nous réveillons en ce 16 mars dans une atmosphère très déplaisante  : selon des tweetos musulmans, ce serait « Allah le vrai Dieu « qui aurait incendié Notre Dame pour «  punir les chrétiens » pour les propos moqueurs et blasphémateurs d’un collégien à propos de La Mecque

http://www.fdesouche.com/1192185-sur-les-reseaux-sociaux-des-musulmans-lient-lincendie-de-notre-dame-au-tweet-blasphematoire-du-jeune-hugo-la-veille

Que répondre à ces sauvages et à leurs inepties, sinon ceci : #JeSoutiensHugo ?

On voit clairement ici que toute notion d’un Dieu personnel à l’image de l’individu humain est de l’ordre de l’imaginaire qui règne sur le périphérique le samedi soir..

venons en maintenant à la difficulté :

J’ai défini le monde véritable comme l’Univers spatio-temporel  cadre des plus récentes théories scientifiques, c’est à dire en ce début du 21 eme siècle la relativité à l’échelle macroscopique  de l’Univers et la physique quantique à l’échelon microscopique , celui des particules : macrocosme et microcosme. « Ce qui est en haut et comme ce qui est en bas » comme l’on sait mais ce doit encore être scientifiquement vérifié , c’est à dire que les deux théories- , relativiste et quantique, doivent être unifiées en une seule théorie, qui sera appelée « relativité quantique » mais n’existe pas encore à l’heure actuelle : le meilleur candidat est la théorie des cordes ou des supercordes ( superstring theory) qui est décriée par certains comme « même pas fausse », ne pouvant pas être vérifiée par l’expérience ou autrement  : voir le blog de Peter Woit « Not even wrong »

https://www.math.columbia.edu/~woit/wordpress/

Qu’est ce que cela signifie ? Que le monde véritable n’est pas encore, tant que cette théorie unifiante n’existe pas ? mais comme l’a justement affirmé Karl Popper, une théorie n’est scientifique que si elle est réfutable. Toute théorie sera un jour améliorée , réfutée et la relativité ou la théorie quantique aussi, donc aussi la « relativité quantique » qui n’existe pas encore..

Selon Brunschvicg « le vrai c’est ce qui est vérifié »

Selon Popper : «  le vrai c’est ce qui est réfutable, donc peut être réfuté un jour »

N’y a t’il pas là deux façons de voir le verre « à moitié plein ou à moitié vide » ?

Il y a dans le Tractatus un aphorisme de Wittgenstein qui peut nous éclairer :

http://allerauxessentiels.over-blog.com/2017/10/wittgenstein-et-les-limites-du-langage-pierre-hadot.html

 

«Mes propositions sont clarificatrices en ce que, quiconque me comprend, les reconnaît à la fin, pour des non-sens, quand il a sauté au travers d’elles – sur elles – au-delà d’elles. ( il doit pour ainsi dire rejeter l’échelle, après qu’il s’en est servi pour monter).

Il doit dépasser ces propositions, alors il a la juste vision du monde (6.54).

Au sujet de ce dont on ne peut parler, on doit se taire (7). »

 Seules les théories scientifiques peuvent nous aider à « monter » , c’est à dire à devenir l’Esprit.. mais une fois cet office accompli, elles peuvent être rejetées comme une échelle dont on n’a plus besoin.. l’ important c’est de monter, pas de se gargariser d’équations..

 

Mais ici bien sur les « pieux croyants » du dieu humain trop humain, imaginaire, répliqueront :

https://saintebible.com/obadiah/1-4.htm

« 3L’orgueil de ton coeur t’a égaré, Toi qui habites le creux des rochers, Qui t’assieds sur les hauteurs, Et qui dis en toi-même: Qui me précipitera jusqu’à terre? 4Quand tu placerais ton nid aussi haut que celui de l’aigle, Quand tu le placerais parmi les étoiles, Je t’en précipiterai, dit l’Eternel« 

celui qui monte éveillé la jalousie.. «  il n’est pas pareil à nous, il doit être éxécuté, celui qui dit la vérité »

Wittgenstein dit aussi :

« La totalité des propositions vraies est toute la science de la nature (ou la totalité des sciences de la nature).«

Pourquoi ? Parce que seules les propositions scientifiques, de forme mathématique, peuvent être vérifiées, ou non ( c’est à dire réfutées )

pour le moment, la Relativité et la mécanique quantique sont confirmées quotidiennement par l’expérience. La théorie mathématisée du stade d’avant est la physique Newtonienne, avec son temps universel et absolu qui est intenable, comme Einstein l’a montré .. nous pouvons nous baser sur ces deux théories pour « monter » vers la vision du « monde véritable » , justement à cause de cette « déconstruction » du temps, qui était l’obstacle, le seul ,  qui restait des temps primitifs, c’est à dire réalistes, de l’intuition vitale pour bloquer l’accès de la conscience au monde véritable, intemporel

https://hottandphilosophy.wordpress.com/2019/04/13/le-temps-en-physique-nest-pas-le-temps-mais-un-espace-imaginaire/

l’idéalisme philosophique dont je me réclame c’est cela : pas un idéal fumeux englué dans la « moraline «  mais une façon de « soulever la table »  en inversant le cadre quotidiennement accepté : ce qui est véritable, c’est à dire ayant une valeur logique de vérité (V ou F, 1 ou0) ce n’est pas une intuition de la vie  , comme le temps universel et absolu de Newton, déconstruit par la Relativité, c’est une proposition de la « cathédrale de  mathèmes « ( qui ne peut pas être incendiée) qu’est une théorie comme la Relativité . La proposition sera un théorème si elle est démontrée . Une théorie peut être vue comme une catégorie, dont les objets sont les mathèmes, et les morphismes sont les théorèmes, relations entre les mathèmes.

This entry was posted in Cochet-Brunschvicg, Jean -Michel Le Lannou, Léon Brunschvicg, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Philosophie mathématique, Plan vital-plan spirituel, Science, mathesis, Science-internelle. Bookmark the permalink.